Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de lapalettedecouleurs.over-blog.com

Le blog de lapalettedecouleurs.over-blog.com

Des centaines de vidéos pour vous aider à comprendre le dessin et la peinture (aquarelle, huile, acrylique), mais aussi l'écologie des cours d'eau, la lecture en écoutant de la musique relaxante

Publié le par laurent
Publié dans : #huile

 

Voir les commentaires

Publié le par laurent
Publié dans : #Peinture acrylique, #huile

Sliabh Bloom Woodland

 

Des sols gorgés d'eau par les pluies abondantes, des racines peu profondes qui ne soutiennent plus ces arbres à feuilles caduques et malheureusement apparaît dans le paysage cette scène, en période de temps très humide et venteux.   La chute d'un arbre et l'enchevêtrement des branches mortes au dessus du lit d'un cours d'eau, peut devenir un modèle intéressant à peindre. Aux lignes verticales des sapins qui se dressent dans l'arrière plan, s'opposent l'horizontalité des branches de l'arbre mort.   

Trois couleurs sont utilisées: jaune de cadmium, terre d'ombre brûlée et bleu de prusse. Le blanc de titane s'associera à certaines couleurs pour adoucir les tons. La fluidité des mélanges est obtenue par l'utilisation de la technique utilisée, proche de l'aquarelle, où l'abondance du solvant donne cette consistance fluide et liquide. Dans les dernières phases de la réalisation, les couleurs les plus claires ont été ajoutées, avec plus de vigueur, pour revenir à une méthode plus classique de peinture à l'huile.  

 

palette-980.jpg

Voir les commentaires

Publié le par laurent
Publié dans : #aquarelle

  Commencer par peindre le tronc en commencant par la base, qui est toujours un peu plus large, en montant jusqu'à la naissance des branches.

Employer des pigments chauds et relevés en couleur comme de la terre de sienne brûlée qui dès le départ donnera une lumière intéressante.

Avec de l'eau étaler votre pigment pour intégrer la base du tronc avec le sol et donner à votre arbre une forme générale en placant les branches. 

  Partir du haut du tronc en évasant à la fois vers la droite et la gauche. Sur la surface encore humide, avec un fin pinceau,  ajouter un autre pigment plus foncé qui vous donnera du relief,

ne pas hésiter à l'étendre dans la base du tronc ainsi que dans certaines de vos branches, afin d'obtenir un effet de profondeur.

Laver bien votre pinceau, prendre de l'eau propre et mouiller les espaces laissés vides, les segments de branches peuvent être touchés par l'eau.

Par petites touches déposer la couleur, choisir des tons chauds dans la gamme des terres de sienne.

Ne pas couvrir toutes les surfaces, laisser çà et là des zones de blanc, l'ensemble doit rester bien découpé.

Parsemer également les zones sèches de petits points de couleurs.

                                                                   L'Automne

 
Le sujet de l'arbre en hiver est important car c'est tout "le squelette" de l'arbre qui doit être représenté, il faut donc bien comprendre sa structure, et respecter ses proportions pour le peindre en lui donnant du caractère.
La partie la plus large sera au pied de l'arbre et ses extrémités seront les lignes les plus fines.

De ce fait il vaut mieux commencer par peindre la base du tronc.
Ensuite, monter avec votre pinceau pour réaliser le corps de celui ci.

Peindre ensuite les grosses branches, puis y attacher d'autres plus fines et plus légères en allant toujours du centre vers les extrémités et ainsi de suite pour former l'ensemble de l'arbre.  Utiliser plusieurs pigments pour faire le même arbre.

Un brun de base peut très bien être accompagné d'un bleu ou d'un violet et tout cela en fonction de l'ambiance rendue dans votre aquarelle.

Quant l'ensemble de l'arbre est terminé, revenir donner quelques contrastes dans le tronc et sur quelques branches.

Un petit conseil: penser tout de suite à intégrer la base du tronc dans votre ensemble, tout simplement en l'étendant avec un peu d'eau.

Et ne pas hésiter pas à changer de numéro de pinceaux en fonction de la grosseur des branches.

 

Voici une vidéo qui encouragera tous les débutants, visualiser concrètement le travail de base pour sa réalisation.

                                                                                 Hiver
Le printemps, la saison ou les arbres reviennent à la vie.. Une vidéo ou la fraicheur des couleurs et la légéreté des traits guidera vos pinceaux dans la représentation de cet élément.
Quelques conseils simples et judicieux vous aideront à comprendre comment les aquareller sans trop de complications.
Bien laver le pinceau, utiliser de l'eau propre et mouiller les espaces laissés vides, les segments de branches peuvent être touchés par l'eau. C'est dans ces zones humides que nous allons venir former le feuillage.

Par petites touches déposer la couleur. Choisir des verts et jaunes, tendres et lumineux (green gold, quinacridome ocre...) qui laisseront une impression de légereté.

Ne pas couvrir toutes les surfaces, laisser çà et là des petites zones de blanc afin d'aérer l'ensemble.

Penser à donner à votre feuillage une forme élégante et équilibrée par rapport à la grosseur du tronc.

                                                                                  Printemps
 
                                                   
Employer des pigments chauds et relevés en couleur.

Choisir aussi des verts plus profonds, créés à partir de bleu outremer et de jaune de cadmium. Les verts sont plus foncés que ceux utilisés pour le feuillage du printemps.

                                           Eté
 

Voir les commentaires

Publié le par laurent
Publié dans : #Peinture acrylique, #huile

 

Cette dernière partie est consacrée au reflets, dans l'eau, des divers substrats minéraux et végétaux.
Se sounenir que les grands sapins, positionnés sur les cotés de la toile, ont pour but de diriger le regard de l'observateur vers le centre du tableau. 
 La variété des mélanges est obtenue à partir des couleurs primaires de base:

- Bleu outremer.

- Rouge de cadmium.

- Jaune de cadmium clair.

Le blanc de titane vient compléter la palette.

Le premier mélange, en bas et à gauche de la série est une association de bleu outremer, de rouge de cadmium et d'un peu de jaune de cadmium, cette teinte foncée, voisine du noir, recouvrira les parties sombres de la composition, indiquées par les flèches rouges.

Le vert très sombre est un mélange de bleu outremer, de jaune de cadmium, mais aussi d'un peu de rouge de cadmium et de blanc de titane. Il viendra recouvrir les zones fléchées de la deuxième démonstration et donnera une teinte gris-verdâtre.

La troisième série de flèches, propose un gris-vert plus tendre, il recouvrira les parties lumineuses des feuillages et du rocher au premier plan.

Le gris-violet foncé à dominante bleutée recouvre les plans éloignés du paysage ( arrière-plan du sommet de la montagne, les zones ombrées da la falaise, les grands arbres à l'ombre). Le bleu outremer est fortement représenté dans le mélange, associé au rouge, au jaune et au blanc. 

Le cinquième mélange (gris-bleuté clair) est le plus facile à composer, car il associe la teinte précédente à du blanc de titane. Il est utile pour peindre les nuages ombrés et le dessus des rochers.

Le sixième mélange est dominé par la couleur orangée (rouge et jaune de cadmium), associée à du blanc + une pointe de bleu outremer et du gris bleuté. Le tout viendra colorer le pied des falaises, la colline, c'est la partie lumineuse terrestre et donner une teinte de soleil couchant aux nuages. 

La partie lumineuse des blocs, rochers et des nuages est peinte d'un gris très très clair légèrement jaunâtre. 

La teinte rouge flamboyante des arbres et des rochers sous le niveau de l'eau est à dominante rouge-orangé, comme le démontre la vidéo.

Le bleu outremer et de blanc de titane, ponctué de rouge de cadmium vont créer la couleur azur du ciel.

Voir les commentaires

Publié le par laurent
Publié dans : #Peinture acrylique, #huile

  La variété des mélanges est obtenue à partir des couleurs primaires de base:

- Bleu outremer.

- Rouge de cadmium.

- Jaune de cadmium clair.

Le blanc de titane vient compléter la palette.

Le premier mélange, en bas et à gauche de la série est une association de bleu outremer, de rouge de cadmium et d'un peu de jaune de cadmium, cette teinte foncée, voisine du noir, recouvrira les parties sombres de la composition, indiquées par les flèches rouges.

Le vert très sombre est un mélange de bleu outremer, de jaune de cadmium, mais aussi d'un peu de rouge de cadmium et de blanc de titane. Il viendra recouvrir les zones fléchées de la deuxième démonstration et donnera une teinte gris-verdâtre.

La troisième série de flèches, propose un gris-vert plus tendre, il recouvrira les parties lumineuses des feuillages et du rocher au premier plan.

Le gris-violet foncé à dominante bleutée recouvre les plans éloignés du paysage ( arrière-plan du sommet de la montagne, les zones ombrées da la falaise, les grands arbres à l'ombre). Le bleu outremer est fortement représenté dans le mélange, associé au rouge, au jaune et au blanc. 

Le cinquième mélange (gris-bleuté clair) est le plus facile à composer, car il associe la teinte précédente à du blanc de titane. Il est utile pour peindre les nuages ombrés et le dessus des rochers.

Le sixième mélange est dominé par la couleur orangée (rouge et jaune de cadmium), associée à du blanc + une pointe de bleu outremer et du gris bleuté. Le tout viendra colorer le pied des falaises, la colline, c'est la partie lumineuse terrestre et donner une teinte de soleil couchant aux nuages. 

La partie lumineuse des blocs, rochers et des nuages est peinte d'un gris très très clair légèrement jaunâtre. 

La teinte rouge flamboyante des arbres et des rochers sous le niveau de l'eau est à dominante rouge-orangé, comme le démontre la vidéo.

Le bleu outremer et de blanc de titane, ponctué de rouge de cadmium vont créer la couleur azur du ciel.

 
Le mélange gris bleuté qui s'obscurcit au fur et à mesure que l'on se rapproche du premier plan, va être la teinte de base de la partie aquatique. Au tout premier plan, le rouge orangé va suggérer la présence des algues brunes colonisant les supports (pierres, galets). Les rochers et les blocs vont emmerger dans un gris laiteux et blanchâtre, par endroits (voir le descriptif de la palette en vidéo). Le reflet dans l'eau de l'ombre des arbres est d'un gris-bleu très soutenu.  

Voir les commentaires

Publié le par laurent
Publié dans : #Peinture acrylique, #huile

  La composition de la peinture va d'abord consister à alléger le paysage qui se présente au peintre. Ne garder que l'essentiel pour créer une composition équilibree et lumineuse. Modifier un paysage fermé pour l'ouvrir aux espaces ( présence du ciel, suppression des falaises, faire apparaître le lit de la rivière et les substrats colorés par la végétation aquatique, qui composent cette unité) . Diminuer la largeur du cours d'eau en créant des bancs et des radiers, en modifiant l'écoulement des eaux. 

 

 

 

 

 

  La variété des mélanges est obtenue à partir des couleurs primaires de base:

- Bleu outremer.

- Rouge de cadmium.

- Jaune de cadmium clair.

Le blanc de titane vient compléter la palette.

Le premier mélange, en bas et à gauche de la série est une association de bleu outremer, de rouge de cadmium et d'un peu de jaune de cadmium, cette teinte foncée, voisine du noir, recouvrira les parties sombres de la composition, indiquées par les flèches rouges.

Le vert très sombre est un mélange de bleu outremer, de jaune de cadmium, mais aussi d'un peu de rouge de cadmium et de blanc de titane. Il viendra recouvrir les zones fléchées de la deuxième démonstration et donnera une teinte gris-verdâtre.

La troisième série de flèches, propose un gris-vert plus tendre, il recouvrira les parties lumineuses des feuillages et du rocher au premier plan.

Le gris-violet foncé à dominante bleutée recouvre les plans éloignés du paysage ( arrière-plan du sommet de la montagne, les zones ombrées da la falaise, les grands arbres à l'ombre). Le bleu outremer est fortement représenté dans le mélange, associé au rouge, au jaune et au blanc. 

Le cinquième mélange (gris-bleuté clair) est le plus facile à composer, car il associe la teinte précédente à du blanc de titane. Il est utile pour peindre les nuages ombrés et le dessus des rochers.

Le sixième mélange est dominé par la couleur orangée (rouge et jaune de cadmium), associée à du blanc + une pointe de bleu outremer et du gris bleuté. Le tout viendra colorer le pied des falaises, la colline, c'est la partie lumineuse terrestre et donner une teinte de soleil couchant aux nuages. 

La partie lumineuse des blocs, rochers et des nuages est peinte d'un gris très très clair légèrement jaunâtre. 

La teinte rouge flamboyante des arbres et des rochers sous le niveau de l'eau est à dominante rouge-orangé, comme le démontre la vidéo.

Le bleu outremer et de blanc de titane, ponctué de rouge de cadmium vont créer la couleur azur du ciel.

 

 

 

 

                  La palette des couleurs utilisées pour la peinture.

Voir les commentaires

Publié le par laurent
Publié dans : #Peinture acrylique

 

Voir les commentaires

Publié le par laurent
Publié dans : #techniques peinture, #aquarelle

     "Avant d'être de la peinture, l'aquarelle, c'est d'abord de l'eau."

Voir les commentaires

Publié le par laurent
Publié dans : #aquarelle

 

 

Voir les commentaires

Publié le par laurent
Publié dans : #aquarelle

 

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog