Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de lapalettedecouleurs.over-blog.com

Le blog de lapalettedecouleurs.over-blog.com

Des centaines de vidéos pour vous aider à comprendre le dessin et la peinture (aquarelle, huile, acrylique), mais aussi l'écologie des cours d'eau, la lecture en écoutant de la musique relaxante

Publié le par laurent
Publié dans : #Peinture acrylique

96/ Barres, Lignes de Séparation ....  

 Mes peintures - Montagne enneigée surplombant le lac.- acrylique sur carton entoilé.

 

 Mes peintures - Montagne enneigée surplombant le lac.- acrylique sur carton entoilé.

 

J'ai pris le temps, malgré le travail imposant que nécessite la gestion des blogs de "lapalettedecouleurs", de me détendre un minimum, en réalisant ce paysage de montagne enneigée. Il est vrai que le tableau est de circonstance, depuis que le frimas et que les premières neiges ont fait leur apparition sur les sommets de nos montagnes du sud de la France. Cette peinture est réalisée à l'acrylique , sur un carton entoilé de 61x50 cm, qui est de meilleure qualité que les toiles que l'on vend communément dans certains magasins et dont le support entoilé est constitué de coton broyé qui absorbe comme un buvard et donne un travail déplorable malgré les sur couches au Gesso. Comme je n'ai pas trop le temps de faire les magasins de loisirs-créatifs, j'ai préféré cette solution qui donne du tenu à la composition.

Les montagnes ont été faites au couteau avec du blanc de titane associé au bleu céruléen pour les ombres.

Le ciel du même bleu est voilé par quelques nuages légers ( j'ai gardé ce blanc pur pour donner de la luminosité à l'ensemble).

La bande de mélèzes est peinte à partir d'un mélange de terre de sienne brûlée et de bleu outremer pour les ombres et de l'ocre jaune pour les zones lumineuses.

La partie herbacée, pour garder la luminosité au tableau, est un mélange de vert clair permanent et de jaune de cadmium clair.

Les blocs de pierre qui bordent le lac sont spatulés avec une sous-couche d'un brun foncé ocré (ombre) et du blanc pour former l'opposition lumineuse (par endroits, ces 2 couleurs s'interpénètrent).

Pour le lac, dans un premier temps, j'avais opté pour une surface uniforme, sans reflets (bleu céruléen, bleu outremer, bleu de cobalt et blanc) et puis je me suis dit qu'il manquerait de profondeur d'où le choix ultérieur créé, pour suggérer l'effet de réflexion diffuse de la montagne et des arbres. 

Pour le grand mélèze de droite, j'ai employé un maximum de verts, en utilisant du jaune de cadmium, du vert primaire, du vert de hooker, du bleu outremer, du bleu de cobalt, de la terre de sienne, de la terre de sienne brûlée, en faisant varier les proportions dans les mélanges pour jouer sur le coté ombré ou lumineux.

Au premier plan, j'ai contrebalancé la présence du vert de la végétation, par ajout de quelques touches de rose.  

Pour clore cette explication, j'ai voulu rendre cet atmosphère paisible et ensoleillé d'une journée hivernale, après des chutes de neige dans le midi de la France, par association de tons lumineux où se succèdent différents plans pour créer cette profondeur de champ dans un vaste paysage apaisant ( Végétation et buissons du premier plan, quiétude du lac , arbres de moyenne altitude, montagnes et ciel voilé). Cette profondeur se poursuit dans une troisième dimension qui est la réflexion de l'arrière plan dans le lac, pour créer une profondeur verticale.

Outre le couteau et la spatule pour les mélanges sur la palette, j'ai utilisé un pinceau éventail, une brosse plate et un pinceau rond et effilé.

   

1205140208256560231 

 96/ Barres, Lignes de Séparation ....

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog