Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de lapalettedecouleurs.over-blog.com

Le blog de lapalettedecouleurs.over-blog.com

Des centaines de vidéos pour vous aider à comprendre le dessin et la peinture (aquarelle, huile, acrylique), mais aussi l'écologie des cours d'eau, la lecture en écoutant de la musique relaxante

Publié le par laurent
Publié dans : #peintres, #oeuvre expliquée

 

Dessin et peinture - vidéo 2214 : Maurice Utrillo - "Le moulin de la galette" 1915.


gifs alphabet multicolor-12gifs alphabet multicolor-12        gifs alphabet multicolor-12gifs alphabet multicolor-12gifs alphabet multicolor-12gifs alphabet multicolor-12gifs alphabet multicolor-12gifs alphabet multicolor-12gifs alphabet multicolor-12gifs alphabet multicolor-12gifs alphabet multicolor-12gifs alphabet multicolor-12

 

 

gifs alphabet multicolor-12gifs alphabet multicolor-12

gifs alphabet multicolor-12gifs alphabet multicolor-12gifs alphabet multicolor-12gifs alphabet multicolor-12gifs alphabet multicolor-12gifs alphabet multicolor-12gifs alphabet multicolor-12     gifs alphabet multicolor-12gifs alphabet multicolor-12 gifs alphabet multicolor-12 gifs alphabet multicolor-12 gifs alphabet multicolor-12gifs alphabet multicolor-12gifs alphabet multicolor-12 

 

Parmi les peintres de Montmartre ayant laissé leur nom à la postérité, Maurice Utrillo est l'un des rares à être né sur la Butte, au 8 rue du Poteau à Montmartre. Il est de notoriété qu'il est lui-même le fils d'un peintre célèbre : Suzanne Valadon. Né de père inconnu, il fut reconnu par un des compagnons de sa mère, le peintre catalan Miguel Utrillo, qui lui donna son nom. Sur ses tableaux, Utrillo signe Utrillo V, V comme Valadon.

La mère du peintre fut le modèle de peintres renommés, tels Renoir, Puvis-de-Chavanne, Toulouse-Lautrec, et Degas. De son observation du travail de ces grands Maîtres vint sans doute le goût de Suzanne Valadon pour la peinture. Degas l'encouragera et lui achétera ses premiers dessins.

L'enfance de Maurice Utrillo se déroula auprès de sa grand-mère, dans l'actuel St-Denis. Atteint de troubles du comportement, Maurice Utrillo fit des séjours en hôpital psychiatrique à partir de l'âge de 18 ans. La mère du peintre, constatant ses prédispositions pour la peinture, encouragea son fils dans cette voie et lui apprit les bases de la peinture. On dit qu'à ses débuts, Suzanne Valadon obligea son fils à ne peindre qu'avec du vermillon, de la laque de garance, du jaune de chrome et du blanc de zinc lui permettant quelques touches de bleu ou de noir. En 1908, Maurice Utrillo peint ses premières oeuvre qui feront date : la porte St-Martin, et "L’église de Villiers le Bel" . A partir de 1910 Maurice Utrillo commença a vivre de sa peinture, devenant le peintre le plus célèbre des rues de la Butte.

De 1910 à 1914, la peinture d'Utrillo se distingue par des formes et des teintes où prédomine la couleur blanche, et l'on parle de "période blanche". De 1922 à 1955 la palette de l'artiste s'enrichit de couleurs vives. Certains estiment que 1917 marque la décadence de la peinture d'Utrillo, liée à ses problèmes d'alcoolisme. Il est remarquable d'ailleurs de constater que c'est à partir de cette période que la mère du peintre commencera à peindre de nombreux tableaux. Le peintre mourra en 1955, à 71 ans, alors qu'il faisait une cure à Dax.

Maurice Utrillo, par laurentsaintgermain

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog