Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de lapalettedecouleurs.over-blog.com

Le blog de lapalettedecouleurs.over-blog.com

Des milliers de vidéos pour vous aider à comprendre le dessin et la peinture (aquarelle, huile, acrylique), mais aussi l'écologie des cours d'eau, la lecture en écoutant de la musique relaxante

Publié le par laurent
Publié dans : #aquarelle, #marine

 

 

 

CONSEILS (suite et fin)

Un papier correctement humidifié, c'est un cycle de l'eau allongé et donc davantage de temps pour votre travail.

Quand votre papier est bien brillant ….
Vous pouvez commencer !…
C’est à dire tout d'abord attendez et observez !

Le papier va passer par plusieurs stades que vous devez apprendre à reconnaitre : en effet l'eau pénètre dans les fibres et s'évapore aussi en partie ...
Le moment idéal pour commencer à poser les pigments donc la couleur est quand votre papier en est au "stade 4 ou 5", c'est à ce moment que le pigment va bien pénétrer aussi dans le papier et que vous allez pouvoir commencer " à jouer avec lui".

Si vous posez le papier sur une surface trop mouillée, le pigment glisse et va " où il veut" ...
Si le papier est trop sec , vous ne pourrez plus travailler les caractéristiques d'un travail dans l'humide ...

La mise en eau du papier peut concerner la surface du papier dans sa totalité : on parle "d'inondation totale", mais peut aussi concerner que certaines parties , on parle alors "d'inondations partielles".

Pensez que ce travail d’aquarelle est un travail "vertical", tenez donc votre pinceau le plus souvent bien vertical ; jouez la capillarité : le "véhicule" de votre pigment, c'est l'eau!
Ne frottez pas ! ... Travaillez lentement en vous mettant au rythme du papier...

 

Aquarelle humide sur humide, par laurentsaintgermain

 

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog