Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de lapalettedecouleurs.over-blog.com

Le blog de lapalettedecouleurs.over-blog.com

Des milliers de vidéos pour vous aider à comprendre le dessin et la peinture (aquarelle, huile, acrylique), mais aussi l'écologie des cours d'eau, la lecture en écoutant de la musique relaxante

Publié le par laurent
Publié dans : #écologie des cours d'eau

 LA QUALITE DU COURS D'EAU :

 

  réal de jouques    

 Masse d'eau : Hydroécorégion méditerranéenne -type très petit

 

FotoSketcher---Capt_130613_130440_001.jpg

 

 

" Dénommé en amont du village, le ruisseau de St Bacchi, le Réal de Jouques, prend sa source près de Rians.

Il est alimenté par plusieurs sources : Fontchaude, la Palunette et, surtout, Traconnade, et quelques ruisseaux temporaires dont la Revelette, le Saint Bacchi, le Vallon de la Pie ou le Vallon des Cudières.

Il présente une longueur de 20 km. Il rejoint la Durance sur la Commune de Peyrolles après avoir franchi le canal EDF.

Enfin, Le Réal se jette dans le réseau hydrographique suivant :

Le Réal (Ruisseau) --> la Durance (Rivière) --> Le Rhône (Fleuve).

Sa température de 6 degrés l’hiver et d’un maximum de 20 degrés l’été, convient parfaitement aux salmonidés, à savoir les truites et plus spécialement les farios. Ce parcours piscicole privé, en première catégorie, s’étend sur 10 kilomètres. C’est une information donnée par la société de pêche créée en 1933 par une vingtaine de propriétaires riverains.

L’abondance et la régularité de son débit ont permis le développement d’une industrie hydraulique qui a conditionné l’économie du village au cours des siècles (Moulins à huile, à papeterie, épeautre, farine, tannerie, forge…). Le Réal est également agrémenté de nombreux ponts (Pont du Fabre, Pigeonnier, Calade, Guillot, de la Motte, Mallevieille et pont Neuf…).

Cette « Eau Vive » sillonne Jouques à travers un lit encaissé et contribue à mettre en valeur la beauté de notre village.

Il reçoit en aval du village les eaux traitées par la station d'épuration de la commune qui en détient l'affermage. "

 

 

 

     Informations sur la station d'épuration de Jouques nouvelle :

 

  http://sierm.eaurmc.fr/rejets-collectivites/infos-gales-step.php?station=060913048002&dept=13&nomStation=STATION D' EPURATION JOUQUES NOUVELLE#infosGales

 C'était la station d'épuration de la commune de Jouques qui était la principale pression polluante, susceptible de perturber l'état général du cours d'eau. De gros investissements financiers en provenance de la communauté du pays d'Aix,

 liés aux exigences de la directive cadre européenne, ont permis la création d'une nouvelle station d'épuration avec des améliorations conséquentes sur le milieu récepteur. Le tableau suivant montre l'évolution positive des paramètres chimiques et hydrobiologiques, au point de contrôle  RCS 06162350 en aval de Jouques, au lieu dit "Mallevieille" 

 

Capt 130613 163352 001

       Capt_130613_164122_001-copie-1.jpg - En 2007 et 2008 l'état écologique et chimique ne sont pas conformes aux nouvelles normes imposées.
Etat Chimique:
- Le bilan en oxygène est défaillant par l'intermédiaire du % de saturation, les nutriments et tout particulièrement l'ion ammonium, les nitrites, les orthophosphates et le phosphore total qui sont présents et dénotent l'impact d'un rejet organique.
- Le tributhylétain, composé organostannique qui entrait dans la composition des peintures et utilisé comme stabilisant dans les pvc se retrouvait dans le milieu récepteur en lui attribuant une très mauvaise qualité.         http://www.ineris.fr/rsde/fiches/fiche_Tributyletain.pdf   En eau douce, le temps de demi-vie du TBT est compris entre 360 et 775 jours dans les sédiments de surface ; il est de l’ordre de la dizaine d’années dans des conditions d’anaérobie.

Etat écologique:

 

- En 2007 la situation concernant les invertébrés aquatiques était la suivante: Un taxon indicateur qui était un trichoptère sans fourreau de la famille des "hydropsychidae", une faible variété taxonomique de 26 et un IBGN moyen de 10. Un état hydrobiologique moyen.

 

Capt_130628_121517_001.jpg 

 

    Dès 2009 on constate une amélioration de la qualité de l'eau au point de contrôle du réseau. Tous les indicateurs sont au beau fixe et le redressement le plus spectaculaire se situe en hydrobiologie où les invertébrés aquatiques, indicateurs de bonne qualité de l'eau recolonisent les supports. En 2011, le taxon indicateur est un plécoptère du genre "leuctra", la variété taxonomique est diversifiée ( 42 taxons) et l'équivalent I.B.G.N atteint la note exceptionnelle de 18.   Capt_130613_131304_001.jpg

 

L'historique de la station montre l'évolution positive des paramètres chimiques et hydrobiologiques et une situation de plus en plus propice a l'amélioration de la qualité de l'eau et au respect des exigences désormais imposées qui conduisent à l'atteinte du bon état écologique depuis 2009.  

 

Capt_130628_121815_001.jpg 

 

Commenter cet article

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog