Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de lapalettedecouleurs.over-blog.com

Le blog de lapalettedecouleurs.over-blog.com

Des centaines de vidéos pour vous aider à comprendre le dessin et la peinture (aquarelle, huile, acrylique), mais aussi l'écologie des cours d'eau, la lecture en écoutant de la musique relaxante

Articles avec #pastel dessin et fusain catégorie

Publié le par laurent
Publié dans : #pastel dessin et fusain, #techniques peinture

 

perso-4-dessinerenligne

 567/ COUP de COEUR SERIE 40 : GAME OF THRONES saison 5

Comment créer votre personnage et le dessiner en partant de rien 2/2

Niveau : intermédiaire


 

Votre personnage est maintenant prêt ! Tout est imaginé, jusqu’aux plus petits détails. Même si vous avez une foule de détails sur ses compétences, son histoire etc… vous ne les représenterez pas tous, tout de suite. Ils sont néanmoins utiles parce qu’ils aident à faire des choix lorsque vous allez le dessiner. Des choix cohérents avec l’histoire et l’univers que vous avez imaginé (même si c’est encore vague).

Vous savez ou vous allez, tout est dans votre tête, vos idées sont bien structurées, c’est magnifique ! Il ne reste plus qu’à mettre en “forme” tout ces mots.

Les détails du personnage

Vous avez sans doute une image du personnage en tête. N’y accordez pas trop d’importance pour le moment. Dans un premier temps, nous allons partir des informations contenues dans la fiche du personnage. Elle vous donne beaucoup d’informations, dont environ plus de la moitié ne peuvent être représentées (Sagacité, parler des langues étrangères, avoir des connaissances en civilisation ancienne, etc ). Cependant, elles apparaîtront quand vous déciderez de raconter une histoire, ou de mettre votre personnage en scène dans une illustration.

L’autre moitié des informations permettent de représenter le personnage. En regardant les liens entre les plus fortes caractéristiques et compétences, vous allez avoir la base de votre personnage. Et normalement dans les finitions du personnage, vous avez noté des détails de look, cheveux, sexe, âges, des détails physiques, qui vous serviront pour la suite.

Comment les dessiner ? 

Dans une sorte de dessin technique (modèle dans la fiche action ci-dessous à télécharger), sur un corps aux proportions génériques, vous allez dessiner ce qui caractérise votre personnage, toujours en partant de votre fiche, souvenez-vous, vous avez noté des valeurs à coté de chaque caractéristique et compétence, utilisez les plus fortes.

Puis, tentez d’ajouter à vos caractéristiques les plus importantes, un maximum de détails secondaires (toujours issus de votre fiche) à votre dessin.

Vu qu’il s’agit ici de conception (concevoir votre personnage), n’ayez pas peur du tâtonnement. Vous n’y arriverez pas du premier coup et vous vous rendrez compte par vous-même que vous avez besoin de diversifier les tests, recommencer, ajuster, faire des choix et voir que certaines choses marchent mieux que d’autres… Ainsi, vous allez développer et enrichir votre personnage et peut-être revoir certaines choses et revenir sur votre fiche pour affiner votre description pour plus de cohérence.

La silhouette du personnage

perso-3-dessinerenligne

perso-2-dessinerenligne

 

perso-1-dessinerenligne

 

Ici, il s’agit de prendre un peu de distance avec l’étape précédente. Comme dans une sorte de dé-zoome, on s’éloigne du personnage pour regarder son aspect général et sa silhouette. Comme le ferait un couturier, qui va commencer par regarder ce que génère comme silhouette tel type de vêtement avec tel tissu et telle couleur. L’analogie s’arrête là, puisque un couturier se base sur des corps sveltes et grands pour dessiner ses vêtements.

Contrairement à lui, il est possible pour nous de varier les morphologies pour que la silhouette de votre personnage soit unique. Servez-vous des choses que vous avez noté sur le look, la corpulence, la taille et l’attitude pour la dessiner. Et c’est ici que l’image du personnage que vous aviez dans la tête au début vous servira. Comme pour la première étape, varier, tester, pour concevoir.

 

Finition du personnage

perso-4-dessinerenligne

Maintenant que vous avez travaillé les détails et la silhouette, il serait bienvenue de mettre tout ça au propre ! Vous n’avez plus qu’à reporter vos esquisses sur une feuille en dessinant votre personnage de face, dos et profil. Maintenant, vous avez votre personnage. Il ne manque plus qu’à le mettre en scène. Et ça tombe bien puisque vous savez dans quel univers se situe votre personnage !

Comment dessiner un personnage ? par laurentsaintgermain 567/ COUP de COEUR SERIE 40 : GAME OF THRONES saison 5

 

Voir les commentaires

Publié le par laurent
Publié dans : #pastel dessin et fusain, #techniques peinture

 

 

 

 

 

 

 

 

Comment créer votre personnage et le dessiner en partant de rien 1/2

 

Niveau : intermédiaire
 

 

 

Quel dessinateur en herbe n’a pas eu envie de dessiner des personnages en plein action dans un décor imaginé, en racontant quelque chose d’ inventé de toute pièce ?  Pour ma part, ça à toujours été le cas ! Mais souvent nous nous retrouvons confrontés à l’un de ces cas de figure : 

 

  • La difficulté à dessiner une illustration qui raconte quelque chose.
  • Des difficultés à dessiner un personnage inventé.
  • Des difficultés à aller plus loin que le portrait d’un personnage imaginé
  • Les personnages sont trop stéréotypés.

 

Ayant eu plus ou moins les mêmes déboires avec mes dessins, qui la plupart du temps n’était pas finis parce qu’à un moment donné je me retrouvais bloqué : plus d’idées ou au contraire de nouvelles idées arrivaient mais n’étaient plus cohérente avec ce que j’avais déjà dessiné… ou tout simplement je passais à autre chose.  Bref, tout ça peut devenir  pénible jusqu’à nous faire oublier le plaisir de créer.

 

Là, je me suis rappelé de ma période pré- ado où je jouais à des jeux de rôles. Pas les jeux de plateau, mais dans la vrai vie où il fallait s’inventer un personnage et le jouer selon notre imagination du moment. Il suffisait de lancer les dès et d’imaginer les caractéristiques et compétences du personnage en fonction de l’univers choisi.

 

Voila, c’est ce qu’il me fallait ! Imaginer des personnages complets avant même d’être dessinés ( physique, caractéristiques, environnement, univers, etc). Leur histoire serait intégrée dans mon processus de création sans faire appel a un scénario.

 

Vous, dessinateur, vous pouvez suggérer une histoire avec un dessin : Une posture, une attitude, le mouvement des personnages dans l’espace dans une composition dynamique, ajoutez y le look, l’attitude, la silhouette, la coupe de cheveux, la couleurs des yeux, les accessoires, les décors, etc. Tous ces éléments vont contribuer à suggérer une histoire dans la tête du spectateur et lui donner envie d’en savoir plus. Ainsi votre dessin acquiert un pouvoir d’évocation chez le spectateur, en d’autres termes, il lui titille l’imagination

 

Alors comment faire ? Au lieu de s’acharner, travaillons de manière astucieuse, c’est plus facile. Et reprenons le cheminement que l’on à tous quand on cherche un personnage à dessiner. Nous nous basons sur ce que l’on connaît déjà : livre, bd, cinéma, jeux vidéo et nos expériences personnelles. Tout cela contribue à enrichir notre imagination, nous allons donc nous y attarder.

 

La première impulsion de l’idée nous pousse à se lancer directement en la dessinant. Et justement c’est là ou il faudrait s’arrêter pour la développer. Il n’y a pas de bonne ou mauvaise idée en soi, c’est ce que vous allez en faire qui va être intéressant. Il suffit de sortir un peu des clichés et des stéréotypes pour les réinterpréter. Est ce que vous retrouvez dans “Game of Throne” un Conan le Barbare ? Pourtant c’est un personnage qui se situe dans un univers d’héroic-fantasy, tout comme la série.

 

L’idée est donc de le développer pour qu’il soit bien le VOTRE, ou du moins qu’il y ait de vous dans ce personnage même si vous partez d’un personnage déjà existant. Pour ma part je suis parti d’un personnage bien connu, Lara Croft dont j’ai fait une relecture au travers de la fiche action.

 

Vous avez du mal à imaginer VS vous avez une imagination débridé.

 

Dans le premier cas de figure, il faudra trouver des moyens pour la provoquer et dans l’autre des moyens de la canaliser.

 

Comme évoqué plus haut, je vous expose la façon dont j’avais procédé pour trouver des personnages à dessiner. Et pour les besoins de cet article, j’ai étoffé et structuré le procédé en détournant les règles de création de personnages dans les jeux de rôles. Ce procédé vous permet de trouver un ou des personnages et l’univers dans lequel ils vont évoluer.

 

En suivant ces quelques étapes, vous aurez de quoi développer des pistes d’idées ou canaliser celles qui partent dans tous les sens :

 

Définir le lieu, l’époque et l’univers du récit

 

Vous souhaitez faire vivre votre personnage dans un monde Mediéval-fantastique, Steampunk, de Science-fiction, ou plus proche de notre époque, une entreprise hightech au beau milieu d’un désert, ou encore plus proche de notre quotidien, le parking du carrefour vide à 1h du matin par exemple, etc. Ensuite vous allez définir votre personnage selon ses caractéristiques et ses compétences.

 

Les caractéristiques :

 

Force, constitution, taille, dextérité, apparence, intelligence, pouvoir. Pour les définir, vous devrez faire intervenir le hasard en jetant les dès (voir la fiche action)

 

Les compétences :

 

Elles dépendent de l’époque ou se trouve votre personnage. Vous allez donc lui attribuer des compétences pour le définir. Pour cela vous pourrez piocher dans la liste de soixante compétences environ, à télécharger à la fin de l’article. Et rien ne vous empêche d’ajouter la votre si elle ne s’y trouve pas. Cette liste de compétences est universelle, elle peut s’adapter à tout type d’univers.

 

Une fois les compétences choisies, vous allez définir les plus fortes pour donner du relief à votre personnage. Vient ensuite l’étape de finalisation du personnage.

 

La description de votre personnage

 

C’est ce qui va donner vie à votre personnage.

 

  • Son sexe, homme, femme, ou pas du tout sexué
  • Son comportement, ses bizarreries
  • Son histoire personnelle
  • Ses buts et ses motivations
  • etc…

 

Vous trouverez plus d’exemples dans la fiche action. A la fin, vous obtiendrez une fiche qui récapitule tout ce que vous aurez défini. Elle vous servira pour l’étape suivante : dessiner votre personnage.

 Comment dessiner un personnage ? par laurentsaintgermain

 567/ COUP de COEUR SERIE 40 : GAME OF THRONES saison 5

 

Voir les commentaires

Publié le par laurent
Publié dans : #pastel dessin et fusain, #paysage

 

 

Dessin et peinture - vidéo 2006 : La douceur de vivre au crépuscule exprimée au pastel tendre.

 

96/ Barres, Lignes de Séparation ....

La douceur d’un soir croquée avec des pastels tendres.

96/ Barres, Lignes de Séparation ....

Voir les commentaires

Publié le par laurent
Publié dans : #pastel dessin et fusain, #aquarelle, #paysage

 

Dessin et peinture - vidéo 2008 : Le bosquet d'arbres en bordure de route - pastel.

49/ POEME 4 : Souvenirs d' Enfance ...

L'utilisation de couleurs lumineuses est nécessaire Pour accentuer le contraste dans cette réalisation.

Utiliser une solution alcoolisée pour permettre la fusion des couleurs pastels à la manière de la méthode "humide sur humide" utilisée pour l'aquarelle. Après séchage, pour entreprendre la suite de la réalisation. Une gamme variée de couleur verte, comme peuvent nous le proposer les craies de pastel, permet de donner tout le volume nécessaire au feuillage des arbres.

Pour donner de la profondeur de champ au sujet, où le vert du bosquet d'arbres est fortement représenté, laisser paraître quelques ilots de couleur de l'arrière-plan, en particulier pour le ciel qui est élaboré à partir d'une gamme diversifiée, afin de donner plus de volume et de tenue à ce dernier plan.

Dans le coin inférieur droit, on peut y ajouter quelques buissons pour casser la prédominance de cette masse jaune-orangée.

 

Dessin et peinture - vidéo 2008 : Le bosquet d'arbres en bordure de route - pastel sur papier.

Partie inférieure modifiée avec le logiciel PAINT

49/ POEME 4 : Souvenirs d' Enfance ...

Voir les commentaires

Publié le par laurent
Publié dans : #pastel dessin et fusain, #nature morte

 

 400/ Montée au Feu LAC d' AYRETTE ...

La bouteille de Coca Cola

La bouteille de Coca Cola

400/ Montée au Feu LAC d' AYRETTE ...

Voir les commentaires

Publié le par laurent
Publié dans : #Peinture acrylique, #pastel dessin et fusain, #animaux

 

Afficher l'image d'origine

Ce dessin a Été complété avec des marqueurs de la gamme prismacolor et une peinture acrylique fluide, sur UN papier de médias mixtes. croquis initial ESQUISSé au crayon, puis utilisation des marqueurs pour  les couleurs et finalisation des détails avec de la peinture sur le dessus et l' arrière plan.

Afficher l'image d'origine

 

Voir les commentaires

Publié le par laurent
Publié dans : #pastel dessin et fusain

 

A VOS  Stylos A BILLE

96/ Barres, Lignes de Séparation ....

Il vous est certainement arrivé de griffonner, au cours d une réunion de service qui s Éternisait, quelques petits dessins avec Votre stylo bille. Dans le coin d'une page de votre cahier de réunion ou sur le bord d'une nappe de papier, lors d'un repas. Pour ce faire, il suffisait d un peu de papier blanc d un stylo et d un peu d imagination pour RENDRE LE RÉALISME A votre dessin. Naturellement, pour lui donner un semblant de vie, des hachures se sont TRÈS VITE imposées pour donner de la densité aux traits. C est en superposant les traits Que l'on obtient un aspect plus intense et plus foncé. Pas en appuyant davantage.

Quelques conseils s'imposent toutefois:

  1. Dessiner soigneusement tous les contours des éléments qui délimitent le dessin. Indiquer clairement les transitions ombre-lumière.
  2. Foncer toutes les zones d'ombre à l'aide de hachures. A ce stade, il ne s'agit pas encore de nuancer, car de simples hachures suffiront. Le sens du trait importe peu, les hachures qui doivent être moyennes, sont souvent différentes selon le travail du gaucher ou du droitier.
  3. Croiser les traits existants pour foncer les zones plus sombres.
  4. Pour suggérer le volume, suivre le contour des éléments à ombrer, comme le pli des vêtements.
  5. Pour les parties très foncées, il faut recouvrir entièrement le grain du papier support et le noircir entièrement.
  6. Ne jamais laisser un personnage isolé dans une scène réaliste, procéder de préférence par nombres impairs en équilibrant la composition et l'arrière-plan.
  7. Pour donner une impression de profondeur et de vie, indiquer les zones d'ombre sans en accentuer pour autant les contrastes.
  8. Pus l'on ajoute de personnages qui s'éloignent du sujet principal, plus l'on réalise un sujet équilibré.

 

Dessiner au stylo, par laurentsaintgermain

96/ Barres, Lignes de Séparation ....

Voir les commentaires

Publié le par laurent
Publié dans : #pastel dessin et fusain, #huile, #nature morte

 

 "Judith et Holopherne" du CARAVAGE, le maître du clair-obscur ou le fantastique jeu de l' ombre et de la lumière.

 96/ Barres, Lignes de Séparation ....

Si cette vidéo très explicite, nous permet de comprendre par le dessin, le jeu des ombres et de la lumière. Quelques précisions utiles sont applicables à la peinture. Pour éclaircir, dégrader et assombrir les couleurs, mieux vaut éviter le noir et le blanc.

Des ombres sans noir pour une pomme jaune:

Dans le cas d''une pomme jaune, l' ajout de noir au jaune, pour former les ombres ( propre ou portée) de la pomme, aboutit à des tons verdâtres et sales. Pour conserver la luminosité du jaune, on peut assombrir avec des tons de même gamme, par exemple des ocres ou du brun soit, en optant de manière originale pour le violet qui est la couleur complémentaire du jaune.

Des dégradés sans blanc pour une pomme rouge:

A la peinture à l'huile, la couleur la plus sensible au blanc est le rouge, qui se transforme en un rose désagréable. Pour donner le volume de la pomme en jouant sur le contraste des couleurs, on peut partir d 'un rouge de cadmium moyen, puis se rendre vers les clairs à l'aide de rouge de cadmium plus clair et vers les orangés, jusqu'à obtenir l'éclat de lumière en jaune et les ombres avec du rouge cramoisi en y ajoutant du bleu outremer.

Des dégradés par mélange pour une pomme verte:

Le cas du vert est complexe, car pour l' obtenir il faut associer un jaune et un bleu ( éviter les verts vendus dans le commerce ). Du jaune de cadmium associé à un bleu de Prusse, réchauffés de jaune de cadmium foncé permet l 'obtention d'un vert moyen et chaud. On peut par la suite l' éclaircir à l'aide d'un jaune de cadmium plus clair et l assombrir avec des bleus ( céruléum, cobalt ou Prusse ).

96/ Barres, Lignes de Séparation ....

Voir les commentaires

Publié le par laurent
Publié dans : #pastel dessin et fusain

Voir les commentaires

Publié le par laurent
Publié dans : #pastel dessin et fusain

 

Jean-Francois-un-jour-une-photo-regard_thumb.jpg

Pour les fêtes, ne les oublions pas !!!

 

noel guirlande scintillant 143

noel guirlande scintillant 143

 Comment dessiner les rides d’un visage ?

 

Le Matériel à Utiliser : 

– feuille canson aux dimensions de votre choix

– Crayon hb, Crayon 6B, estompe ou coton tige

– Rotring.

– Gomme

– Peinture acrylique blanche.

– Pinceau en poil de martre n°0

 

Pour obtenir un rendu et un effet réaliste, mélanger différentes techniques :  crayon , rotring et peinture.

Comme nous l’avons entrevu dans la précédente vidéo, les traits qui marquent l’emplacement des rides ne doivent pas être parallèles et disposés au hasard, il faut qu’ils épousent la ligne, la forme et le volume du visage en tenant compte de l’éclairage qui va leur donner toute la profondeur requise. La principale difficulté est d’obtenir un dessin très précis en plaçant progressivement chaque trait sans forcer pour que le visage soit proportionné, pour que les ombres et lumières soient judicieusement disposées pour restituer avec fidélité chaque détail : rides, boutons, ravages du temps

    

Commencer par étudier le sujet, disposer les formes générales du visage, placer les contours et les éléments qui font que le visage est un visage ( yeux, nez, bouche, etc… ) 

 

https://i2.wp.com/galeriecxe.fr/wp-content/uploads/2016/08/P1010629.jpg

Essayer de travailler par zones caractéristiques avec le plus de fidélité possible : œil droit avec lunettes, puis l’autre œil, le nez et le menton. En gommant, créer les zones éclairées. Pour certains rehauts utiliser la peinture acrylique blanche. 

En conclusion : S’entrainer avec un modèle qui vous est proche, les personnes âgées adorent qu’on leur prête attention. Faire et refaire des essais sur un carnet de croquis avant de vous lancer, tout en respectant les proportions du visage ( s’aider des tutos). Eviter d’effacer un trait raté, avec une gomme, reprendre plutôt depuis le début. Utiliser uniquement la gomme, pour accentuer les zones les plus claires.

 

 noel guirlande scintillant 143

Dessiner un visage ou portrait, par laurentsaintgermain>

 noel guirlande scintillant 143

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog