Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de lapalettedecouleurs.over-blog.com

Le blog de lapalettedecouleurs.over-blog.com

Des milliers de vidéos pour vous aider à comprendre le dessin et la peinture (aquarelle, huile, acrylique), mais aussi l'écologie des cours d'eau, la lecture en écoutant de la musique relaxante

Publié le par laurent
Publié dans : #écologie des cours d'eau

 

 LA QUALITE DU COURS D'EAU :  borne-le-real-collobrier.jpg

Masse d'eau : Hydroécorégion méditerranéenne -type  petit 
 

 

Les Maures, massif cristallin au cœur de la Provence calcaire, présente de nombreuses collines rocheuses couvertes de forêt sur une superficie de 135000 hectares,  60 Km de long et 30 Km de large. Notre Dame des Anges, son point culminant (780 M) nous offre un panorama superbe. Situé entre Hyères et Fréjus, ce massif est une chaîne formée par le même plissement que celui qui engendra la Corse. Les sommets émergés sont les iles d'hyères: Porquerolles, Levant et Port cros.
La richesse de sa végétation sur le versant nord,  protégée de l'influence adoucissante de la Méditerranée, là où les petits ruisseaux qui constituent le réal collobrier prennent leur source, est en fait un exceptionnel espace de découverte de la nature. La forêt originelle comprend des chênes verts, dans certains points abrités de l'intérieur, des chênes-lièges, chênes blancs et châtaigniers en zones plus humides sous lesquels il est agréable de se promener.
L'homme a contribué largement au développement du chêne-liège et du châtaignier pour la production de liège et de châtaignes comestibles (collobrières). Vignes et oliviers ont également leur place dans les paysages des Maures.

Mais la végétation des Maures est aussi constituée de bruyères, de genêts, de cistes et d'arbousiers qui coexistent en un maquis de plus en plus présent lorsque l'on se retrouve sur le versant sud.
  

 6200700.JPG

                             Le réal collobrier à l'amont de collobrières 

 

La présence d'innombrables couleuvres vipérines dans le Réal Collobrier, donna naissance à l'appellation du village. On les retrouve sur les armoiries du village de collobrières : sur fond d'azur, un châtaignier d'argent accosté de deux couleuvres tortillées.

Le Pays des Maures tire l'origine de son nom, du latin et du vieux provençal Maurus qui veut dire brun foncé, en référence à la couleur des collines.
Ce Pays des Maures fut d'abord habité par une tribu celtique les Suelteri, progressivement pacifiés par les romains. Ces derniers exploitèrent les mines de plomb, de cuivre, de fer.

 

Sur le plan hydrologique, l'origine cristalline du massif empêche le stockage de l'eau de pluie et la résurgence de sources comme pour les massifs calcaires de la région, ainsi on peut assister à ces types d'évènements hydrologiques :

- un étiage sévère de régime méditérranéen

  Le réal collobrier Credit: Norbert Bourhis 

- ou bien de violentes crues dévastatrices, avec une eau de pluie qui s'écoule sur les nombreuses dalles qui tapissent le lit du cours d'eau. 

 

 http://www.facebook.com/media/set/?set=vb.120690864626392&type=2#!/photo.php?v=265645783482155&set=vb.120690864626392&type=3&theater

 

 

Sur le plan de la qualitatif , dans ce cadre sauvage et préservé, le réal collobrier a été sélectionné, comme référent, pour le choix de la masse d'eau représentant l'hydroécorégion méditéranéenne et le type de petit cours d'eau pour la mise en application de la directive cadre européenne, pour ses particularités liées à la composition chimique et à l'hydrobiologique. C'est un des rares cours d'eau de la région P.A.C.A qui s'écoule sur un massif cristallin où le potentiel en Hydrogène (pH) de son eau est acide ou voisin de la neutralité. Les invertébrés aquatiques qui peuplent les différents substrats sont endémiques à ce milieu particulier.

Le point de référence 06200700, situé à 800m à l'amont du village de collobrières, a permis durant les années 2005-2007 de suivre les différents indicateurs de la qualité del'eau pour établir les valeurs "seuil" qui ont défini cette masse d'eau. 

 

le gapeau   

  De 2005 à 2007, la station référencée 06200700 fut suivi périodiquement pour le bilan en oxygène, les nutriments, l'acidification, les polluants spécifiques, les invertébrés aquatiques, les diatomées et l'état chimique. 

 

le-real-collobrier.jpg

 

Tous ces paramètres seront conformes au bon état, voire au très bon état écologique, à l'exception de:    

- l'indice poisson dont la méthodologie s'est avérée mal adaptée sur des cours d'eau de ce type, à supports cristallins et à très baible débit. A partir de 2008, les pêches electriques pour la détermination de l'IPR seront abandonnées.

- de l'état chimique qui met en évidence la présence de composés que l'on retrouve dans bon nombre de rivières, qui ne déclasseront plus le point à partir de 2010

 Pour les indicateurs hydrobiologiques (invertébrés aquatiques et diatomées) la situation s'est révélée bonne à très bonne et les tableaux des classes de qualité pour les différentes masses d'eau, ont put être établis grâce à ces réseaux de référence.

En 2008 le point RCS 06200700 est entré dans le réseau de contrôle de surveillance européen

Les années 2010 et 2011 vont confirmer le bon état écologique de ce tronçon de rivière, jusqu'à l'amont du village de collobrières. La diversité des taxons d'invertébrés aquatiques, la qualité hydrobiologique des individus répertoriés et l'état chimique de l'eau contribuent à faire de ce cours d'eau et de ses affluents un espace géographique riche et particulier à protéger. 

Capt_130116_192900_001.jpgCapt 130116 192946 001 Capt_130116_193028_001.jpg

Le taxon indicateur retenu pour le calcul de l'équivalent IBGN est le plécoptère de la famille des "Perlodidae" et du genre "isoperla", appartenant au groupe faunistique indicateur 9, le plus élevé. Ce sont des invertébrés aquatiques, que l'on rencontre dans les cours d'eau exempts de pollution.

 

Capt_130117_155527_001.jpg

  Le choix du taxon indicateur pout le calcul de l'IBGN aurait pu se porter sur deux autres plécoptères du groupe 9:

Capt_130117_155344_001.jpg

Capt_130117_155711_001.jpg 

 

 

 

 

  LA QUALITE DU COURS D'EAU : 

borne le réal martin

 

06201000.jpg

 

Cet affluent de RG du gapeau, long de 28 km prend sa source sur la commune de pignans, il reçoit le réal collobrier en amont du village de pierrefeu. Sa partie amont s'écoule au milieu d'une vaste plaine viticole soumise à un régime hydrologique semblable à celui du réal collobrier et du gapeau, où alternent en fonction des épisodes pluvieux, périodes sèches et crues dévastatrices .

 

 http://temoins.bfmtv.com/fr/videos/info/2011-11-09/26813/crue-du-real-martin-dans-le-var.html

 

Données de la banque hydro:

  http://www.hydro.eaufrance.fr/hydroweb1/Traitement/genere_pdf_synthese.php?ss_StaCdCode=Y4615020&unite=m3/s

 

Dans le cadre du réseau complémentaire de bassin, le réal martin était suivi qualitativement au pont de la D14, à l'aval immédiat de pierrefeu du var. Ce point codifié RCS 06201000 qui avait pour but de mettre en évidence les impacts causés par les rejets des communes et des stations d'épuration situées sur le parcours amont, par l'hôpital de pierrefeu du var, et par la base aérienne de cuers-pierrefeu, a été abandonné en 2006.

 La directive cadre européenne sur l'eau stipule désormais, que les cours d'eau devront, au minimum atteindre le bon état écologique en 2015 et par voie de conséquence les stations d'épuration devront restituer des effluents traités et conformes sur les communes de:

- Collobrières.

- Pignans.

- Carnoules:

  " En septembre 2010, selon l’adjoint au maire de carnoules, les analyses effectuées en amont et dans la station, ainsi que celles des rejets reversés dans le Réal-Martin, sont excellentes. Les résultats montrent que les évacuations sont dépourvues d’ammoniaque et que seuls quelques nitrates sont encore présents."
- Puget-ville.

- Cuers

- Pierrefeu.

"la nouvelle station d’épuration inaugurée en 2011, qui développe une capacité égale à 9000 équivalent habitant est un outil qui était un réel besoin pour le développement maîtrisé de la commune de pierrefeu du var".

La situation actuelle de certains ouvrages est visible sur ce site:

  http://sierm.eaurmc.fr/rejets-collectivites/stations-epuration.php?dept=83  

 

On peut cependant évaluer la qualité de ce cours d'eau en utilisant la fiche de l'état des lieux, en 2005, au pont de la D14.  

Capt_130121_103640_001.jpg 

 Les nutriments, reflets d'un impact organique, représentés par le cortège azoté et phosphoré sont de médiocre qualité, de part la présence de nitrites, d'orthophosphates et de phosphore total.

Les indicateurs biologiques, dont l'unique indice est celui des diatomées (IBD), est de qualité moyenne (10,4/20), représenté par des taxons dominants, caractéristiques des espèces mésotrophes ou polluo-sensibles.tels que:

    - amphora pediculus (29%)

    - Eolimna minima (10%)

    - Nitzschia fonticola (4%) 

font que l'état écologique global est moyen.

 

Fiches de synthèse des masses d'eau:

  http://sierm.eaurmc.fr/geo-sdage/synthese-fiches.php?codeFiche=LP_16_04&typeFiche=SB

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog