Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de lapalettedecouleurs.over-blog.com

Le blog de lapalettedecouleurs.over-blog.com

Des centaines de vidéos pour vous aider à comprendre le dessin et la peinture (aquarelle, huile, acrylique), mais aussi l'écologie des cours d'eau, la lecture en écoutant de la musique relaxante

Publié le par laurent
Publié dans : #huile
Dessin et peinture - vidéo 1697 : Paysage forestier en lumière diffuse - huile sur toile et couteau.

96/ Barres, Lignes de Séparation ....

Dans un premier temps, préparer le fond du tableau, avec un mélange de bleu outremer et de blanc de titane, qui va être à l'origine de l'atmosphère embrumé de ce sous-bois. La partie la plus lumineuse se situe au niveau de la tache blanche qui représente le point lumineux masqué par la brume qui va éclairer la végétation et le feuillage de la forêt.

On utilise un couteau à peindre asymétrique, indispensable our réussir certains effets . On l'utilise généralement pour peindre la neige sur les montagnes, et pour simuler le mouvement de l'eau, en créant des "filets" d'eau en surface, Pour cela il faut le charger de peinture en créant un petit rouleau le long de la lame. La peinture sera déposée horizontalement sur le tableau, le trait sera obtenu en tirant fortement en raclant la toile et en déposant la peinture où vous le désirez.

Le sous-bois laisse apparaître, dans la brume, le feuillage et les troncs des arbres d'un bleu (outremer + blanc et un peu de noir) plus foncé que le mélange de fond.  

Le gros arbre du plan intermédiaire est d'un bleu noirâtre additionné de rouge de cadmium moyen, pour obtenir cette teinte sombre. 

L'abondante végétation située à contre jour, à la droite de la peinture est constituée d'un feuillage sombre composé du mélange précédent auquel on aura ajouté de la terre de sienne brûlée. Pour faire varier la tonalité ombrée de cette partie du tableau, on utilisera une teinte composée de noir et de vert (à base de bleu, d'ocre jaune et de terre de Sienne brûlée). 

Les parties végétales soumises aux rayonnements diffus filtrés par la brume, sont peintes avec une gamme de verts lumineux, allant d'un vert tendre composée de bleu et de jaune de cadmium à des verts plus sombres (ocre jaune et bleu outremer).  

La partie amont du petit cours d'eau est le reflet, pour sa couleur de fond, de la teinte d'un bleu clair légèrement rosé, qui correspond au mélange créé pour rendre l'atmosphère du sous-bois. , Les vaguelettes qui simulent le mouvement de l'eau sont ainsi formées. 

Noir, bleu et blanc contituent le gris foncé des 2 rives et des rochers.    

Ce mélange sera d'un gris bleuté, pour laisser apparaître les parties rocheuses éclaircies par la lumière du sous-bois.

Quelques buissons verts viendront agrémenter le premier plan au niveau des deux rives. 

96/ Barres, Lignes de Séparation ....

 

 

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog