Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de lapalettedecouleurs.over-blog.com

Le blog de lapalettedecouleurs.over-blog.com

Des milliers de vidéos pour vous aider à comprendre le dessin et la peinture (aquarelle, huile, acrylique), mais aussi l'écologie des cours d'eau, la lecture en écoutant de la musique relaxante

Publié le par laurent
Publié dans : #Peinture acrylique, #aquarelle, #huile, #pastel, #pastel et fusain, #nature morte

 

Dessin et peinture - vodéo 3142 : Peindre une citrouille ? - nature morte.

 

6c4319a0.png

 

Dessin et peinture - vodéo 3142 : Peindre une citrouille ? - nature morte.

 
- Papier arches grain fin
- Plaque de plexiglas
- Aquarelle jaune indien
- Aquarelle terre de sienne brulée
- Aquarelle orange
- Aquarelle bleu outremer
- Aquarelle garance brune
- Aquarelle violet dioxazine
- Aquarelle green gold
- Aquarelle indigo
- Aquarelle vert olive
- Spalter en poil naturel
- Différents types de pinceaux

 

 Je mouille ma feuille pour travailler sur une plaque de plexiglas qui va maintenir l’humidité du papier, sans avoir besoin de le fixer, parce qu’il va tenir en place, lorsqu'il sera mouillé au verso.

 On mouille généreusement son papier avec un pinceau en poil naturel qui retient l’eau (petit gris).

 On croise les coups de pinceau, pour être sûr de bien mouiller partout (les bords et les coins). On commence par l’arrière, comme cela on peut poser son papier sur la plaque.

Je vais maintenant mouiller la partie recto du dessin. On évite d’appuyer trop fort pour ne pas abimer le grain du papier. Alors un petit rappel quand on fait un dessin sur son papier aquarelle et qu’on mouille, on ne peut plus enlever les traits de dessin au graphique. Si vous voulez les estomper, il faut le faire avant, avec une gomme mie de pain ou alors ne pas appuyer trop fort. Avec une gomme mie de pain, je rappelle qu’on enlève l’excès de graphite sur le papier.

On va évacuer l’excédent d’eau. On regarde à la lumière, pour voir si l'on a mouillé partout. Donc mon papier est mouillé, mais pas trop et je vais pouvoir y travailler et amener les couleurs claires de la citrouille.

Attendre un peu si le papier est trop mouillé pour éviter que la peinture ne se diffuse hors des limites qu’on veut lui imposer.

Lorsque le papier n’est plus brillant, on commence à poser le jaune indien qui va se répartir sur les zones humidifiées du papier.

  Le pigment sera dilué, on jouera, par la suite, sur l’ombre et la lumière de la citrouille.

 

 

Le jaune va peut-être diffuse dans la partie "feuillage", cela a peu d'importance, car le vert est la combinaison du bleu et du jaune. J’ai donc une base de jaune indien que je vais rehausser, étape par étape, avec de la terre de sienne brûlée pour créer le volume des quartiers de citrouille.

On pose les couleurs de la verdure et de la végétation, en commençant par "le green gold" ou vert doré, puisque c’est la couleur la plus claire qui interviendra dans le feuillage.

Peindre la feuille en vert clair me permettra d’ouvrir des blancs et de suggérer les nervures. Utiliser le vert olive pour le fond.

 Il faut laisser le temps aux couleurs de sécher, pour pouvoir se donner ensuite à la réalisation plus approfondie.

Lorsque le papier est à peu près sec, mais pas tout à fait, pour permettre de travailler et d'entrevoir la suite. Je fixe ma feuille avec un papier adhésif pour éviter qu'elle ne gondole trop.

Il faut maintenant ajouter des contrastes, pour que la citrouille apparaisse en 3D, en travaillant les zones d'ombre.

 Le papier étant pratiquement sec, on estompe le jaune indien et la terre de Sienne brûlée.

 

https://www.coursbeauxarts.fr/module/productdocument/showimage?id_document=766

 

Pour le feuillage, on reprend les mêmes couleurs: l’indigo avec le green gold. On va venir structurer tout ça, en respectant les ombres de certaines feuilles. Travailler en négatif, c’est poser une couleur plus claire de chaque côté d’une zone sombre, ou plus foncée pour faire jaillir la lumière.

On peut renforcer les parties sombres avec du violet dioxazine mêlé à de l’indigo pour rehausser les parties lumineuses de la citrouille et de la tige.

  La citrouille est entouré avec l’ombre violacée. On va la suggérer, posée dans le jardin sur de la paille.

 La fixation de la tige rainurée, sur le légume va rester dans des tons gris: du bleu mélangé avec de la terre de sienne.

Pour cette tige, On va travailler avec une couleur verte très diluée. j

Pour suggérer les vrilles de fixation de la plante, on va garder une grande liberté d' exécution, avec un pinceau "trainard", très effilé, en jouant sur l' alternance de teintes foncées et de teintes vert clair très diluées.

 

https://www.coursbeauxarts.fr/module/productdocument/showimage?id_document=767

 

 

Plus on avance dans l’aquarelle, plus on doit être intense dans les couleurs  et  ferme dans son geste.

 

Dessin et peinture - vodéo 3142 : Peindre une citrouille ? - nature morte.

 

Peindre une citrouille, par laurentsaintgermain

 

Dessin et peinture - vodéo 3142 : Peindre une citrouille ? - nature morte.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog