Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de lapalettedecouleurs.over-blog.com

Le blog de lapalettedecouleurs.over-blog.com

Des milliers de vidéos pour vous aider à comprendre le dessin et la peinture (aquarelle, huile, acrylique), mais aussi l'écologie des cours d'eau, la lecture en écoutant de la musique relaxante

Publié le par laurent
Publié dans : #peintres, #oeuvre expliquée
 La peinture de Vincent Van Gogh "La nuit étoilée" est l'une des rares peintures visionnaires d'inspiration religieuse qui symbolise la puissance de l'imagination humaine. Elle est caractéristique du peintre par sa représentation d'un ciel nocturne transfiguré. Vincent en avait déjà donné en Arles une version plus sobrement lyrique, bien que poussé par le désir qui le hantait d'exprimer son aspiration vers l'infini de la nature; dans cette interprétation, à l'enchantement des minuscules étoiles, il ajoutait les lumières de la ville, réfléchies dans l'eau, et deux amoureux au premier plan.
         
Quant à Saint Rémy, il revient  à son thème après une période de crise et d'hallucinations religieuses, la pression des sentiments, avec ses tendances et son contenu caché, force les limites du monde visible et détermine les projections fantastiques, le grand tourbillon de la nébuleuse spirale, les onze étoiles magnifiées et l'incroyable lune orange, avec la lumière entre ses cornes - souvenir confus, peut-être, d'une éclipse ( il citait Victor Hugo: " Dieu est un phare en eclipse.") ou tentative d'unir le soleil et la lune en une seule figure, les cyprès énormes, dressés comme des flammes, contre partie terrestre, sombre et verticale du dragon nébuleux, peuvent être aussi là une invention transportée d'autres paysages, comme un vague symbole de l'effort humain. L'ensemble doit sa spontanéité et sa puissance au flot impulsif et torrentiel des coups de pinceau, libération de la sensibilité par de grandes voies. Chaque objet et chaque région a sa propre direction et son rythme, qui contribuent à la mobilité du vaste ensemble. Van Gogh ne s'abandonne pas passivement à son exaltante vision; il est capable de se détacher en tant qu'artiste pour chercher une articulation et une composition qui augmente la charge émotionnelle en opposant a ses effets immédiats d'autres éléments de contraste. Ainsi la ville au premier plan, alors que la courbe règne au dessus, est rendue par des traits courts, distincts, horizontaux. Ces lignes droites angulaires qui contrastent avec les courbes aériennes du ciel, représentent une correction par rapport à la première étude où les maisons, elles aussi, frissonnaient comme le reste de l'espace, en formes onduleuses. Les petites lumières jaunes des maisons sont géométriques, carrées ou rectangulaires, en opposition avec le cyclone d'étoiles. Le fin clocher de l'église - sa flèche perçant l'horizon comme la pointe du cyprès perce la nébuleuse - est un autre repentir, remplaçant une série de cyprès surabondants qui faisaient échos à la passion des arbres dominants. 

 nous allons essayer de donner une technique qui est écrit ce modèle, le dynamisme inhérent de ce travail, le rythme, la course pastoznost. Nous allons essayer de transmettre l'ambiance et l'énergie de l'image.

 

 La vidéo précédente est un essai de copiste, à partir de la palette et du dessin proposés,                                 

 

starry_night

palette-video-906.jpg

             peut-Stary-night1                    

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog