Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de lapalettedecouleurs.over-blog.com

Le blog de lapalettedecouleurs.over-blog.com

Des milliers de vidéos pour vous aider à comprendre le dessin et la peinture (aquarelle, huile, acrylique), mais aussi l'écologie des cours d'eau, la lecture en écoutant de la musique relaxante

dessin anime

Publié le par laurent
Publié dans : #corps humain, #dessin animé, #pastel dessin et fusain

Voir les commentaires

Publié le par laurent
Publié dans : #dessin animé

 

La BD du vendredi 59 :  La bande à Picsou - l'intégralité des 84 BD.

 

La BD du vendredi 59 :  La bande à Picsou - l'intégralité des 84 BD.

 

La BD du vendredi 59 :  La bande à Picsou - l'intégralité des 84 BD.

 

 

Picsou (Don Rosa) Intégrale, par ho4x

Voir les commentaires

Publié le par laurent
Publié dans : #dessin animé, #livres

Voir les commentaires

Publié le par laurent
Publié dans : #Divers, #dessin animé

Voir les commentaires

Publié le par laurent
Publié dans : #dessin animé, #peintres

Voir les commentaires

Publié le par laurent
Publié dans : #technique peinture, #dessin animé

 

 

Dessin et peinture - vidéo 3203 : Tout savoir sur les mangas ( peinture, dessin, etc...) - toutes les techniques.

 

 

Comment apprendre à peindre ou à dessiner une jeune fille manga à l'aquarelle, en essayant de nouveaux matériaux, tels que des crayons aquarelle pour dessiner les yeux et d'autres parties du corps ?

 

Peindre les mangas, par laurentsaintgerma

 

Les proportions


Les proportions sont un concept de base du dessin. Elles permettent de donner une harmonies à toutes les différentes parties du corps de telle sorte que le lecteur puisse s'identifier et croire au personnage.

En effet, si nous dessinons un personnage avec des mains qui font trois fois la taille de la tête, ou un œil plus grand que l'autre, ou des pieds plus grands que les jambes, nos lecteurs ne croiront jamais au personnage et penseront que l'auteur ne sait pas dessiner.

Les proportions servent donc à mesurer la taille du corps pour que celui-ci soit harmonieux pour le lecteur.

Mais comment peut-on mesurer un corps ?

  les dessinateurs utilisent la hauteur d'une tête comme unité de mesure du corps. Regardez bien l'exemple ci-dessous:
 
 
Dessiner un corps manga: les bases des proprotions en manga
 
 
Vous pouvez voir tout à gauche des têtes empilées les unes sur les autres, elles nous permettent de mesurer en tête la taille de nos personnages.
Étudions le tableau de gauche à droite:
  • 1er Personnage: Voici les proportions réelles d'un être humain. En dessin classique, les hommes et les femmes font entre 7,5 et 8 têtes de hauteur. Retenez bien ces chiffres car ils sont souvent posés comme question dans les concours d'entrer des écoles d'art. 
  • 2ème Personnage: Ce personnage est ce qu'on appel en manga un "Chibi". C'est une version cartoonesque d'un personnage manga existant. Elle fait une taille de 3 têtes, mais ces proportions n'existent pas dans la réalité. Si vous désirez dessiner ces adorables personnages, vous pouvez consulter le cours: Comment dessiner des chibis de face
  • 3ème Personnage: Elle fait 4 têtes et correspond à un enfant âgé de 8 ans dans les mangas. Mais dans la réalité ces proportions sont celles d'un bébé d'un an. 
  • 4ème Personnage: La hauteur de 5 têtes correspond à un adolescent entre 12 et 16 ans dans les mangas. Dans la réalité, ces proportions correspondent à un enfant de 4 ans. 
  • 5ème Personnage: Le rapport 1:6 est très utilisé dans les mangas. Ces proportions représentent un personnage âgé entre 14 et 20 ans. Mais dans la réalité cela correspond à un enfant de 8 ans. 
  • 6ème Personnage: En manga, les adultes sont représentés avec une hauteur de 7 têtes. Mais dans la réalité cela correspond à un adolescent de 16 ans. 
  • 7ème personnage: Ce dernier personnage fait une hauteur de 8 têtes. Dans la réalité, les adultes ont ces proportions mais dans les mangas elles sont rarement utilisées. C'est surtout les mangas réalistes qui utilisent ce genre de proportions.
Évidemment ces proportions ne sont pas absolues et varient d'un être humain à l'autre. Mais dans le dessin, ce sont des standards à maîtriser.

 

Voir les commentaires

Publié le par laurent
Publié dans : #Divers, #dessin animé, #livres

 

Les aventures de TINTIN : "les Cigares du pharaon", "Le Lotus bleu", "Les 7 boules de cristal" et le "Temple du soleil" - audio et BD.

 

Tendez l’oreille, écoutez , lisez et téléchargez "Les aventures de Tintin" sur franceculture.fr, abonnez-vous à notre podcast spécial avec "Les Cigares du pharaon", "Le Lotus bleu", "Les 7 boules de cristal" et le "Temple du soleil".

Pour les 90 ans de Tintin, France Culture propose 3 aventures à écouter et un podcast exceptionnel 

Pour les 90 ans de Tintin, France Culture propose 3 aventures à écouter et un podcast exceptionnel Crédits : Hergé-Moulinsart 2018

Quatre albums pour enchanter petits et grands, avec des versions de Tintin signées France Culture, avec la Comédie-Française et l'Orchestre national de de France. France Culture vous propose de retrouver l'adaptation audio de quatre albums :  Les Cigares du Pharaon, Le Lotus bleu, Les 7 Boules de cristal et le Temple du soleil. Ces séries, à écouter sur franceculture.fr ou avec notre podcast spécial (voir plus bas) "Les Aventures de Tintin" sont le fruit de la coopération  de France Culture, la Comédie-Française et Moulinsart et avec la participation de l'Orchestre national de France.

À ÉCOUTER AUSSI
 
21 min
 
EN VIDEO:
 
Afficher l'image d'origine
 
 
 

À ÉCOUTER AUSSI

24 min
 

À ÉCOUTER AUSSI

24 min
 
En vidéo:
 
Afficher l'image d'origine 

À ÉCOUTER AUSSI

24 min
 
en vidéo:
 
 Afficher l'image d'origine
 

Abonnez-vous au podcast spécial Tintin

Téléchargez l'intégralité de ces quatre séries pour les écouter quand vous le désirez, grâce à notre podcast spécial "Les Aventures de Tintin". 

-sur l'application Radio France (section "enfants")
-sur iTunes (téléphone Apple)
-par RSS (pour téléphones Android et autres logiciels)

France Culture partenaire de la nouvelle revue "Tintin, c’est l’aventure"

Pour rêver, s’évader et découvrir le monde d'aujourd’hui, explorez, avec Tintin et GEO, le XXIè siècle en reportages et en images. 

UN 4e NUMÉRO SPÉCIAL AMÉRIQUE !
En 1931, Hergé emmène son personnage fétiche dans un périple américain. Tintin y découvre un pays au capitalisme échevelé, où les Indiens sont chassés de leurs terres comme des malpropres, et les bœufs transformés vivants en saucisses sur les chaînes de production fordistes... Un pays où l’appât du gain écrase toutes les valeurs morales. Tout aussi corrosif que Tintin au pays des Soviets, Tintin en Amérique dresse donc un portrait au vitriol du pays de l’Oncle Sam.
NICOLAS VANIER_CATEL _et BOCQUET, et bien d’autres explorateurs, journalistes et illustrateurs ont rejoint l’aventure de ce quatrième numéro, à la (re)découverte de cette Amérique d’HERGÉ tout en contrastes et en contradictions.

 

Les aventures de TINTIN : "les Cigares du pharaon", "Le Lotus bleu", "Les 7 boules de cristal" et le "Temple du soleil" - audio et BD.

 Afficher l'image d'origine

Tintin et Milou, par l'équipe livres audio, pdf et musique relaxante

Voir les commentaires

Publié le par laurent
Publié dans : #Divers, #dessin animé, #pastel dessin et fusain

 

 

 

 

            

 

 

 

Créer une planche de bande dessinée 


Sommaire
- Intro
- Objectifs
- Etapes de créations
- Matériel
- Conseils

Intro :
Créer une planche de BD n’est pas forcément facile. Il faut réfléchir à plusieurs choses, à savoir : qui, où, quand etc, mais aussi à la composition et la structure de la planche.
Mais avant de dessiner, il vaut mieux avoir une idée de ce que l’on veut raconter : il faut donc un scénario, et au mieux, créer aussi un story-board.

Objectifs :
Lorsque vous faites une planche de BD, il y a plusieurs objectifs visés :
- Offrir au lecteur une planche propre, explicite (ou compréhensible) et facilement lisible.
- Faire un découpage simple (je veux dire pas des cases éparpillées n’importe comment et surtout, pas une planche saturée de cases) mais astucieux.
- Avoir une composition et une structure astucieuse avec des angles de vues variés.
- S’il y a des dialogues : éviter les répliques longues et ennuyeuses, ou vous perdrez votre lecteur et il se contentera de survoler les bulles sans chercher à comprendre (pour cela, revoyez votre scénario).
- Raconter quelque chose en sachant qui est qui, où la scène se déroule etc.
- Captivez votre lecteur.

Etapes de création :

Nous allons diviser la création de la planche en plusieurs étapes :
1. Imaginer un scénario/story-board simple
2. Création de la planche :
3. Phase 1 : création des cases (structure de la planche)
4. Phase 2 : crayonné
5. Phase 3 : encrage
6. Phase 4 : finitions et retouches
7. Conseils et astuces (inclus dans les phases)

Etape 1 : Imaginer un scénario/story-board simple

Matériel :
- Votre tête (bah oui, pour l’imagination)
- Votre ordinateur ou une feuille et un stylo (pour noter vos idées)

Cette étape n’est pas vraiment difficile, mais autant faut-il être astucieux. Faites-vous déjà une idée globale de ce que vous voulez représenter : 
- Qui est/sont le(s) personnage(s) présents
- Où se déroule la scène
- Que se passe-t-il
- Quand (ce n’est pas toujours obligatoire dans certains cas)

Une fois votre idée en tête, écrivez-la (pour ne pas l’oublier). Au début, vous obtiendrez sûrement un petit scénario sous une forme « d’esquisse ». A vous ensuite de le peaufiner.
Arrangez-vous pour diviser votre scénario en plusieurs parties, qui seront représentées dans les cases de la BD. Le meilleur moyen (du moins le plus court), est de rédiger votre scénario comme un script.

Caractéristiques :
- « Utilisez des phrases courtes, sauter des lignes (pour que ce soit plus clair), insérer des onomatopées et construisez votre narration sur la base de vos dialogues » (source : Le dessin de manga tome 16).
- En faisant des phrases courtes, soyez tout de même le plus précis possible, allez droit au but.
- Evitez les phrases trop « lourdes » et longues (ça vous évitera de vous embrouiller)

Le scénario est une étape que certains peuvent se contenter de survoler : ils dessinent leurs planches avec leur idée en tête mais sans vraiment être peaufiné. Ecrire votre idée vous permet d’éviter une planche « brouillon » et d’obtenir une planche claire, compréhensible et « réfléchie ».
Cependant, si vous êtes assez doué, rien ne vous empêche de sauter cette étape.

Etape 2 : création de la planche

Phase 1 : création des cases

Votre scénario mis en place, vous pouvez débuter votre planche.
Matériel :
- Feuille A4 ou A3 (précisions pour le format plus bas)
- Crayon(s) à papier ou porte-mines
- Gomme
- Règle (équerre si vous voulez)

Conseil : Le choix du format de votre feuille revient à vous :
- Le format A4 est un format de taille « normal » mais plus petit qu’un format A3. Il vous sera moins possible de faire d’avantage de détails et/ou de précisons sur vos dessins.
- Le format A3 est donc plus grand : vous pouvez l’utiliser si vous voulez dessiner grand, si vous avez besoin de faire des détails etc. Il peut être utilisé dans les cas des planches « double page » (vous pouvez aussi scotcher deux feuilles A4).

Après cette petite parenthèse, commençons :
Pour débuter, tracer un cadre sur votre feuille avec une marge (par contre excusez-moi, j’ai oublié quelle est la marge réglementaire ou du moins générale mais j’en fais une de 1cm). Cette marge est une « première limite » à vos cases, mais vous pouvez en sortir.

Tuto planche BD phase 1 part 1.jpg
Création d'un premier cadre constituant une marge (ou une première limite des cases).
Tuto planche BD phase 1 part 1.jpg (8.8 Kio) Vu 9364 fois


Ensuite, divisez le cadre en plusieurs cases. ATTENTION : pensez à avoir un peu réfléchis à la structure (le découpage) que vous rechercher pour votre planche. Cela dépend de votre scénario et de ce qui s’y passe. Beaucoup de découpages différents existent.

Conseil : Faites de grandes cases pour les scènes clés (importantes). Dans le cas où vous avez des scènes dynamiques, faites un découpage astucieux (une planche ne se limite pas à des cases carrés et rectangulaires). Soyez inventif et original en restant toutefois compréhensible dans votre découpage.
Un exemple ci-dessous de découpage (seulement deux cases mais bon). La scène clé de la planche se situe dans la case la plus grande à savoir celle du bas.

Tuto planche BD phase 1 part 2.JPG
Ici, j’ai débordé de la marge pour avoir plus de place.
Tuto planche BD phase 1 part 2.JPG (49.04 Kio) Vu 9364 fois



Phase 2 : crayonné

Vos cases découpées, la structure est mise en place. Vous pouvez maintenant dessiner les scènes choisies et laisser votre imagination s’exprimer.

Conseil et astuces : Pour captiver votre lecteur, faites une planche dynamique : variez les angles de vue, exprimez les émotions des personnages dans votre dessin, faites des dialogues (s’il y en a) accrocheurs et explicites à la fois etc. Nous verrons les finitions qui permettent aussi un rendu dynamique plus tard.
Image

Dans mon cas, un crayonné n’est pas la planche définitive, ce n’est qu’une « esquisse » du résultat final. Je revois le dessin au moment de l’encrage et des finitions, mais je décalque d’abord mon dessin au propre pour y voir plus clair et corriger les premières erreurs.

Phase 3 : l’encrage

Phase qui demande de l’application. Vous devez faire des traits nets et précis, éviter les bavures d’encre, respecter les contours.
Matériel :
- Votre planche
- Stylographe(s) ou encre de chine (comme vous le sentez) ou bien autre

Conseils : Comme vous aurez pu le constater, plusieurs matériaux sont possibles pour repasser.
- Le stylographe ou stylo tubulaire est facile d’utilisation et existe avec des mines de différentes épaisseurs (1mm, 2mm, 3mm, 5mm et 8mm, si je n’ai rien oublié, sans compté les pointes XS, M, S, F, B). Plusieurs marques existent également : Pilot DRAWING PEN, uni pin (j’espère que je ne me trompe pas pour celle-là), Letraset, PIGMA MICRON
Ils sont accessibles aussi bien aux débutants qu’aux confirmés. 
- L’encre de chine s’utilise à la plume (dans le cas du line) mais il faut savoir la manier (pour faire des lignes droites à la règle, ce n’est pas très facile car il faut éviter les bavures).
- D’autres utiliseront peut-être un autre matériel mais préférez le matériel à base d’encre résistante à l’eau (le stylo bille ou simple feutre fin sont déconseillés de ma part).

Comment éviter les bavures ?

Normalement, lorsque vous utilisez la règle avec un stylographe, ça ne bave pas. Dans le cas de l’encre de chine, si la règle est en contact avec le papier et que vous tracez votre trait avec la plume, lorsque vous soulèverez la règle ou si vous bougez ne serait-ce qu’un peu lors du tracé, vous risquez une bavure d’encre. Pour cela, vous pouvez placer sous la règle une pièce de monnaie pour éviter le contact avec la feuille. Normalement, vous n’aurez pas de bavure (maintenant bien la règle pour qu’elle ne bouge pas). Faite de même dans le cas où vous utilisez un pistolet pour tracer des courbes.
Afin d’éviter les bavures, vous devez aussi avoir un « ordre » de repassage :
- Si vous avez des personnages, commencez par le visage : les yeux, le nez, puis la bouche et ensuite les cheveux.
- Dans d’autres cas (valable pour les personnages aussi), il faut aussi savoir que si vous êtes droitier, vous devez repasser en commençant par la gauche puis en allant vers la droite et inversement si vous êtes gaucher (cela évitera de frotter l’encre fraîche avec votre bras).
Votre encrage terminé, gommer les traits qui restent (ou qui dépassent).

Conseil : Faites attention lorsque vous gommez : attendez que l’encre soit bien sèche pour éviter les bavures. 
Ne frottez pas votre gomme comme une brute de haut en bas puis de bas en haut : vous risquez de froisser votre feuille.

Tuto planche BD phase 2.jpg
Encrage terminé (seule la bulle n'est pas encrée mais j'ai une raison perso)
Tuto planche BD phase 2.jpg (39.38 Kio) Vu 9364 fois



Phase 4 : finitions et retouches

Dernière phase : vous allez pouvoir donner les dernières finitions à votre planche.

Les finitions regroupent la pose de trames, l’ombrage (la couleur si vous voulez en faire), l’application du noir pour les cheveux par exemple et des reflets etc.
Matériel (c’est la liste complète mais vous n’avez pas forcément besoin de tout utiliser) :
- Trame(s) + cutter (faites attention à ne pas vous couper) + un sous-main (pour éviter de découper ce qu’il y a en-dessous)
- Matériel de remplissage (couleurs, application de noir) : feutres (ceux à base d’alcool sont ceux qui donnent le meilleur rendu ; exemple de marques : PROMARKERS ou TRIA), pinceau + encres de chine de couleur (attention, cette méthode de colorisation n’est pas facile mais son rendu est inégalable)
- Encre correctrice blanche qui, comme son nom l’indique, permet de corriger les petites erreurs, faire des retouches (bien appliquée, elle ne se voit presque pas !).

J’espère ne rien avoir oublié !

Les finitions sont aussi une étape importante pour avoir une planche en volume et en relief.
Les ombres et les reflets participent à l’obtention de ces effets.

Les ombres :
Comme dit au-dessus, les ombres participent à l’obtention d’effets de volume et de relief. Leur « pose » n’est pas très difficile mais encore faut il savoir comment.
Pour savoir où placer vos ombres :
- Sachez où se situe la lumière.
- Prenez en compte les objets/personnes qui peuvent être placés devant la source de lumière et projeté une ombre (sur quelqu’un ou quelque chose comme le sol par exemple) ainsi que l’intensité de la source (bougie, lampe, soleil etc).
- Suivez les courbes des objets et des membres des personnages, où vous n’obtiendrez aucun volume et de plus, votre ombrage sera faux.

Il existe différents « types » d’ombre :
- Ombre faites avec trames.
- Hachures : réservées à plusieurs effets comme la vitesse par exemple.
- En croisillon (un peu galère mais le rendu est pas mal).
- Si vous n’avez pas de trame, vous pouvez faire un ombrage au crayon, 4B de préférence.

Les reflets :
Les reflets se situent le plus souvent sur les cheveux des personnages, mais aussi sur quelques objets qui reflètent la lumière. Certain tissus la reflète également. Les machines (mecha et autres) sont aussi sujets à ces reflets.
Pour les poser, c’est à peu près le même conseil que les ombres.
Seulement attention concernant les cheveux : certaines couleurs de cheveux n’ont pas de reflets comme le blanc (reflets invisibles).

Remplissage de zone :
Pour ça, ce n’est pas très compliqué : un bon matériel et une bonne technique d’application vous suffise.
Lorsque que vous remplissez des zones en couleur ou en noir, n’oubliez pas de faire de gauche à droite si vous êtes droitier ou inversement si vous gaucher.
Pour le matériel couleur : feutres à base d’alcool comme PROMARKERS ou TRIA par exemple. Les TRIA possèdent trois pointes : grosse, moyenne et fine. Pour les PROMARKERS, il n’y en a que deux : grosse et « fine » (du moins, c’est plutôt une pointe moyenne). L’encre a tendance, sur papier fin, à « s’étaler » un peu plus que ce que l’on pense donc faites attention.
Il existe cependant des bouchons qui permettent d’obtenir une pointe bien fine pour les PROMARKERS.

Voici la planche terminée (je n'ai pas utilisé de trames) :

KILLOWS chapter Waiting for the End (page 6).jpg

 

Planche terminée : hachure en fond pour un effet de vitesse (case 1) ainsi que sur le cou du personnage, effet de dégradé réalisé au crayon 4B sur le visage de Kaemon.
 

Voir les commentaires

Publié le par laurent
Publié dans : #fleurs, #dessin animé, #mixed media, #pastel dessin et fusain, #techniques peinture

 

 

 

Durée de la réalisation : 4h30, sur papier gris (le papier gris permet d'obtenir naturellement toutes les gammes de teintes intermédiaires, sans avoir à les dessiner).
 
 

Voir les commentaires

Publié le par laurent
Publié dans : #Divers, #dessin animé, #techniques peinture

Voir les commentaires

1 2 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog