Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de lapalettedecouleurs.over-blog.com

Le blog de lapalettedecouleurs.over-blog.com

Des milliers de vidéos pour vous aider à comprendre le dessin et la peinture (aquarelle, huile, acrylique), mais aussi l'écologie des cours d'eau, la lecture en écoutant de la musique relaxante

Publié le par laurent
Publié dans : #Peinture acrylique

compteur gratuit
   

Voir les commentaires

Publié le par laurent
Publié dans : #écologie des cours d'eau

   

Fiche rédigée par la CIRE Rhône Alpes

Janvier 2010

1

Cadmium

 

Qu’est ce que le cadmium ?

Le cadmium (Cd) est un élément naturellement présent à l’état de traces dans l’écorce

terrestre et a également été émis dans l’environnement par des activités humaines :

métallurgie du zinc et du plomb, automobiles, rejets ou incinérations de batteries et

accumulateurs, emplois de peintures ou pigments, combustions de combustibles fossiles,

épandages d’engrais phosphatés et de boues de stations d’épuration.

Dans l’eau, le cadmium existe sous forme dissoute ou sous forme particulaire, absorbée sur

les matières organiques et les sédiments. Chez le poisson, le cadmium s’accumule

principalement dans les viscères (intestin, foie et rein) et très peu dans le muscle.

 

Quel est la toxicité du cadmium ? Quel est le niveau d’exposition sans risque pour la

santé (la dose tolérable) ?

  

L’exposition chronique au cadmium par ingestion (voie orale) peut provoquer des atteintes

de la fonction rénale. Le cadmium s’accumule dans l’organisme au cours de la vie (dans le

foie puis dans le rein) et sa toxicité est liée à cette accumulation progressive.

L’OMS a fixé en 2006 une dose hebdomadaire tolérable provisoire (DHTP) de 7 μg/kg poids

corporel/semaine (soit une dose journalière tolérable de 1 μg/kg pc/j) afin de prévenir

l’accumulation de cadmium à des teneurs dépassant 50 mg/kg dans le cortex rénal

correspondant à une exposition pendant 50 ans.

Une exposition ponctuelle à une dose supérieure à la DHTP ne présente pas de risque pour

la santé.

 

Quelle est l’exposition de fond de la population française au cadmium par

l’alimentation générale ? Quels sont les aliments qui contribuent le plus à

l’exposition ?

 

L’exposition par l’alimentation générale, estimé pour la population française, est de 2,7

μg/jour chez les adultes de 15 ans et plus (environ 4 % de la dose tolérable) et de 2 μg/j

chez les enfants de 3 à 14 ans (environ 10 % de la dose tolérable). La proportion d’individu

dont l’exposition dépasse la DHTP est estimée à 0% pour les adultes et les enfants.

Les aliments qui contribuent le plus à l’exposition sont les légumes et pommes de terre

(environ 50 % de l’exposition). Les apports de cadmium par la consommation de crustacés

et mollusques représentent environ 6 % de l’exposition et les poissons contribuent à 1 % de

l’exposition.

 

 

Quelles sont les normes ?

 

Le règlement (CE) n°1881/2006 de la commission du 19 décembre 2006 fixe des teneurs

maximales pour certains contaminants dans les denrées alimentaires, dont le cadmium. Ces

teneurs maximales sont fixées à un niveau aussi bas que pouvant être atteint grâce au

respect des bonnes pratiques dans le domaine de la fabrication, de l’agriculture et de la

pêche et pour protéger la santé des populations les plus sensibles (notamment les

nourrissons et les enfants en bas âge). Ainsi, la consommation de denrées dépassant ces

teneurs maximales ne présente pas obligatoirement de risque pour la santé. En revanche,

les produits dont les teneurs en contaminants excèdent les teneurs maximales ne doivent

pas être mis sur le marché.

Les teneurs maximales en cadmium (en mg/kg de poids frais) sont de 0,05 pour la chair

musculaire de poisson (à l’exclusion de quelques espèces dont l’anguille pour qui la teneur

maximale est fixée à 0,1), 0,6 pour les crustacés, 1 pour les mollusques bivalves et les

céphalopodes.

 

Quels sont les risques associés à la consommation de poissons de rivière dépassant

la norme de commercialisation ?

 

Une personne qui consommerait une fois par semaine 200 g de poisson dont la

concentration en cadmium serait très élevée (0,3 mg/kg de poids frais : valeur maximale

retrouvée sur le bassin RM et C) aurait une exposition quotidienne au cadmium associée à cette consommation égale à (0,2 kg x 0,3 mg/kg)/ 7 jours = 8,6 μg, soit 0,12 μg/kg de poids

corporel/jour pour un adulte de 70 kg. Cela ne représente que 12 % de la dose tolérable. En

ajoutant l’exposition de fond apportée par l’alimentation générale à une telle exposition

spécifique, la dose tolérable ne serait pas non plus dépassée.

Au vu des données disponibles, la contamination par le cadmium des poissons de rivière sur

le bassin du Rhône ne pose pas de problème de santé publique.

 

compteur gratuit
   

Voir les commentaires

Publié le par laurent
Publié dans : #écologie des cours d'eau

 

Utilisation des bryophytes aquatiques comme indicateurs de la présence des métaux ou micropolluants minéraux.





   

Du fait du caractère discontinu des rejets industriels et des conditions hydrologiques des cours d’eau, Malgré le développement de méthodes analytiques toujours plus sensibles aux faibles niveaux de contamination, il s’avère dans ce cas délicat d’extrapoler des résultats obtenus à partir d’échantillons instantanés, et d’établir des conclusions quant à l’état moyen de la pollution du milieu aquatique. A partir des années 1970, l’attention s’est alors portée sur l’utilisation de compartiments intégrateurs du milieu aquatique, tels que les bryophytes (ou mousses) aquatiques. Les mousses aquatiques présentent des caractéristiques morphologiques, tissulaires et écologiques qui constituent des avantages non négligeables pour leur utilisation en tant qu’indicateur d’accumulation de métaux traces. En effet, elles se caractérisent par une large répartition géographique, une pérennité saisonnière et une stabilité spatio-temporelle des populations, une facilité de prélèvement, une forte capacité d’accumulation, des cinétiques rapides d’accumulation et un échange direct entre les feuilles et l’eau. De plus, elles sont fixes, ne possèdent pas de système racinaire mais puisent les nutriments au travers des parties feuillées. Du fait de leur système d’alimentation, les feuilles, constituées le plus souvent d’une couche unicellulaire, ne sont pas protégées par une cuticule ou des cires, ce qui ne limite pas les échanges avec le milieu. 

Les espèces les plus communément utilisées comme indicateurs d’accumulation des métaux traces en milieu aquatique appartiennent à la classe des Musci, sous-classe des Bryidae et aux genres Fontinalis 

   Dans le cadre du suivi des réseaux de mesure, on distingue généralement deux méthodes pour l’emploi des bryophytes aquatiques. La première consiste en une mesure directe du niveau de contamination des mousses autochtones, à savoir naturellement présentes sur le site à étudier. La seconde consiste à transférer des bryophytes d’un milieu non pollué vers le site à étudier. L’éventail de micro-polluants détectables par les bryophytes est très large. Des études spécifiques en laboratoire ou des suivis sur sites ont ainsi mis en évidence une bonne sensibilité des mousses aquatiques pour la détection de traces métalliques variées tels que le cuivre, le zinc, le cadmium. Les bryophytes peuvent également être employées pour le suivi de rejets radioactifs.

Ces organismes permettent d’obtenir une évaluation globale de la qualité environnementale du milieu et des concentrations ambiantes de polluants. Cette dernière application est favorisée par le fait que de nombreuses bryophytes aquatiques résistent à la toxicité en polluants et les accumulent dans leurs tissus, ce qui en fait de bons bioindicateurs (Mouvet 1984).

 

Capt_110826_142649_001.jpg

Capt 110826 142826 001

Capt_110826_142903_001.jpg

 

Capt_110826_142941_001.jpg

 

Les 5 Classes de variété: Qualité de l'eau

- Très bonne: bleu.

- Bonne: vert.

- Moyenne: jaune.

- Médiocre: orangé.

- Mauvaise: rouge.

 

compteur gratuit
   

Voir les commentaires

Publié le par laurent
Publié dans : #Peinture acrylique

compteur gratuit
   

Voir les commentaires

Publié le par laurent
Publié dans : #Peinture acrylique

 

compteur gratuit
   

Voir les commentaires

Publié le par laurent
Publié dans : #Peinture acrylique
Les couleurs à disposer sur la palette de la gauche vers la droite sont :
Blanc
Jaune
Rouge vermillon
Rouge carmin
Ocre
Terre de sienne brulée
Vert
Bleu
Bleu outremer
Noir 

compteur gratuit
   

Voir les commentaires

Publié le par laurent
Publié dans : #Peinture acrylique

compteur gratuit
   

Voir les commentaires

Publié le par laurent
Publié dans : #Peinture acrylique

 

compteur gratuit
   

Voir les commentaires

Publié le par laurent
Publié dans : #Peinture acrylique

compteur gratuit
   

Voir les commentaires

Publié le par laurent
Publié dans : #livres

:;n:;n::

Le peintre Schinner

Un jeune peintre prometteur fait une chute dans son atelier et se réveille dans les bras d'une ravissante inconnue, sa voisine.
Mais cette idylle naissante est rapidement contrariée par les soupçons qui pèsent sur cette jeune fille et sa mère. Pourquoi un riche vieillard vient-il chaque soir chez elles perdre de l'argent au jeu ? Et que penser lorsque la bourse du jeune peintre disparaît après une partie de cartes disputées avec ses voisines.

 

Cliquer sur ce lien:

pour la version audio. C'est agréable de pouvoir lire, avec un lecteur mp3,

 

 

 

 http://www.litteratureaudio.com/livre-audio-gratuit-mp3/balzac-honore-de-la-bourse.html

 

 

Pour les personnes intéressées par la version classique: .

 

 

  http://beq.ebooksgratuits.com/balzac/Balzac_03_La_bourse.pdf

 

compteur gratuit
   

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog