Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de lapalettedecouleurs.over-blog.com

Le blog de lapalettedecouleurs.over-blog.com

Des milliers de vidéos pour vous aider à comprendre le dessin et la peinture (aquarelle, huile, acrylique), mais aussi l'écologie des cours d'eau, la lecture en écoutant de la musique relaxante

Publié le par laurent
Publié dans : #pastel et fusain, #peintres

 Le peintre espagnol n'a pas son pareil pour traduire toute la passion et la chaleur de ses personnages andalous. Les couleurs mates de la peau, qu'il traduit par le pastel, les cheveux "couleur corbeau" qu'il rend à merveille, les contrastes dans les reflets, les tissus et les drapés colorés, beignant dans un calme et une sérénité féminine, font de cet andalou, né en 1965 à Alcoy, ville située au dessus d'Alicante, un pastelliste hors norme, ancien élève de l'école des beaux-arts de Valence (Espagne).  

 

 
Hebergeur d'image
 
Quelques petits conseils pour se singulariser dans la réalisation de pastels:
- Lorsque vous faites l'acquisition de pastels sur des nuanciers proposés par les fabricants, ils est bon de créer et de représenter sa propre palette de couleurs sur une feuille support de couleur neutre, car les teintes réelles ne correspondent que très rarement au rendu souhaité. Il est bon d'avoir, lors de l'établissement de la gamme chromatique,  un avant goût de la réalité concrète ( par exemple, certains bleus peuvent apparaître violacé). Ce processus permettra aussi d'avoir un référenciel lors de l'achat d'une couleur manquante. 
- Le shaper est un pinceau, où les poils sont remplacés par une gomme dure, il peut être utilisé à plat ou bien avec l'arête, il faut disparaître la couche superficielle du pastel et permet ainsi de donner des effets, par griffage.
- Désormais, on peut peindre des pastels sur support entoilé, avec l'apparence d'un tableau tramé peint à l'huile, sans avoir à les protéger par un sous-verre, ce qui peut s'avérer dangereux si le verre se brise. Pour éviter les reflets sur la vitre, on applique un gesso spécial pastel sur le support entoilé. 3 couches sont passées successivement au rouleau, après séchage; un coup de ponçage au papier de verre très fin et l'on pulvérise une couche de fixatif, on obtient ainsi une rugosité voisine de celle du papier. on recouvre la toile d'un pastel blanc.  Le support est prêt à recevoir l'esquisse et la composition. Une fois le sujet terminé, l'ensemble est repassé au fixatif et enfin je pulvérise au vernis acrylique mat (6 passages, après séchage pour chaque passage).
Commenter cet article
J
C'est superbe, merci pour vos explications au sujet du matériel !
Répondre

Articles récents

Hébergé par Overblog