Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de lapalettedecouleurs.over-blog.com

Le blog de lapalettedecouleurs.over-blog.com

Des milliers de vidéos pour vous aider à comprendre le dessin et la peinture (aquarelle, huile, acrylique), mais aussi l'écologie des cours d'eau, la lecture en écoutant de la musique relaxante

Publié le par laurent
Publié dans : #Peinture acrylique

Longtemps considéré comme un genre mineur, le 'trompe l'oeil" a retrouvé ses lettres de noblesse vers les années 1960 avec le mouvement trompe - l'oeil/réalité du peintre Henri Cadiou. La renaissance italienne et flamande du seizième siècle a permis l'expression illusionniste de ce style de peinture par la représentation la plus parfaite de la réalité. Pourtant, malgré une facture rigoureuse, le "trompe l'oeil" est toujours resté un genre mineur, un sous genre artisanal de la nature morte.

Les lois du trompe-l'oeil :

Ni règles édictées, ni critères obligatoires. Ces contraintes  propres au genre sont destinées à favoriser la portée illusionniste du tableau.

- Echelle: Les objets sont représentés grandeur nature, soit  échelle 1.

- Motifs: La priorité va aux objets inanimés et de taille petite ou moyenne. Animaux et figures sont écartés. Exceptions: Les insectes et les animaux morts ou représentés de manière indirecte ( dessin, photo, gravure ).

- Fond: Il fait partie intégrante du tableau, donc souvent formé de planches, boites, portes ou autre cageots capables de remplir la surface peinte.

- Espace: Fond et objets sont peu profonds afin de prolonger l'illusion de motifs qui rentrent dans l'espace du spectateur.

- Point de vue: Les objets sont vus de manière frontale, sans effet de perspective.

- Composition: Aucun élément n'est coupé ou sort du cadre. Une alternative est la composition où le support est découpé autour des motifs.

- Technique: La touche est invisible et lissée au maximum. La main de l'artiste s'efface au profit de l'objet.

- Lumière:  Elle est plutôt rasante, en favorisant le relief, avec des contrastes parfois poussés pour renforcer la troisième dimension.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog