Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de lapalettedecouleurs.over-blog.com

Le blog de lapalettedecouleurs.over-blog.com

Des centaines de vidéos pour vous aider à comprendre le dessin et la peinture (aquarelle, huile, acrylique), mais aussi l'écologie des cours d'eau, la lecture en écoutant de la musique relaxante

Publié le par laurent

 

243/ Collection DVD : STEPHEN KING ...

 

Avec un minimum de couleurs (noir d'ivoire et blanc de titane ou de zinc), on met en valeur le jeu de l'ombre et de la lumière sur un objet géométrique.

- La composition:

Est relativement simple, le broc est réalisé avec quelques lignes droites et quelques courbes. Pour dessiner l'objet dans ses réelles dimensions, il faut appliquer les proportionnalités.

Ici, on a choisi comme étalon la base de l'objet à partir de laquelle vont se mettre en place toutes les autres dimensions. Le broc sera blanc dans sa partie lumineuse et toute une gamme de gris viendra occuper les parties ombrées.

La lumière naturelle éclaire l'objet à partir d'une fenêtre située sur le coté droit.

- Les outils:

Du blanc de zinc ou de titane pour le coté droit exposé aux rayons de la lumière et du noir d'ivoire pour la palette des gris.

Des pinceaux ronds dont la taille peut varier en fonction de la dimension du support ou de la toile. 

De l'essence de térébenthine pour la dilution et pour le nettoyage des pinceaux, un récipient, une spatule pour le mélange de la peinture à l'huile sur la palette, et bien entendu un chiffon.

- La réalisation:

Les 3 plans nécessaires, pour élaborer la nature morte, sont le broc, la nappe grise et le mur.

Un gris foncé très dilué permettra de réaliser au pinceau l'esquisse du dessin qui comportera un fond courbé pour le broc (servant d'unité de base) et 2 lignes verticales inclinées, de hauteur 1,3 fois la base, qui partent de ses extrémités, pour former les cotés. La peinture étant très diluée, on peut rattraper les erreurs avec un chiffon humide, imbibé de térébenthine, en effaçant ce qui ne convient pas. 

Positionner le col de l'objet et la poignée en respectant les proportions.

- Le clair-obscur:

Les teintes claires sont à la droite du broc, les teintes sombres à la gauche de ce dernier et toute une gamme de gris s'échelonne entre ces teintes. La nappe, comme cela a été dit précédemment est grise.

- Les teintes:

Le blanc, légèrement teinté de noir, domine à l'endroit où la lumière est la plus intense.Travailler ensuite les demi-teintes de gris, pour la partie ombrée, en créant le volume. La nappe qui jouxte la nature morte est légèrement plus grise que la partie la plus lumineuse.

Peindre d'un trait de pinceau chargé de gris foncé, la ligne de démarcation broc-nappe.

L'arrière-plan, d'un gris clair, reçoit la lumière provenant de la droite de la composition et se détache de l'objet pour créer cette profondeur de champ. L'ombre portée sur la nappe est d'un gris foncé soutenu. Ce sont, tout au long de la réalisation de cette nature morte, les oppositions "clair-obscur" qui créent le relief et le volume.

- La partie supérieure du broc:

Bien observer le jeu de la lumière sur cette partie de la réalisation. La ligne qui permet d'évaluer l'épaisseur de l'objet est d'un blanc très lumineux. Les contours sont par contre, d'un gris foncé.

A l'inverse de ce qui a été fait depuis l'origine, l'intérieur est d'un gris foncé à droite et d'un blanc laiteux à gauche.

- La poignée du broc:

Là aussi, prendre soin des contrastes (ombre et lumière) et des variations d'intensité lumineuse qui se projettent sur la poignée.

Tenir compte de l'épaisseur de la poignée et de sa régularité. Effectuer des retouches si nécessaire.

- Les reflets dans le broc:

 Les accentuer avec du blanc pur, par superposition de la couleur, pour montrer l'irrégularité de la matière et des formes.

- Conclusion:

L'observation est le point de départ de toute exécution. 

 

 

 

 

243/ Collection DVD : STEPHEN KING ...

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog