Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de lapalettedecouleurs.over-blog.com

Le blog de lapalettedecouleurs.over-blog.com

Des milliers de vidéos pour vous aider à comprendre le dessin et la peinture (aquarelle, huile, acrylique), mais aussi l'écologie des cours d'eau, la lecture en écoutant de la musique relaxante

Publié le par laurent
Publié dans : #oeuvre expliquée, #peintres

 

La genèse de l'oeuvre:
Dans ses <<souvenirs>>, Antonin Proust situe la genèse de l'oeuvre. Il rappelle qu'il était étendu avec Manet un dimanche à Argenteuil, (les Manet possédaient tout près, à Gennevilliers, une soixantaine d'hectares de terre et plusieurs maisons).
Tout en regardant les yoles blanches sillonner la Seine et enlever leur note claire sur le bleu foncé de l'eau, il s'adressa à son ami: "Il paraît qu'il faut que je fasse un nu, eh bien, je vais leur en faire un, avec des personnes comme celles que nous voyons là-bas dans la transparence de l'atmosphère. On va m'éreinter. On dira ce qu'on voudra !. Sur ces reflexions, Manet se leva, après avoir brossé et remis sur sa tête son chapeau haut de forme".
Celà se passait en août 1862. Manet avait déjà avancé des études en vue de son tableau. Pour la baigneuse, il avait fait poser un premier modèle auquel il substitua Victorine Meurent. "Le déjeuner sur l'herbe" souleva une bruyante réprobation. Il commença pour le peintre cette célébrité de carnaval dont il souffrit si longtemps. Mais ce qui excitait surtout la colère des peintres, des critiques et du public, c'était la technique nouvelle dans la composition qui allait contre les préjugés et les procédés d'école. Ainsi dans le Figaro du 24 Mai, on pouvait lire ceçi:"M.Manet est un élève de Goya et de Baudelaire. Il a déjà conquis la répulsion des bourgeois, alarmés par la présence de cette femme  nue entre ces rapins habillés" 
Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog