Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de lapalettedecouleurs.over-blog.com

Le blog de lapalettedecouleurs.over-blog.com

Des milliers de vidéos pour vous aider à comprendre le dessin et la peinture (aquarelle, huile, acrylique), mais aussi l'écologie des cours d'eau, la lecture en écoutant de la musique relaxante

Publié le par laurent
Publié dans : #aquarelle
 
La première partie de la vidéo est consacrée au dessin, s'aider de la vidéo çi-dessous . Ensuite, humidifier abondamment le papier qui va correspondre à l'arrière-plan de la peinture et à la partie ventrale du moineau mâle qui confectionne un nid en utilisant des bouts de végétaux..Utiliser un mélange de terre de sienne et de terre de sienne brûlée pour passer un lavis très dilué de ce mélange sur le bas ventre et sur le fond du tableau qui jouxte cette partie de l'oiseau. Ajouter un vert foncé et un vert de cobalt (bleuté) pour suggérer la verdure qui va créer la couleur complémentaire avec le brun rouge du moineau ( vert et rouge: 2 couleurs complémentaires qui s'harmonisent ). La méthode de l'humidification va provoquer l'osmose des couleurs entre elles et va produire naturellement, après séchage, le relief de la verdure. 
Utiliser le même processus pour le premier plan, avec la terre de sienne pour le lavis, en ponctuant de terre de sienne brûlée, plus foncée, la surface du rocher pour le faire apparaître en relief. 
Un mélange gris foncé légèrement bleuté, constitué de rouge carmin ou d'ocre rouge, de bleu de cobalt, de vert foncé et de vert de cobalt (jaune+bleu), fournit l'ingrédient qui passé avec un pinceau souple et peu humidifié, dans le sens du poil ou plutôt de la plume, va servir à la confection du duvet et des petites plumes ( Il faut savoir que l'association des trois couleurs primaires: bleu, rouge et jaune fournit le gris ). Un gris bleuté plus foncé  sera créé par l'association de brun van dyck, de vert et de bleu de cobalt, pour le duvet sombre; enfin la couleur naturelle du plumage ventral sera obtenue par le mélange ocre rouge, terre de sienne brûlée qui sera déposé, très dilué, sur les gris précédents. 
   
 
Capt 120413 172049 001
La peinture se poursuit en travaillant avec le pinceau pointu, en alternant les mélanges de gris foncé bleuté et de marron rouge, créés précédemment, pour les finitions des plumes de l'abdomen.
         Les couleurs, ocre rouge,terre de sienne et terre de sienne brûlée sont associées pour les plumes de la partie supérieure de la calotte et de la nuque. Pour les zones ombragées de la tête, on reconstitue le gris sombre pour foncer, avec minutie, la couleur du plumage, l'intérieur de l'oeil, les tâches des joues, le front, le menton et la gorge.
 Après avoir déposé quelques touches de bleu outremer dilué, on reprend la couleur naturelle du plumage pour peindre la partie supérieure des rectrices (le milieu de cette plume), on ajoute même une pointe d'ocre rouge. Du brun van dyck, de la terre de sienne brûlée ou du mélange gris foncé viennent marquer leur séparation et leur extrémité pour achever cette partie du moineau. 
    
Le plumage des oiseaux:
Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog