Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de lapalettedecouleurs.over-blog.com

Le blog de lapalettedecouleurs.over-blog.com

Des centaines de vidéos pour vous aider à comprendre le dessin et la peinture (aquarelle, huile, acrylique), mais aussi l'écologie des cours d'eau, la lecture en écoutant de la musique relaxante

Publié le par laurent
Publié dans : #pastel et fusain

Dessin et peinture - vidéo 1850 : Comment peindre l'herbe aux pastels secs ?

2/ MYLENE FARMER  + vers 2014 : TIMELESS 2013 !!!

Comment peindre l’herbe [Pastel sec]

 

Pour créer l’herbe aux pastels je commence par réaliser ma sous-couche, pour cela rien ne vaut nos bons vieux bâtonnets qui permettent de couvrir de larges surfaces bien plus rapidement que les crayons.

 

Comme je n’avais pas le vert adéquat pour reproduire la lumière un peu bleutée de mon modèle j’ai superposé plusieurs couleurs que j’ai fondu entre elles avec les doigts afin d’obtenir la teinte souhaitée.

 

Je travaille sur un grand format, j’ai donc réalisé mes premiers brins d’herbe aux bâtonnets mais vous n’êtes pas obligés, vous pouvez utiliser des crayons si vous êtes plus à l’aise. J’aime commencer par les zones foncées et éclaircir peu à peu mes couleurs. On voit que je crée des zones de différentes teintes car l’herbe n’est pas uniforme, elle forme des creux, des bosses, tout cela change la façon dont la lumière l’impacte.

 

J’ai flouté l’herbe avec mes doigts, en faisant attention à suivre le mouvement de l’herbe pour ne pas effacer mon travail.

 

Ensuite j’ai pris mes crayons en choisissant des verts qui se détachent de la sous-couche (ne pas choisir un vert trop proche d’elle, sinon ce sera beaucoup de travail pour pas grand chose).

 

Je n’utilise pas que de vert, il y a aussi du bleu, du jaune.. Les couleurs influent les unes sur les autres et ne dénotent pas dans le résultat global.

 

Les brins d’herbe n’ont pas la même direction en fonction des zones, ils forment des sortes de vagues selon les endroits. On peut imaginer qu’ils sont parfois piétinés, ils ont une histoire, ce qui explique l’hétérogénéité du résultat, qui le rend à mon sens plus intéressant qu’un tapis parfaitement uniforme.

 

C’est un travail chronophage, si vous aviez vu le tutoriel de Ryan sur la façon de peindre les plumes et les poils vous vous souvenez sans doute de son astuce pour faire plein de traits en un seul coup de pinceau ? Eh bien si l’on veut une herbe détaillée il faut s’armer de patience et dessiner les brins un par un !

 

J’utilise du noir à certains endroits pour former des creux et montrer qu’à cet endroit l’herbe est moins dense : Je remplis les espaces négatifs en contournant les brins. Vous n’êtes pas obligés d’utiliser du noir comme moi, le bleu indigo foncé donne aussi de bons résultats. Je donne de la brillance avec du blanc par endroits.

 

A la fin ma couche de pastel est épaisse et je dois racler la mine de mon crayon en exerçant une plus forte pression pour qu’il marque bien par dessus.

 

J’espère que ce tutoriel vous a plu ! Donnez-moi votre avis dans les commentaires ci-dessous

2/ MYLENE FARMER  + vers 2014 : TIMELESS 2013 !!!

 

 

 

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog