Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de lapalettedecouleurs.over-blog.com

Le blog de lapalettedecouleurs.over-blog.com

Des milliers de vidéos pour vous aider à comprendre le dessin et la peinture (aquarelle, huile, acrylique), mais aussi l'écologie des cours d'eau, la lecture en écoutant de la musique relaxante

Publié le par laurent
Publié dans : #Peinture acrylique, #huile, #marine, #paysage

 

Dessin et peinture - vidéo 3255 : Comment peindre la lumière dans un paysage marin ? - acrylique ou huile.

 

Dessin et peinture - vidéo 325 : Comment peindre la lumière dans un paysage marin ? - acrylique ou huile.

 

 

 

Dans cette démonstration de peinture, je vais vous montrer comment créer de la lumière dans une peinture de paysage marin. Cette peinture est inspirée d'un endroit appelé Owhiro Bay sur la côte de Wellington en Nouvelle-Zélande. La plage est orientée au sud et reçoit les rayons du soleil directement sur les vagues déferlantes.

Les vagues déferlantes sont plus faciles à peindre lorsqu'elles sont à contre-jour, mais peuvent avoir fière allure lorsque le soleil brille au zénith. Dans cette peinture, j'ai utilisé l'astre comme un projecteur pour faire ressortir la vague déferlante. Le premier plan est mi-ombre, sous l'effet d'un nuage. Les falaises sont également claires et mi-ombragées. Cela ajoute également de l'intérêt à la peinture.

J'ai peint cette marine à l'huile, mais vous pouvez également utiliser de la peinture acryliques.

Photos de référence

Voici quelques-unes des photos de référence prises et utilisées dans cette peinture. N'hésitez pas à les utiliser, si vous souhaitez vous lancer dans l'exercice de copie.
 

Dessin et peinture - vidéo 325 : Comment peindre la lumière dans un paysage marin ? - acrylique ou huile.

 

 

 

Dessin et peinture - vidéo 3255 : Comment peindre la lumière dans un paysage marin ? - acrylique ou huile.

 

Dessin et peinture - vidéo 3255 : Comment peindre la lumière dans un paysage marin ? - acrylique ou huile.

 

Première étape - Préparation et réalisation

Je peins sur de la toile de lin que j'ai collé sur une planche, la toile mesure 7 'x 10'. Avant de peindre, j'ai recouvert la toile de lin d'une couche de terre de Sienne brûlée qui ajoute de l'éclat à la peinture.

J'esquisse la composition à l'aide d'un pinceau rond n ° 1 avec de la terre de Sienne brûlée mélangée à du Liquin Original (médium). J'utilise ce médium pour diluer la peinture, il a également l'avantage d'accélérer le temps de séchage.

 

 

J'ai commencé cette peinture en réalisant d'abord les ombres principales et les valeurs sombres. Cela aide à mettre en place une dynamique tonale dans la peinture qui facilite la mise en valeur de toutes les zones lumineuses par la suite.

Les ombres des nuages ​​sont un mélange de bleu outremer, de terre de sienne brûlée, de blanc de titane et je mélange également un peu de magenta quinacridone (rouge magenta), pour donner aux ombres une teinte violette.

Les ombres de la falaise sont un mélange de bleu outremer, d'oxyde jaune, de rouge magenta et de blanc de titane. J'ai rendu les ombres de la falaise beaucoup plus sombres que les ombres des nuages ​​afin de les faire progresser vers le premier plan.

Je réserve mes valeurs les plus sombres aux roches du premier plan avec un mélange de bleu outremer et de terre de Sienne brûlée pour créer un ton plus foncé.

 

 

Une fois que j'ai peint les ombres, je reviens vers le ciel et commence à peindre les reflets des nuages ​​constitués d'un mélange de blanc de titane et d'un peu de terre de Sienne brûlée pour obtenir les reflets orangés. Les reflets des nuages ​​se mélangent bien avec les ombres, grâce à l'harmonie  des couleurs déjà utilisées dans le mélange.

Je peins le ciel avec un mélange de bleu outremer et de blanc titane. J'utilise plus de blanc de titane et un peu de bleu de cobalt, dans mon mélange, pour la partie éloignée.

J'utilise mon mélange de tons clairs, pour la mer et les vagues déferlantes du premier plan.

 

 

Je peins les zones éclairées des falaises avec un mélange de bleu outremer, oxyde jaune, quinacridone magenta et un peu de blanc de titane. Par endroits, j'ajoute également un peu de vert phtalo pour augmenter la saturation et ajouter de la texture et de l'intérêt aux falaises.

Je peins l'océan, devant les falaises, avec un mélange de bleu outremer, d'oxyde jaune et de blanc de titane.

 

 

Pour le devant de la vague déferlante, j'utilise le mélange que j'ai utilisé précédemment pour la mer, en ajoutant un peu plus d'oxyde jaune et un peu de vert phtalo,

Je peins l'écume du premier plan avec un mélange de bleu outremer, terre de sienne brûlée, blanc de titane. Cette partie de la peinture est à l'ombre d'un nuage, la valeur doit donc être plus sombre pour que la vague déferlante qui se trouve en plein soleil se démarque davantage.

Pour les ombres plus foncées au premier plan, j'ai utilisé plus de bleu outremer dans mon mélange et moins de blanc de titane.

Je peins la lumière réfléchie sur les roches du premier plan avec un mélange de bleu outremer, de terre de Sienne brûlée et d'un peu de blanc de titane.

 

 

Deuxième étape - Suite de la réalisation et ajout de détails

J'ai laissé sécher la peinture afin de pouvoir affiner la réalisation, en travaillant sur les zones où l'on va ajouter plus de détails.

C'est le cas du ciel où je vais creuser les formes des nuages ​​en ajoutant plus de reflets.

Je travaille sur les falaises en utilisant les mêmes couleurs que celles que j'ai utilisées dans l'étape préliminaire, mais en ajoutant des couches de peinture plus légères. Je garderai mes tons les plus clairs jusqu'à la toute fin du tableau.

Je commence à ajouter plus de détails à la vague déferlante et à l'écume du premier plan. En travaillant sur ces zones, je construis les détails en ajoutant des couches de peinture plus légères à chaque passage en utilisant les mêmes couleurs que précedemment.

 

 

Dernière étape - Détails ultimes

Je termine la peinture en ajoutant les derniers reflets aux vagues déferlantes et pour cela j'utilise un mélange de blanc de titane avec un peu d'oxyde jaune pour réchauffer le mélange. J'ajoute avec parcimonie quelques reflets à l'aide d'un pinceau rond n ° 0 pour souligner la vague déferlante et une petite zone d'eau vive en face. Ces valeurs de lumière sont ce qui va attirer l'œil sur la vague déferlante.

Je peins quelques reflets sur les rochers avec un mélange de terre de sienne brûlée, de bleu outremer et de blanc de titane en utilisant plus de terre de sienne brûlée et de blanc de titane dans mon mélange.

Je termine le tableau en ajoutant quelques mouettes ou goélands.

 

 

Dessin et peinture - vidéo 325 : Comment peindre la lumière dans un paysage marin ? - acrylique ou huile.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog