Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de lapalettedecouleurs.over-blog.com

Le blog de lapalettedecouleurs.over-blog.com

Des centaines de vidéos pour vous aider à comprendre le dessin et la peinture (aquarelle, huile, acrylique), mais aussi l'écologie des cours d'eau, la lecture en écoutant de la musique relaxante

Articles avec #fleurs catégorie

Publié le par laurent
Publié dans : #Peinture acrylique, #fleurs

 

Dessin et peinture - vidéo 2058 : Pour vous cette rose rouge... - acrylique sur toile.

 96/ Barres, Lignes de Séparation ....

Apprenez à peindre la rose rouge de la manière la plus simple en utilisant 4 couleurs. Il s'agit d'une leçon vidéo complète en moins d'une heure

Vidéos: Peindre les roses, par laurentsaintgermain96/ Barres, Lignes de Séparation ....

Voir les commentaires

Publié le par laurent
Publié dans : #huile, #fleurs

Voir les commentaires

Publié le par laurent
Publié dans : #Peinture acrylique, #fleurs

Voir les commentaires

Publié le par laurent
Publié dans : #fleurs, #Divers

http://www.techniques-de-peintre.fr/wp-content/uploads/2016/06/fleur-iris-techniques-de-peintre.jpg

Comment peindre une fleur d’iris à l’aérographe

http://www.techniques-de-peintre.fr/wp-content/uploads/2016/06/comment-peindre-fleur-iris-aerographe-techniques-de-peintre.jpg

Dans cette vidéo, je vous emmène à la découverte d’un petit tableau peint à l’acrylique, à l’aérographe et au pinceau. C’est une fleur d’iris bleue et violette d’un aspect lumineux et réaliste.

 Vous allez apprendre ma manière de procéder pour peindre un tableau réaliste et convaincant à l’aérographe et au pinceau, du croquis jusqu’à la touche finale.

Tutoriel vidéo du tableau à l’aérographe 

Dessiner la fleur d’iris avant de la peindre 

Je prends pour modèle une photo d’iris que j’imprime et scotche sur mon plan de travail à côté de ma feuille de papier.

 

http://www.techniques-de-peintre.fr/wp-content/uploads/2016/06/modele-fleur-Iris-techniques-de-peintre.jpg

Mon modèle de fleur est placé tout près de ma feuille de dessin

Il est important d’avoir constamment sous les yeux les images de référence que vous cherchez à interpréter. N’ayez pas peur de les placer très près de votre feuille à dessin.

Cette habitude vous évitera de fatiguer inutilement votre mémoire visuelle en cherchant trop longtemps des yeux le modèle à reproduire.

Je dessine la fleur le plus fidèlement possible.


 http://www.techniques-de-peintre.fr/wp-content/uploads/2016/06/00-dessiner-fleur-iris-techniques-de-peintre.jpg

Pour dessiner, je me base sur les conseils de Betty Edwards dans son livre « Dessiner grâce au cerveau droit ».

http://www.techniques-de-peintre.fr/wp-content/uploads/2015/10/dessiner-grace-au-cerveau-droit-techniques-de-peintre.jpg

Elle dit dans son livre que la pratique du dessin demande de passer dans un état d’esprit propice à la perception des contours, des relations entre les lignes, des volumes et des espaces négatifs.

Sur le modèle, la tige a deux fleurs… Je prends la liberté de n’en peindre qu’une seule sur les deux pour pouvoir la mettre en valeur plus facilement. Dans l’arrière-plan, j’esquisse les contours d’une deuxième fleur qu’on ne peut pas distinguer très nettement, mais qui montre la nature environnante.

Le dessin est terminé, je n’ai pas besoin d’en ajouter plus, tous les détails seront réalisés au pinceau.

Préparer la mise en peinture de la fleur 

Maintenant que le dessin est complet, je dépose un film de masquage sur la fleur qui est le sujet principal du tableau.


http://www.techniques-de-peintre.fr/wp-content/uploads/2016/06/01-film-adhesif-aerographe-techniques-de-peintre.jpg

J’en découpe les contours au cutter en prenant garde de ne pas couper le papier.

Quand tous les contours sont découpés, je retire le film de masquage sauf celui qui recouvre la fleur elle-même.

Pourquoi peindre l’arrière-plan en premier ? 

Très souvent dans une toile, les peintres commencent par l’arrière-plan. Mais pourquoi ?

L’arrière-plan est la zone la plus éloignée du regard, elle est souvent moins détaillée que les autres plans. Peindre cette zone en premier permet de donner un contexte à la peinture, notamment l’ambiance colorée dans laquelle vont se situer les autres éléments du décor.

Pour peindre l’arrière-plan, les gestes sont plus larges que pour peindre les détails du premier plan, il est donc normal de commencer par l’un et de finir par l’autre.

En commençant par peindre l’arrière-plan, on peut considérer les sujets des premiers plans comme des calques à superposer à notre gré, jusqu’à obtenir l’image souhaitée.

De plus, peindre les éléments du premier plan en dernier facilite grandement l’exécution de leurs contours.


http://www.techniques-de-peintre.fr/wp-content/uploads/2016/06/03-peindre-arriere-plan-iris-aerographe-techniques-de-peintre.jpg

Je peins donc l’arrière-plan à l’aérographe (buse 0,2 mm) avec trois teintes de verts différents :

  • un vert jaune assez lumineux
  • un vert kaki rompu
  • un bleu vert transparent

En peignant le fond à main levée, je contourne la fleur de l’arrière-plan qui sera peinte dans une autre couleur.

De même, je laisse quelques zones blanches qui seront peintes en violet et mauve pour suggérer la présence d’autres fleurs au loin.

Avec une peinture mauve puis une violette et enfin un bleu roi, toujours à main levée, je peaufine le fond du tableau.

Ce qui est important dans cette étape c’est de suggérer au regard un environnement plausible.

Pour souligner cet effet, avec un vert foncé très opaque j’ajoute un effet de lignes verticales qui représentent les tiges d’autres fleurs ou d’autres plantes du jardin.

Peindre la fleur, pétale par pétale 

L’arrière-plan est terminé, je retire le film qui occulte la fleur, je replace la partie négative du film de masquage sur le fond.

Enfin, je pulvérise à l’aérographe un blanc opaque (4201–Createx), pour couvrir légèrement les traits de crayon trop visibles.

Je sèche ensuite cette couche de peinture blanche à l’aide d’un sèche-cheveux avant de pouvoir continuer le travail.


http://www.techniques-de-peintre.fr/wp-content/uploads/2016/06/04-peindre-fleur-iris-aerographe-techniques-de-peintre.jpg

Je peux maintenant peindre les pétales un à un en respectant les couleurs du modèle.

À chaque étape, je m’assure que le film de masquage est correctement positionné pour ne pas abîmer le travail déjà fait.

Malgré cette précaution, il arrive parfois que la peinture n’aille pas exactement à l’endroit prévu, bavures, etc.

Vous voyez ce que je veux dire ?

Chaque couche de peinture est séchée au sèche-cheveux pour pouvoir rapidement poser un nouveau film de masquage sur le dessin et passer au pétale suivant.

Je commence par le pétale le plus large, celui qui demande le plus de détails.
Je lui applique un dégradé finement vaporisé : du bleu au jaune vif en passant par le blanc du papier.

Peindre les détails au pinceau 

Avec un pinceau fin, modèle « Iris » (la coïncidence n’est pas voulue) de la gamme 8455, numéro 10/0 (de la marque Pébéo), je peins des lignes fines bleu marine, de la base du pétale jusqu’à son extrémité.

Presque toutes les lignes se terminent par des ramifications comme les branches d’un arbre.


http://www.techniques-de-peintre.fr/wp-content/uploads/2016/06/05-peindre-fleur-iris-acrylique-techniques-de-peintre.jpg

Heureusement, les traits de crayon sont restés suffisamment visibles pour pouvoir me guider dans ce travail délicat au pinceau. Cependant, à la fin, aucun trait de crayon ne restera visible puisqu’ils seront tous recouverts avec de la peinture.

Créer une texture sur les pétales de la fleur 

Avec la gomme électrique, je fais apparaître quelques zones blanches entre les nervures du pétale.

La rotation de la gomme abrasive use légèrement la fine couche de peinture ce qui permet de retrouver le blanc du papier.


http://www.techniques-de-peintre.fr/wp-content/uploads/2016/06/06-peindre-fleur-iris-gomme-electrique-techniques-de-peintre.jpg

À chaque pétale de fleur, je procède en deux temps :

  • Je place l’aérographe très près de la feuille de papier pour pulvériser les couleurs avec le plus de finesse possible (violet mauve et bleu foncé).
  • Par endroit, je repasse sur les lignes principales avec un pinceau très fin.

Les nervures des pétales ont l’air d’être des motifs assez abstraits quand on les regarde de près, cependant, l’exécution minutieuse et fidèle du modèle donne beaucoup de réalisme au dessin.

Le cœur de la fleur est composé de deux petits pétales recroquevillés. Comme la surface est toute petite, c’est au pinceau que je peux donner le plus de détails ; l’aérographe ne me sert qu’à donner la couleur de base.

Peindre la tige de la fleur 

Pour peindre la tige, j’utilise de la peinture opaque (Acrylia de chez Dalbe).
Je découpe un nouveau morceau de film adhésif spécialement pour la tige.


http://www.techniques-de-peintre.fr/wp-content/uploads/2016/06/07-peindre-tige-fleur-iris-techniques-de-peintre.jpg

Cinq couleurs me sont nécessaires :

  • vert foncé
  • vert clair
  • marron moyen
  • marron foncé
  • noir transparent

En gardant le film adhésif en place, je me sers aussi de caches volants en papier et d’un traceur de courbes pour définir la netteté des contours.

Fignoler et donner du contraste 

Une fois que tous les pétales et la tige sont terminés, j’apporte du contraste à l’ensemble du tableau, par petites touches, avec un pinceau fin. Les deux couleurs que j’utilise sont :

  • Un noir transparent assez dilué pour laisser apparaître les couleurs sous-jacentes.
  • Un blanc opaque suffisamment couvrant pour apporter des touches de lumière ici et là.

http://www.techniques-de-peintre.fr/wp-content/uploads/2016/06/08-peindre-details-fleur-iris-techniques-de-peintre.jpg

Le tableau est terminé !

 

http://www.techniques-de-peintre.fr/wp-content/uploads/2016/06/fleur-iris-techniques-de-peintre.jpg

Fleur d’Iris– acrylique sur papier toilé – 16,5 x 20,5 cm

 

 

Voir les commentaires

Publié le par laurent
Publié dans : #fleurs, #gouache

 

 

Dessin et peinture - vidéo 2036 : Les nénuphars, les nymphéas ou les peonies en anglais - essai à la gouache.

 

 

 

 

Essai d’une fleur d’eau peinte à la gouache

Le processus est le même que pour la peinture acrylique. A la gouache, la première couche, laisse apparaitre les traits du pinceau, surtout si les mélanges de couleur ne comportent pas de blanc. Appliquer une seconde couche après  séchage sur les mélanges transparents. Commencer par le feuillage, puis reprendre les pétales, le temps que les verts sèchent.

Commencer par le centre de la fleur, au niveau du pistil et des étamines,  en posant une couche de jaune et de blanc à la base. le volume est créé en ajoutant du jaune de cadmium moyen vers l'extrémité.

Commencer à peindre les bases des pétales avec un mélange de rose tyrien et de rouge vermillon, auquel on ajoutera  du blanc pour rendre les extrémités plus claires. Pour les pétales placées autour du cœur, on foncera la couleur avec du violet.

Les pétales qui reçoivent plus de lumière sont peints avec du rose tyrien + du rouge et du blanc pour les parties foncées,  en laissant le blanc non peint pour le reste, afin de créer le maximum de contraste pour suggérer la forte lumière.

Les grosses feuilles épaisses qui entourent la fleur sont peintes à partir de plusieurs verts à forte concentration de bleu de céruléum pour un vert plutôt émeraude et teintés de d'ocre jaune et de jaune de cadmium moyen pour obtenir un vert olive.

Pour les ombres préférer le gris de payne avec un peu de violet pour réchauffer la couleur. éviter les aplats trop foncés, voire noir pour les ombres. Varier les tonalités des verts  pour éviter la monotonie.

Pour laisser un coté brut à la peinture, travailler par petites touches.

Peindre les nénuphars, nymphéas ou peonies en vidéo, par laurentsaintgermain

Voir les commentaires

Publié le par laurent
Publié dans : #Peinture acrylique, #aquarelle, #fleurs

          

142/ POEME 24 :  Divine Création ...

                                                                   Palette acrylique  

palette-1018A.jpg

En ce début de mois de Mars, les jonquilles, premières fleurs à bulbes commencent à fleurir et c'est un vrai plaisir de voir apparaître ce jaune èclatant et ces multitudes d'autres couleurs, surtout que cet hiver a ètéè particulièrement gris et pluvieux. Les jonquilles, au jaune èclatant, sont parmi les premières fleurs à venir ègailler balcons, terrasses, vérandas et jardins.   

 

 

palette-1018B.jpg 

Version aquarelle On utilise alors une palette légèrement différente. 

Si les fleurs de la jonquille sont faciles à rendre, le feuillage est plus difficile à peindre, compte tenu de la variété des verts.

 

LA FLEUR:

L'on peut reporter le dessin aquarelle sur un papier à grain fin de 300g/m. Humidifier la surface du fond en évitant les fleurs. Les tiges et les feuilles seront peintes plus tard avec du vert de hooker .Pour jouer avec les complémentaires, la couleur du fond devrait être violette, complémentaire de la fleur jaune, on peindra cependant l'arrière plan avec un bleu de cobalt légèrement dilué qui apportera homogénéité et douceur. Sur papier séché, utiliser le jaune de cadmium dilué avec un peu d'eau et peindre les pétales en laissant les rehauts blancs. Ces petites zones non peintes, vont accentuer et dynamiser la peinture. Les pigments et couleurs utilisées deviennent plus pâle en séchant. L'intérieur de la  corolle de la fleur est peinte avec du jaune de cadmium, tout en laissant apparaître du jaune pâle et du blanc. Près du pistil, dans la corolle, la terre de sienne assombrira légèrement cette partie. En dessinant les traits allant dans le sens de chaque pétale, avec la pointe du pinceau, donner du volume aux pétales avec un mélange de terre de sienne et de jaune de cadmium. Contraster les fleurs en mélangeant un peu de rouge et de jaune et en peignant le dessous et l'intérieur des corolles avec cette couleur orangée de cadmium. 

 

LES TIGES ET LE FEUILLAGE:

Peindre les tiges avec un peu de vert de hooker et de terre de sienne, puis après séchage, utiliser le vert de hooker concentré. Pour les feuilles, utiliser un lavis transparent composé de vert de hooker dilué et de terre d'ombre, pour obtenir un vert pâle. Avec un moyen pinceau pointu, on peint la feuille de la jonquille en une seule fois, en partant de la pointe de celle çi, en écrasant le faisceau de poils du pinceau vers la partie centrale de la feuille en laissant aller le mouvement puis en soulageant le faisceau pour atteindre le pied du bouquet. Ne pas peindre les parties très claires et lumineuses, utiliser parfois un dégradé de lavis, par endroits, pour accentuer les volumes. .Contraster le feuillage, en peignant "mouillé sur sec", pour faire apparaître les parties ombrées, en jouant sur un mélange composé de vert de hooker et de bleu de cobalt. Pour rendre le volume avec la pointe du pinceau poursuivre les traits dans le sens des fibres, pour indiquer le relief des feuilles lancéolées.  

 142/ POEME 24 :  Divine Création ...

Voir les commentaires

Publié le par laurent
Publié dans : #aquarelle, #fleurs

Résultat de recherche d'images pour "l'oiseau de paradis"

 

Le printemps arrive enfin, avec son cortège de fleurs à bulbes, pour venir illuminer de couleurs nos cœurs et nos jardins, c'est déjà le cas pour de nombreuses plantes (jacinthes, tulipes, narcisses etc..).

Pour Le bien nommé « Oiseau de Paradis » plante rhizomateuse de belle envergure au port élégant et aux fleurs somptueusement colorées rappelant la forme d'un volatile, il faudra s'armer de patience, car c'est une plante très exigeante qui fleurit suivant le climat de l'automne à l'hiver et du printemps à l'été. Très ornemental, le strelitzia se plaira au jardin dans les régions les plus chaudes de notre pays, partout ailleurs il sera cultivé en intérieur.

 L'Oiseau de Paradis (Strelitzia reginae) est une plante persistante faisant partie de la famille des Strélitziacées. Le genre Strelitzia comporte 5 espèces de plantes vivaces poussant à l'état naturel dans les clairières et sur les berges des fleuves sud-africains. Certaines d'entre elles peuvent atteindre près de 10 mètres de hauteur (S. alba, S. nicolai...) mais le Strelitzia cultivé dans nos appartements ne dépassera pas les 2 mètres de hauteur.

Sa silhouette élancée fera merveille en sujet isolé sur une pelouse ou en fond de rocaille dans les zones les plus chaudes du pays. Les larges touffes de feuilles laissent apparaître en fin d'hiver des inflorescences aux couleurs vives ressemblant à une tête d'oiseau exotique portant une huppe orange vif sur son bec vert bordé de pourpre.

 

 

Comment peindre le strelitzia ?

Avec ses allures d'oiseau, ses formes géométriques et ses angles aigus, cette fleur étrange est une habituée des jardins tropicaux. En vous aidant des vidéos et des photos ci-dessous et quelque soit le médium utilisé, il faut mettre en évidence les harmonies entre les oranges, les jaunes vifs et les bleus ou violets intenses. Cette luminosité dégagée par la fleur est la résultante d'une complémentarité propre à la fleur entre le jaune orangé et le violet ou le bleu et de la mise en exergue de cette complémentarité des couleurs entre le sujet et l'arrière plan. Ne pas hésiter à utiliser des couleurs fortes sur un fond très animé et fondu, à travailler avec des couleurs peu diluées qui s'avéreront plus faciles à positionner sur un fond humide.

Quelques couleurs de référence: bleu phtalo, vert phtalo, noir d'ivoire, rose quinacridone, jaune dioxine.

 

L'oiseau de paradis, par laurentsaintgermain

 

Résultat de recherche d'images pour "gif fleur oiseau de paradis"

 

Voir les commentaires

Publié le par laurent
Publié dans : #huile, #fleurs

 

 

Dessin et peinture - vidéo 2014 : Jeune femme assise au bord de l'étang aux nymphéas - peinture à l'huile.

 

 

96/ Barres, Lignes de Séparation ....

     

 

Les couleurs de la palette  

Il s'agit de la liste des couleurs de la palette pour la rEalisation entre autre de ce portrait.

Quelques notes sur ces couleurs:

  • Blanc:  MElanger parfois le blanc de zinc et le blanc dioxyde de titane.  .
  • Jaune citron: Peu utilisE, mais il fait une merveilleuse combinaison avec le blanc et le carmin, pour la teinte des joues.
  • Ocre jaune: C'est la couleur de base, pour rendre les tons de la peau.
  • Terre de sienne: Rarement utilisE, mais parfois utile pour les teintes du front. mElangEé avec du bleu cErulEum, il donne une belle nuance pour l'arrière plan.
  • Rouge de cadmium clair: MElangEé  avec l'ocre jaune pour les tons de la peau.
  • Rouge de cadmium profond: Un rouge frais, agrEable pour le blush sur les joues.
  • Orangeé de cadmium: Une ombre agrEable si on l'associe au vert viridian.
  • Rouge vEnitien: Parfois utile pour les lEvres, avec du blanc.
  • Rouge indien:  Pour les lEvres et pour produire des tons couleur chair dans une tonalitEé de peau plus foncEe.
  • Terre de Sienne brUlEe: Utile pour les ombres avec un vert éEmeraude. Avec le bleu outremer, il remplace le noir. CombinEé au noir d'ivoire pour les cheveux brun-noir.
  • Terre d'ombre brUlEe: Il est souvent utilisEé pur .
  • Rouge carmin: Indispensable, mais à utiliser avec parcimonie et intelligence. Fournit un mauve avec le bleu outremer et le blanc. Utile pour refroidir les tons de la peau.
  • Permanent jaune-vert: une couleur vert clair, utile pour la peau bronzEe
  • Oxyde de chrome vert: Un vert solide pour faire une ombre brunâtre avec du rouge de cadmium lumineux.
  • Viridian: couleur foncEe parfaite pour commencer à faire des ombres.
  • Bleu cErulEen ou cErulEum: appropriEé pour refroidir les tons chair enflammEs.
  • Bleu outremer: fournit un noir avec de la terre de Sienne brUlEe . Avec carmin et blanc, on obtient un mélange violacEé.
  • Le noir d'ivoire:  Donne un gris neutre avec ocre jaune et blanc. Avec de la terre de sienne brUlEe, il produit un ton bien adaptéE pour les cheveux noirs. 
  • 96/ Barres, Lignes de Séparation ....   

Voir les commentaires

Publié le par laurent
Publié dans : #huile, #fleurs

                                                   

Dessin et peinture - vidéo 2013 : Les nénuphars à la peinture à l'huile.

Résultat de recherche d'images pour "gif animé nénuphar"

Une petite peinture à l'huile représentant fleur et feuilles de nénuphar où l'on découvre au cours de la réalisation, la manière d'utiliser les demi-tons, mais aussi les clairs et les obscurs

Voir les commentaires

Publié le par laurent
Publié dans : #huile, #Peinture acrylique, #nature morte, #fleurs

 

Dessin et peinture - vidéo 2009 : Le bouquet de fleurs aux deux tournesols - nature morte à l'huile ou à l'acrylique.

 Tournesol s'ouvrant sur un "Bonjour"...

 

Etape 1 - Matériel  

  

Pour peindre un tournesol, vous aurez besoin de :
- peinture : du jaune citron + jaune orangé + brun + vert foncé + vert clair + blanc
- une palette de peintre
- des pinceaux à la base épaisse ayant une petite pointe 

 

Etape 2 - Comment tenir votre pinceau


 

1 - Tenez votre pinceau entre le pouce et le majeur,
2 - l'auriculaire vous permettant de garder une stabilité et de ne pas trembler.

 

Etape 3 - Charger votre pinceau

  

Chargez bien votre pinceau en jaune citron, puis trempez la pointe dans du jaune orangé puis dans du marron

 

Etape 4 - Peindre un pétale


 

Posez le bout de la pointe sur le support à peindre
  Écrasez le pinceau
Relevez la pointe

 

Etape 5 - Préparer la peinture en dessinant 2 ronds (un petit, un grand)

>

Etape 6 - Peindre le cœur


 

Peignez le cœur en brun

 

 

Etape 7 - Peindre les pétales


 

Peignez les pétales en veillant à ce qu'ils soient bien sur les rayons des ronds.

 

 

Etape 8 - Peindre une 2ème épaisseur de pétales


 

Peignez des pétales plus petits en remplaçant sur votre pinceau le brun par du blanc.
Ne cherchez pas à peindre un pétale de la 2ème épaisseur entre 2 pétales de la première. Répartissez-les afin que cela donne un effet naturel

 

 

Etape 9 - Peindre le coeur


 

Utilisez le petit pinceau pour peindre le coeur.
N'hésitez pas à utilisez pas mal de peinture pour créer du relief et travailler dans la texture de la peinture.
Tapotez de petits points :
De l'extérieur vers l'intérieur :
1 - en brun + noir
2 - en brun
> tapotez la ligne 1 et 2 ensemble pour obtenir un dégradé
3 - jaune + orange
4 - vert foncé + brun + noir + vert clair

 

 

Etape 10 - Peindre des feuilles

 

Vidéo : peindre des tournesols, par laurentsaintgermain

Tournesols "Bonne journée"...

Voir les commentaires

1 2 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog