Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de lapalettedecouleurs.over-blog.com

Le blog de lapalettedecouleurs.over-blog.com

Des centaines de vidéos pour vous aider à comprendre le dessin et la peinture (aquarelle, huile, acrylique), mais aussi l'écologie des cours d'eau, la lecture en écoutant de la musique relaxante

Publié le par laurent
Publié dans : #aquarelle, #techniques peinture

4 Commencer à peindre

 
Technique humide Commencer à peindre Paysages
Matériel Ciels Ombres et lumières
Couleur Mer et eau Astuces diverses
 

On ne pose pas n'importe comment ses couleurs, le cycle de l'eau comporte une durée et des stades différents en fonction de l'évaporation de l'eau du support jusqu'au séchage complet

Nous allons nous limiter aux trois principaux, la pratique et l'expérience vous permettra de juger et d'apprivoiser tous les autres.

 

 

 

Fond très humide (surface miroir)
fond très humide 
 

Premier stade présent une fois le papier imbibé d'eau, c'est le moment idéal pour peindre les parties lumineuses et transparentes qui présenteront des fusions de couleurs très douces. Les pigments posés à ce moment donneront l'ambiance harmonique générale de l'aquarelle.

 

Conseil : Vous pouvez peindre avec un gros pinceau bien chargé de pigment (plus que nécessaire), car la couleur s'éclaircira une première fois au contact de l'eau sur le papier puis une seconde fois au séchage.

La quantité d'eau présente sur le papier crée un fondu important avec une belle propagation.


 

fondu important avec une belle propagation

 

Pour renforcer les couleurs, peignez avec des pigments plus bruts sur le pinceau.


 


pigments bruts

 

 

 

Fond semi humide (surface brillante)

Cette étape intervient lorsque le papier à commencé à sécher. A ce stade vous pouvez renforcez davantage les couleurs du premier jet, en appliquant des pigments de plus en plus bruts avec un pinceau peu chargé d'eau. Cela permet de faire des fondus plus denses et plus précis car limité, voire de suggérer quelques formes dans le flou.


fondus plus denses


fondus plus précis


Fond humide mât (surface mâte)

Les couleurs se diffusent peu sur le papier qui est devenu mât. C'est le moment de renforcez les couleurs et contrastes en posant des pigments très buts avec un pinceau très peu chargé d'eau sinon risque d'auréoles.

C'est un moment délicat car il faut intervenir au bon moment .


 

fond mât renforcez les couleurs et contrastes



Rajoutez des détails une fois à sec…


la jetée et le phare de Capbreton


Conseils importants
 

Jauger le degré d'humidité du papier

 

Avant de poser vos pigments, testez la couleur et juger de la quantité d'eau sur votre pinceau sur un bout de papier sec, puis faites un essai sur votre aquarelle pour juger de la diffusion dans votre aquarelle. Le doigt où la main sont également des outils précieux pour juger ce degré d'humidité.


 

 
testez la couleur sur un papier sec


bout de papier sec


diffusion dans votre aquarelle


la main est un outils précieux


 
 
L'intensité des pigments

les couleurs s'estompent une première fois dans l'humide, puis une seconde fois au séchage. N'ayez pas peur de renforcer vos couleurs dans le mouillé au-delà du raisonnable. Si les couleurs vous semble trop fades, séchez complètement votre feuille, puis renouvelez l'opération.

 

sienne brûlée avant/après

 

gris de payne + jaune auréoline avant/après


Les pigments

les pigments présentent des réactions différentes au contact de l'eau.

 Les pigments lourds sédimentent (outremer, cobalt, céruléum, sienne naturelle et brûlée, les terres…)

 

 

pigments (avant/après)


 

Les pigments légers sont sensibles et se propagent davantage en raison de leur pouvoir teintant (alizarine, rose, auréoline, vert phtalo…)

 

migration pigments légers (avant/après)

A cela s'ajoutent la fragmentation entre les différends pigments.
 

 

fragmentation céruléum + magenta (avant/après)


 

La préparation des couleurs

Diluées

Dilution élevée et consistance liquide.

Les couleurs diluées sont très douces et transparentes, on les obtient en les préparant avec beaucoup d'eau.

Elles s'utilisent surtout dans la première phase très humide car elles se propagent dans le mouillé.


préparation liquide sur palette
 

Crémeuses

Dilution moyenne et consistance crémeuse.

Les couleurs crémeuses sont mélangées avec une petite quantité d'eau, elle doivent permettre une bonne charge du pinceau pour dessiner dans l'humide.



crémeuses
 

Pâteuses

Dilution très faible et consistance pâteuse.

Les couleurs pâteuses sont équivalentes à celles sortie du tube, si vous utilisez des godets, humidifiez les compartiments avec une goutte d'eau.

L'effet dans le mouillé est donné par la gestuelle du pinceau car les pigments pâteux restent sur place.

 

pinceau et pigment brut

http://www.marichalar.fr/

 
 
Un autre exemple en vidéo:

Commenter cet article

annick 15/05/2015 07:16

superbe cette nouvelle présentation ,et en plus de l'aquarelle....merci

Articles récents

Hébergé par Overblog