Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de lapalettedecouleurs.over-blog.com

Le blog de lapalettedecouleurs.over-blog.com

Des milliers de vidéos pour vous aider à comprendre le dessin et la peinture (aquarelle, huile, acrylique), mais aussi l'écologie des cours d'eau, la lecture en écoutant de la musique relaxante

Publié le par laurent
Publié dans : #livres

Un brillant avenir pas si reluisant.

Le métronome littéraire utilisé par Catherine Cusset, vous fait osciller alternativement au fil des différents chapitres de son roman « un brillant avenir », entre l’enfance d’une jeune roumaine Elena, vivant en Béssarabie avec ses parents adoptifs, se réfugiant à Bucarest, la capitale roumaine, lors de l’occupation de la Moldavie par les soviétiques ; la maturité de la jeune maman, qu’elle va devenir après avoir épousé sous la dictature communiste et antisémite de Ceaucescu, un homme de confession juive : Jacob, pour qui elle éprouve un amour profond, malgré la réticence de ses parents et les années de l’exil vers les Etats-Unis, via Israël.

  A la manière du film de Claude Lelouch « Il y a des jours … et des lunes » , le puzzle de la personnalité de cette femme, tantôt Elena Tiburescu, tantôt Helen Tib, se met en place et l’on découvre alors une être instruit, intelligent mais aussi possessif et volontaire, en conflit perpétuel, à la recherche du bonheur pour sa famille, mais qui va se confronter à la réalité des évènements : d’abord en Roumanie où elle ressent le désir profond de réaliser son rêve de liberté vers ce nouveau monde, où elle devra tout reconstruire ; ensuite aux Etats-Unis où son fils Alexandru épouse une jeune française : Marie et où elle découvre alors que son avenir n’est pas si reluisant, très loin de ce qu’elle avait espérée. Les deux femmes aux caractères différents s’opposent sur de nombreux sujets : Les vacances françaises de Marie qui se prolongent, l’arrogance de sa belle-fille qui met en danger son couple, son éloignement professionnel, l’hostilité croissante d’Helen pour la vie décousue de ce jeune couple qui s’aime malgré tout. La maladie, puis la mort de Jacob dont elle va découvrir la faiblesse, mais surtout la naissance de la petite fille Camille, vont faire que petit à petit et par touches successives, ce rejet et cette incompréhension de l’autre va se transformer en tendresse et en amour réciproque.

 

 

Ce roman a obtenu le prix Goncourt des lycéens en 2008.


 

 

Catherine Cusset vit à New York depuis vingt ans. Elle a déjà publié huit romans aux Éditions Gallimard : La blouse roumaine (L’Infini, 1990), En toute innocence (collection blanche, 1995, Folio n° 3502), À vous (collection blanche, 1996, Folio n° 3900), Jouir (collection blanche, 1997, Folio n° 3271), Le problème avec Jane (collection blanche, 1999, Folio n° 3501, Grand Prix des Lectrices de Elle 2000), La haine de la famille (collection blanche, 2001, Folio n° 3725), Confessions d’une radine (collection blanche, 2003, Folio n° 4053), Amours transversales (collection blanche, 2004, Folio n° 4261)

compteur gratuit
   

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog