Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de lapalettedecouleurs.over-blog.com

Le blog de lapalettedecouleurs.over-blog.com

Des centaines de vidéos pour vous aider à comprendre le dessin et la peinture (aquarelle, huile, acrylique), mais aussi l'écologie des cours d'eau, la lecture en écoutant de la musique relaxante

Articles avec #fleurs catégorie

Publié le par laurent
Publié dans : #fleurs, #gouache

 

 

Dessin et peinture - vidéo 2036 : Les nénuphars, les nymphéas ou les peonies en anglais - essai à la gouache.

 

 

 

 

Essai d’une fleur d’eau peinte à la gouache

Le processus est le même que pour la peinture acrylique. A la gouache, la première couche, laisse apparaitre les traits du pinceau, surtout si les mélanges de couleur ne comportent pas de blanc. Appliquer une seconde couche après  séchage sur les mélanges transparents. Commencer par le feuillage, puis reprendre les pétales, le temps que les verts sèchent.

Commencer par le centre de la fleur, au niveau du pistil et des étamines,  en posant une couche de jaune et de blanc à la base. le volume est créé en ajoutant du jaune de cadmium moyen vers l'extrémité.

Commencer à peindre les bases des pétales avec un mélange de rose tyrien et de rouge vermillon, auquel on ajoutera  du blanc pour rendre les extrémités plus claires. Pour les pétales placées autour du cœur, on foncera la couleur avec du violet.

Les pétales qui reçoivent plus de lumière sont peints avec du rose tyrien + du rouge et du blanc pour les parties foncées,  en laissant le blanc non peint pour le reste, afin de créer le maximum de contraste pour suggérer la forte lumière.

Les grosses feuilles épaisses qui entourent la fleur sont peintes à partir de plusieurs verts à forte concentration de bleu de céruléum pour un vert plutôt émeraude et teintés de d'ocre jaune et de jaune de cadmium moyen pour obtenir un vert olive.

Pour les ombres préférer le gris de payne avec un peu de violet pour réchauffer la couleur. éviter les aplats trop foncés, voire noir pour les ombres. Varier les tonalités des verts  pour éviter la monotonie.

Pour laisser un coté brut à la peinture, travailler par petites touches.

Peindre les nénuphars, nymphéas ou peonies en vidéo, par laurentsaintgermain

Voir les commentaires

Publié le par laurent
Publié dans : #Peinture acrylique, #aquarelle, #fleurs

          

142/ POEME 24 :  Divine Création ...

                                                                   Palette acrylique  

palette-1018A.jpg

En ce début de mois de Mars, les jonquilles, premières fleurs à bulbes commencent à fleurir et c'est un vrai plaisir de voir apparaître ce jaune èclatant et ces multitudes d'autres couleurs, surtout que cet hiver a ètéè particulièrement gris et pluvieux. Les jonquilles, au jaune èclatant, sont parmi les premières fleurs à venir ègailler balcons, terrasses, vérandas et jardins.   

 

 

palette-1018B.jpg 

Version aquarelle On utilise alors une palette légèrement différente. 

Si les fleurs de la jonquille sont faciles à rendre, le feuillage est plus difficile à peindre, compte tenu de la variété des verts.

 

LA FLEUR:

L'on peut reporter le dessin aquarelle sur un papier à grain fin de 300g/m. Humidifier la surface du fond en évitant les fleurs. Les tiges et les feuilles seront peintes plus tard avec du vert de hooker .Pour jouer avec les complémentaires, la couleur du fond devrait être violette, complémentaire de la fleur jaune, on peindra cependant l'arrière plan avec un bleu de cobalt légèrement dilué qui apportera homogénéité et douceur. Sur papier séché, utiliser le jaune de cadmium dilué avec un peu d'eau et peindre les pétales en laissant les rehauts blancs. Ces petites zones non peintes, vont accentuer et dynamiser la peinture. Les pigments et couleurs utilisées deviennent plus pâle en séchant. L'intérieur de la  corolle de la fleur est peinte avec du jaune de cadmium, tout en laissant apparaître du jaune pâle et du blanc. Près du pistil, dans la corolle, la terre de sienne assombrira légèrement cette partie. En dessinant les traits allant dans le sens de chaque pétale, avec la pointe du pinceau, donner du volume aux pétales avec un mélange de terre de sienne et de jaune de cadmium. Contraster les fleurs en mélangeant un peu de rouge et de jaune et en peignant le dessous et l'intérieur des corolles avec cette couleur orangée de cadmium. 

 

LES TIGES ET LE FEUILLAGE:

Peindre les tiges avec un peu de vert de hooker et de terre de sienne, puis après séchage, utiliser le vert de hooker concentré. Pour les feuilles, utiliser un lavis transparent composé de vert de hooker dilué et de terre d'ombre, pour obtenir un vert pâle. Avec un moyen pinceau pointu, on peint la feuille de la jonquille en une seule fois, en partant de la pointe de celle çi, en écrasant le faisceau de poils du pinceau vers la partie centrale de la feuille en laissant aller le mouvement puis en soulageant le faisceau pour atteindre le pied du bouquet. Ne pas peindre les parties très claires et lumineuses, utiliser parfois un dégradé de lavis, par endroits, pour accentuer les volumes. .Contraster le feuillage, en peignant "mouillé sur sec", pour faire apparaître les parties ombrées, en jouant sur un mélange composé de vert de hooker et de bleu de cobalt. Pour rendre le volume avec la pointe du pinceau poursuivre les traits dans le sens des fibres, pour indiquer le relief des feuilles lancéolées.  

 142/ POEME 24 :  Divine Création ...

Voir les commentaires

Publié le par laurent
Publié dans : #aquarelle, #fleurs

Résultat de recherche d'images pour "l'oiseau de paradis"

 

Le printemps arrive enfin, avec son cortège de fleurs à bulbes, pour venir illuminer de couleurs nos cœurs et nos jardins, c'est déjà le cas pour de nombreuses plantes (jacinthes, tulipes, narcisses etc..).

Pour Le bien nommé « Oiseau de Paradis » plante rhizomateuse de belle envergure au port élégant et aux fleurs somptueusement colorées rappelant la forme d'un volatile, il faudra s'armer de patience, car c'est une plante très exigeante qui fleurit suivant le climat de l'automne à l'hiver et du printemps à l'été. Très ornemental, le strelitzia se plaira au jardin dans les régions les plus chaudes de notre pays, partout ailleurs il sera cultivé en intérieur.

 L'Oiseau de Paradis (Strelitzia reginae) est une plante persistante faisant partie de la famille des Strélitziacées. Le genre Strelitzia comporte 5 espèces de plantes vivaces poussant à l'état naturel dans les clairières et sur les berges des fleuves sud-africains. Certaines d'entre elles peuvent atteindre près de 10 mètres de hauteur (S. alba, S. nicolai...) mais le Strelitzia cultivé dans nos appartements ne dépassera pas les 2 mètres de hauteur.

Sa silhouette élancée fera merveille en sujet isolé sur une pelouse ou en fond de rocaille dans les zones les plus chaudes du pays. Les larges touffes de feuilles laissent apparaître en fin d'hiver des inflorescences aux couleurs vives ressemblant à une tête d'oiseau exotique portant une huppe orange vif sur son bec vert bordé de pourpre.

 

 

Comment peindre le strelitzia ?

Avec ses allures d'oiseau, ses formes géométriques et ses angles aigus, cette fleur étrange est une habituée des jardins tropicaux. En vous aidant des vidéos et des photos ci-dessous et quelque soit le médium utilisé, il faut mettre en évidence les harmonies entre les oranges, les jaunes vifs et les bleus ou violets intenses. Cette luminosité dégagée par la fleur est la résultante d'une complémentarité propre à la fleur entre le jaune orangé et le violet ou le bleu et de la mise en exergue de cette complémentarité des couleurs entre le sujet et l'arrière plan. Ne pas hésiter à utiliser des couleurs fortes sur un fond très animé et fondu, à travailler avec des couleurs peu diluées qui s'avéreront plus faciles à positionner sur un fond humide.

Quelques couleurs de référence: bleu phtalo, vert phtalo, noir d'ivoire, rose quinacridone, jaune dioxine.

 

L'oiseau de paradis, par laurentsaintgermain

 

Résultat de recherche d'images pour "gif fleur oiseau de paradis"

 

Voir les commentaires

Publié le par laurent
Publié dans : #huile, #fleurs

 

 

Dessin et peinture - vidéo 2014 : Jeune femme assise au bord de l'étang aux nymphéas - peinture à l'huile.

 

 

96/ Barres, Lignes de Séparation ....

     

 

Les couleurs de la palette  

Il s'agit de la liste des couleurs de la palette pour la rEalisation entre autre de ce portrait.

Quelques notes sur ces couleurs:

  • Blanc:  MElanger parfois le blanc de zinc et le blanc dioxyde de titane.  .
  • Jaune citron: Peu utilisE, mais il fait une merveilleuse combinaison avec le blanc et le carmin, pour la teinte des joues.
  • Ocre jaune: C'est la couleur de base, pour rendre les tons de la peau.
  • Terre de sienne: Rarement utilisE, mais parfois utile pour les teintes du front. mElangEé avec du bleu cErulEum, il donne une belle nuance pour l'arrière plan.
  • Rouge de cadmium clair: MElangEé  avec l'ocre jaune pour les tons de la peau.
  • Rouge de cadmium profond: Un rouge frais, agrEable pour le blush sur les joues.
  • Orangeé de cadmium: Une ombre agrEable si on l'associe au vert viridian.
  • Rouge vEnitien: Parfois utile pour les lEvres, avec du blanc.
  • Rouge indien:  Pour les lEvres et pour produire des tons couleur chair dans une tonalitEé de peau plus foncEe.
  • Terre de Sienne brUlEe: Utile pour les ombres avec un vert éEmeraude. Avec le bleu outremer, il remplace le noir. CombinEé au noir d'ivoire pour les cheveux brun-noir.
  • Terre d'ombre brUlEe: Il est souvent utilisEé pur .
  • Rouge carmin: Indispensable, mais à utiliser avec parcimonie et intelligence. Fournit un mauve avec le bleu outremer et le blanc. Utile pour refroidir les tons de la peau.
  • Permanent jaune-vert: une couleur vert clair, utile pour la peau bronzEe
  • Oxyde de chrome vert: Un vert solide pour faire une ombre brunâtre avec du rouge de cadmium lumineux.
  • Viridian: couleur foncEe parfaite pour commencer à faire des ombres.
  • Bleu cErulEen ou cErulEum: appropriEé pour refroidir les tons chair enflammEs.
  • Bleu outremer: fournit un noir avec de la terre de Sienne brUlEe . Avec carmin et blanc, on obtient un mélange violacEé.
  • Le noir d'ivoire:  Donne un gris neutre avec ocre jaune et blanc. Avec de la terre de sienne brUlEe, il produit un ton bien adaptéE pour les cheveux noirs. 
  • 96/ Barres, Lignes de Séparation ....   

Voir les commentaires

Publié le par laurent
Publié dans : #huile, #fleurs

                                                   

Dessin et peinture - vidéo 2013 : Les nénuphars à la peinture à l'huile.

Résultat de recherche d'images pour "gif animé nénuphar"

Une petite peinture à l'huile représentant fleur et feuilles de nénuphar où l'on découvre au cours de la réalisation, la manière d'utiliser les demi-tons, mais aussi les clairs et les obscurs

Voir les commentaires

Publié le par laurent
Publié dans : #huile, #Peinture acrylique, #nature morte, #fleurs

 

Dessin et peinture - vidéo 2009 : Le bouquet de fleurs aux deux tournesols - nature morte à l'huile ou à l'acrylique.

 Tournesol s'ouvrant sur un "Bonjour"...

 

Etape 1 - Matériel  

  

Pour peindre un tournesol, vous aurez besoin de :
- peinture : du jaune citron + jaune orangé + brun + vert foncé + vert clair + blanc
- une palette de peintre
- des pinceaux à la base épaisse ayant une petite pointe 

 

Etape 2 - Comment tenir votre pinceau


 

1 - Tenez votre pinceau entre le pouce et le majeur,
2 - l'auriculaire vous permettant de garder une stabilité et de ne pas trembler.

 

Etape 3 - Charger votre pinceau

  

Chargez bien votre pinceau en jaune citron, puis trempez la pointe dans du jaune orangé puis dans du marron

 

Etape 4 - Peindre un pétale


 

Posez le bout de la pointe sur le support à peindre
  Écrasez le pinceau
Relevez la pointe

 

Etape 5 - Préparer la peinture en dessinant 2 ronds (un petit, un grand)

>

Etape 6 - Peindre le cœur


 

Peignez le cœur en brun

 

 

Etape 7 - Peindre les pétales


 

Peignez les pétales en veillant à ce qu'ils soient bien sur les rayons des ronds.

 

 

Etape 8 - Peindre une 2ème épaisseur de pétales


 

Peignez des pétales plus petits en remplaçant sur votre pinceau le brun par du blanc.
Ne cherchez pas à peindre un pétale de la 2ème épaisseur entre 2 pétales de la première. Répartissez-les afin que cela donne un effet naturel

 

 

Etape 9 - Peindre le coeur


 

Utilisez le petit pinceau pour peindre le coeur.
N'hésitez pas à utilisez pas mal de peinture pour créer du relief et travailler dans la texture de la peinture.
Tapotez de petits points :
De l'extérieur vers l'intérieur :
1 - en brun + noir
2 - en brun
> tapotez la ligne 1 et 2 ensemble pour obtenir un dégradé
3 - jaune + orange
4 - vert foncé + brun + noir + vert clair

 

 

Etape 10 - Peindre des feuilles

 

Vidéo : peindre des tournesols, par laurentsaintgermain

Tournesols "Bonne journée"...

Voir les commentaires

Publié le par laurent
Publié dans : #huile, #fleurs

 

Dessin et peinture - vidéo 1990 : Comment peindre des roses en hiver, quand il n'y a plus de fleurs dans un jardin ? - peinture à l'huile.

 DEUX SOURCES LUMINEUSES SUR  CE MONTAGE PHOTO

08010805444020151401.gif

 

 Une des solutions qui se présente matEriellement est l’utilisation de logiciels permettant les retouches photos, à A l’instar  de ce qui est proposEé sur le web.’

LE MONTAGE PHOTOGRAPHIQUE DE PLUSIEURS IMAGES, POUR  LA REALISATION D UNE NATURE MORTE AUX FLEURS OBLIGE A PRENDRE QUELQUES PRECAUTIONS.

 DANS LE CAS DE LA RECOMPOSITION DE CE BOUQUET DE ROSES, IL FAUDRA MODIFIER  le sens de la lumiere POUr LES 3 ROSES AJOUTEES, EN SACHANT QUE LA SOURCE LUMINEUSE VIENT DE LA DROITE ET QUE PAR  CONSEQUENT IL FAUDRA PEINDRE LES PETALES DES ROSES DE MANIERE DIFFERENTE.

08010805444020151401.gif

Voir les commentaires

Publié le par laurent
Publié dans : #Peinture acrylique, #fleurs

 

Dessin et peinture - vidéo 1969 : Une feuille hyper-réaliste réalisée à la peinture acrylique.

 

 Comment peindre le feuillage sur les arbres ? 
La méthode préconisée par la vidéo vous permet d'utiliser cette technique pour peindre les feuilles, mais pas que pour cet arbre. Les variétés qui suivent, décrites ici par jean claude Fromentin, que je remercie tout particulièrement, font l'objet du même suivi. On peut y ajouter: fougères arborescentes, broussailles eT buissons.

 

jean claude fromentin

Le bouleau

Son port élancé est bien connu, il peut atteindre 25 à 30 m et son tronc blanc est particulièrement décoratif avec son aspect soyeux et argenté, strié de lignes plus sombres et s'exfoliant en fines pellicules.

La structure du tronc est mouchetée de gris argenté. appliquer les tons sombres en premier . les tons clairs seront passés en coup de pinceaux grossiers , après séchage de la première couche

Pour suggérer les jeunes feuilles , la texture doit être diluée et passée en larges coups de brosses en évitant les détails . Laisser des trous dans le feuillage,pour faire apparaitre la lumière de l'arrière plan

Terminer par les details et les réhauts

couleurs : blanc , noir , jaune de cadnium, vert de vessie , terre de sienne

 

jean claude fromentin

Le cèdre

Les cèdres sont de grands arbres, de 25 à 50 m de haut, dont la cime aiguë dans le jeune âge prend une forme tabulaire caractéristique à partir de 30 ans .Les branches sont très étalées à l'horizontale. Les feuilles sont des aiguilles persistantes, courtes (2 à 4 cm )

Arbre aux couleurs sombres et profondes . Faire l'esquisse couleur avec du bleu foncé et du vert clair . Après séchage retravailler par dessus avec les couleurs plus claires en définissant bien les formes du tronc et des branches . On fera l'arrière plan en rendant plus précis les contours du cèdre

Couleurs : vert olive , vert jaune transparent , vert de vessie, vert oxyde de chrome .

 

jean claude fromentin

Le chêne

Il peut atteindre 50 m.
C'est un arbre cossu et irrégulier. Les branches basses sont puissantes et leur aspect tortueux est caractéristique en hiver. Son feuillage n'est pas très dense et on aperçoit les branches même en été. Le Chêne pousse droit et haut.
son tronc peut atteindre 2 m de diamètre chez le chêne pédonculé. Il est robuste et droit.

A la brosse plate , on peint la structure de l'arbre , le tronc , et les branches principales en formant des angles aux ramifications . Construire l'arbre petit à petit avec des pinceaux de plus en plus fins . Terminer les petites ramilles au feutre fin . Enfin le feuillage sera peint avec une grosse brosse pour éviter les détails et appliquer un pointillage vert jaune de différentes grosseurs

Couleurs : terre de sienne , vert oxide de chrome , terre d'ombre .

 

jean claude fromentin

Le cyprès

Arbre typique du Midi de la France, le cyprès et sa silhouette élancée font partie du décor méditerranéen. En sujet isolé, en haie ou en brise-vent, il se plait au jardin où son effet dure toute l’année grâce à son feuillage persistant et coloré.

Son feuillage est très dense . le branchage part de la base de l'arbre pour remonter vers le sommet : il doit être touffu et finir en pointe . Le feuillage est peint dans le même sens en définissant la forme de l'arbre et en gardant l'équilibre entre le tronc et le feuillu . Eviter la surcharge

Couleurs : vert oxyde de chrome , vert olive ,bleu de cobalt , terre d'ombre brulée .

 

jean claude fromentin

L'épicéa

L'épicéa commun est le plus haut des résineux ; familier de nos fêtes de fin d'année, il orne salles des fêtes, boutiques et maisons, parés de mille et un ornements. C'est lui bien souvent votre "sapin de Noël". Sa couleur vert sombre en fait un sujet apprécié et choyé, très présent dans le Nord de l'Europe. Peu difficile sur la nature du sol et le climat .

Comme pour le sapin peindre d'abord les fonds après les avoir dessinés , puis esquisser votre sapin . Le peindre en dernier pour le faire ressortir . Enlever la gomme de mascage que vous auriez pu mettre pour les reservations lumières au trvers de l'arbre . Finir par les détails et les réhauts

couleurs : vert olive ,vet de vessie , violet dioxazine , blanc

 

jean claude fromentin

Le frêne

Le frêne commun est l'une des plus grandes espèces feuillus d'europe . Il peut atteindre 30 à 40m de haut : son feuillage n'est pas très dense  et le branchage très fourchu .

Le tronc et les branches seront travaillés entre le élements du feuillage préalablement peint . Varier les couleurs et les tonalités. Continuer la construction du feuillage en rajoutant des feuilles avec un pinceau rond . Quand l'arbre est terminé et sec représenter les lointains au travers du feuillus en peinture diluée .

Couleurs : terre de sienne , ocre jaune , sépia

 

jean claude fromentin

Le hêtre

C'est un arbre majestueux haut de 18 à 30 mètres à cime large. Son tronc, à l'écorce lisse et grisâtre, peut atteindre une circonférence de 6 mètres. Ses feuilles de forme ovale sont brillantes, entières et pointues.

Peindre le tronc et les branches en étirant les plus fines . Varier le mélange et tamponner avec un chiffon doux ici ou là pour estomper. Pour le tracé enchevêtrer des ramilles prendre une brosse plate sur le coté en la tirant depuis le sommet vers le tronc.A la fin du tableau faire les éclats de lumière au travers des branches .

couleurs : ocre jaune , rouge indien , vert olive , gris de payne , terre d'ombre .

 

jean claude fromentin

Le marronnier

Arbre caractéristique par ses rondeurs, il peut parfois être assez haut .

Peindre d'abord  une couche de rouge en esquisse  puis ajouter les verts du feuillage en travaillant les ombres verticalement . Ajouter dans le frais des verts plus vifs de la même facon . Ajouter ensuite les fleurs qui pendent avec du blanc et un petit pinceau , en nombre suffisant .

Couleurs : bleu outremer , bleu de cobalt , vert oxyde de chrome , vert de vessie .

 

jean claude fromentin

Le noyer

Les noyers sont des arbres à croissance rapide pouvant atteindre 20 à 25 m . Leur écorce est gris-clair. Les feuilles , assez grandes et très éparpillées .

Après avoir peint et laisser sécher votre arrière plan , esquisser le feuillage et le tronc à la peinture . Préparer un mélange plus foncé et bien dilué , puis le projeter par giclures avec une brosse dure délicatement avec votre doigt sur les poils du pinceau. Travailler à plat pour éviter les coulures. Terminer par les couleurs plus foncées et travailler détails et réhauts

Couleurs : jaune de cadnium , violet , vert olive . sépia , terre d'ombre brulée .

 

jean claude fromentin

L'olivier

C'est un arbre pittoresque avec des feuilles argentées . Son feuillus est persistant et son tronc tortueux

Avec une brosse en touches parallèles , peindre le tronc tortueux et le branchage de l'olivier. Bien diluer la peinture pour avoir une touche franche et sûre . Por fondre les couleurs ,tremper le pinceau dans l'essence de térébenthine et le passer sur les couleurs  . Avant séchage complet appliquer dans les parties fondues des touches claires pour créer les zones de lumière

Couleurs : vert jaune , vert phtalo , bleu azur , terre de sienne brulée . 

 

jean claude fromentin

Le peuplier

Arbre très haut et très fin qui se plie admirablement sous les coups de vent

La prmière couche est faite diluée avec une couleur chaude . Laissez sécher et faire les zones de feuillage avec du vert dilué . Les zones d'ombres sont en vert plus foncé . Laisser des éclats de peinture du fond apparaitre

Couleurs : vert émeraude , terre de sienne brulée , orange

 

jean claude fromentin

Le séquoia

Arbre très haut dépassant parfois les 100 mètres . Il est toujours vert et l'écorce de son tronc velouté est rouge .

La mise en place des formes et des masses seront faites avec des mélanges dilués et légers . Les masses sombres des troncs seront estompées avec l'arrière plan .

Le délicat feuillage du premier plan sera travaillé en dernier sur la couche précédente non sèche , par touches horizontales plus épaisses , et dans le vert frais.

Couleurs ; vert oxyde de chrome , vert de vessie , terre d'ombre naturelle .

 

 

Le cerisier

Arbre très esthétique qui se pare de blanc et de rose pendant sa floraison au printemp. Ses jeunes pousses sont rouges et vertes.

Esquisser le feuillage avec un rose pâle pour les fleurs , et peindre l'arrière plan par pointillisme au travers de ce rose pâle.Ajouter queques pointes de vert . Ensuite peindre votre ciel et effectuer quelques touches de bleu au travers du rose pâle.Terminer enfin en donnant du relief à l'ensemble en faisant les réhauts des fleurs avec de petits pinceaux

Couleurs : rose pâle , blanc , bleu , jaune de cadnium .

 

 

Le cocotier

Habitat bord de mer ; les jeunes branches poussent droites puis se recourbent avec le temp.

Peindre l'abre à la brosse en le supperposant sur le fond du ciel bien sec. ensuite travailler les branches au pinceau sec .

Ensuite gratter au scalpel ou cutter les zones lumières au travers des branches; équilibere ces zones. cela est la technique du sgraffito. Faire les détails et les rehauts

couleurs : vert olive , vert de vessie , ombre brulée, jaune

 

 

Le platane

Il vit fréquement au bord de nos routes et chemins . Son écorce s'écaille pour faire apparaître des plaques argentées grises et brunes.

Tracer la forme du tronc avec un pinceau dur en striant à 45° des traits de couleurs brunes et vertes pour figurer le dessous de l'écorce qui se détache . Faire l'écorce au gris argenté en la fondant avec la sous couche . Donner de l'effet relief en grattant un peu la peinture fraîche. Faire les détails et les réhauts .

Couleurs : gris , gris bleu , vert olive , sépia , blanc  

 

 

Le pommier

C'est un petit arbre pas très haut

Après avoir peint et laisser sécher votre arrière plan , esquisser le feuillage et le tronc à la peinture . Préparer un mélange plus foncé et bien dilué , puis le projeter par giclures avec une brosse dure délicatement avec votre doigt sur les poils du pinceau. Travailler à plat pour éviter les coulures. Terminer par les couleurs plus foncées et travailler détails et réhauts

Couleurs : jaune de cadnium , violet , vert olive . sépia , terre d'ombre brulée .

 

 

Le sapin

On le rencontre sur les pentes des alpes ; Il est d'un grand contraste par rapport aux seconds plans . Il est toujours vert et magnifique recouvert de neige en hiver.

Peindre d'abord les fonds après les avoir dessinés , puis esquisser votre sapin . Le peindre en dernier pour le faire ressortir . Enlever la gomme de mascage que vous auriez pu mettre pour les reservations lumières au trvers de l'arbre . Finir par les détails et les réhauts

couleurs : vert olive ,vet de vessie , violet dioxazine , blanc

 

 

Le saule pleureur

Le saule pleureur est sans doute l'arbre le plus connu , ses feuilles qui pendent sont élancées et d'un vert brillant

Faire la forme du feuillus avec du jaune  et mettre en mascage les zones jaunes que l'on désire garder. Peindre les couleurs suivantes en forme arrondie qui retombent sur le sol , en essayant de leur donner de la stucture . Finir les tons les plus foncés et équilibrer les couleurs et les contrastes

Couleurs : vert olive , vert émeraude , jaune , bleu , sienne brulée

 

 

Le tremble

leur feuillage est très mobile et celles ci vertes clair sur le dessous et vertes clair sur le dessus. La structure du tronc est mouchetée de gris argenté. appliquer les tons sombres en premier . les tons clairs seront passés en coup de pinceaux grossiers , après séchage de la première couche

Pour suggérer les jeunes feuilles , la texture doit être diluée et passée en larges coups de brosses en évitant les détails . Laisser des trous dans le feuillage,pour faire apparaitre la lumière de l'arrière plan

Terminer par les details et les réhauts

couleurs : blanc , noir , jaune de cadnium, vert de vessie , terre de sienne

 

 

 

Voir les commentaires

Publié le par laurent
Publié dans : #aquarelle, #Peinture acrylique, #fleurs

 

Dessin et peinture vidéo 1967 : Comment évoquer le feuillage d'un bouquet, à l'aide d'une èponge de bébé.?

Image du Blog arcus.centerblog.net

 

La mEthode habituelle voudrait que l on rEalise, comme sur la vidEo proposEe, ce bouquet de roses avec un pinceau classique. Cependant, l’ astuce qui consiste A utiliser une Eponge de bEbE PERMET D EVOQUER LE FEUILLAGE DE MANIERE PLUS AERIENNE ET SANS DIFFICULTE.

 

1.    L  EPONGE DOIT ETRE TRES ALVEOLEE ET SOUPLE 

 

2.   ELLE DOIT ETRE ENTIEREMENT TREMPEE DANS L EAU AVANT DE COMMENCER ; SANS CHERCHER A L ESSORER. 

 

3.  Poser QUELQUES PICOTS DE L EPONGE SUR LA SURFACE DU SUPPORT DE MANIERE A CREER DE MANIERE ALEATOIRE, DANS LA PARTIE CONCERNEE, DES ZONES HUMIDES. 

 

4.  PUIS DIRECTEMENT AVEC L EPONGE PRENDRE DE LA PEINTURE SUR LA PALETTE OU LES GODETS POUR AVOIR UNE MATIERE DENSE. DEPOSER LA COULEUR RECUEILLIE SUR LES PARTIES PREALABLEMENT HUMIDIFIEES. NE PAS APPUYER TOUTE L EPONGE SUR L EMPLACEMENT DU FEUILLAGE AFIN D EVITER L’ UNIFORMISATION DE L EFFET. 

 

5.   COMMENCER PAR LES JAUNES PUIS LES VERTS ET LES BLEUS FINIR PAR LES TEINTES FONCEES. 

EN PROCEDANT AINSI ON DONNE UN ASPECT PLUS REALISTE.

Image du Blog arcus.centerblog.net

Voir les commentaires

Publié le par laurent
Publié dans : #aquarelle, #fleurs

Dessin et peinture - vidéo 1883 : Comment peindre une fleur de pivoine ? - peinture chinoise.

 

96/ Barres, Lignes de Séparation ....

pivoine, fleur rose qui s ouvre, nature, speed art

La pivoine, une fleur aux pétales remarquablement volumineux, possède de multiples significations dans le langage des fleurs. La pivoine simple symbolise la honte ou le remords, tandis que la pivoine double représentant un amour éclatant. La pivoine rouge exprimera la protection en amour. 

Peinture chinoise - les pivoines en vidéo, par laurentsaintgermain

96/ Barres, Lignes de Séparation ....

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog