Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de lapalettedecouleurs.over-blog.com

Le blog de lapalettedecouleurs.over-blog.com

Des centaines de vidéos pour vous aider à comprendre le dessin et la peinture (aquarelle, huile, acrylique), mais aussi l'écologie des cours d'eau, la lecture en écoutant de la musique relaxante

Publié le par laurent
Publié dans : #huile, #Peinture acrylique

 

Pour égayer le ciel contrasté, qui est le reflet de l'environnement ambiant et de la lumière du soleil, on utilise les couleurs et les mélanges suivants:

- Le bleu clair du ciel possède les mêmes bases que le bleu-vert profond de l'océan avec du bleu de Prusse du vert clair ou sap green et du blanc de titane, en plus grande quantité. 

- De l'orangé de cadmium.

- Du jaune de Naples et du blanc près de l'horizon, pour représenter ce ciel crépusculaire,  c'est l'instant de la journée, où le soleil qui disparaît n'éclaire plus la terre que par ses quelques rayons.

L'horizon flouté ne doit pas être rectiligne, pour donner encore plus de profondeur de champ et permettre à l'esprit de s'évader au delà de cette fictive frontière. Les nuages très esquissés accentuent cette fuite du regard vers cette limite incertaine.

Sur la partie droite de la toile, le redécoupage de la côte rocheuse déchiquetée, se poursuit à l'infini, avec des avancées de la mer qui crée de petites criques en opposant couleurs primaires et complémentaires . La palette utilisée sera identique à celle présentée précédemment.

Dessin et peinture - vidéo 1329 : Les couleurs de l'océan - peinture à l'huile 3.

La couleur matière

Pour que l’on puisse percevoir une couleur, notre œil doit recevoir des rayons lumineux. On sait que le Soleil ou une ampoule peut émettre des rayons lumineux et il est normal que nous les percevions. Par contre, comment peut-on percevoir une pomme rouge si cette dernière n’émet pas de rayon lumineux ?
 
On appelle pigments les particules qui ont la propriété d’absorber les rayons de certaines couleurs et d’en laisser passer d’autres.
 
Prenons l’exemple de notre pomme rouge. On envoie sur la pomme une lumière blanche (formée de rayons rouges, verts et bleus). La pomme absorbera le vert et le bleu, mais fera réfléchir le rouge vers notre œil. Nous percevrons donc une lumière rouge provenant de la pomme et aurons donc l’impression que la pomme est rouge. Pourtant, la pomme n’est pas vraiment rouge, elle ne fait que réfléchir le rouge.
 
Ce phénomène est appelé absorption sélective, puisque la surface de la pomme n’absorbera que certaines couleurs. 
 
Les illustrations suivantes démontrent l’absorption sélective des pigments primaires et secondaires.

  • Absorption lors de la réflexion.

 

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog