Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de lapalettedecouleurs.over-blog.com

Le blog de lapalettedecouleurs.over-blog.com

Des milliers de vidéos pour vous aider à comprendre le dessin et la peinture (aquarelle, huile, acrylique), mais aussi l'écologie des cours d'eau, la lecture en écoutant de la musique relaxante

Publié le par laurent
Publié dans : #livres

chenille verte livre lectureS'il y a un monument indestructible de la littérature française, c'est celui érigé à la mémoire de l'oeuvre gigantesque de cet écrivain  indétronable. C'est avec un réel plaisir que je vous propose, dans l'ordre chronologique, la série des Rougon-Macquart. Ce premier roman est une introduction au projet naturaliste de Zola, une fusion avec les évènements du second empire, qu'il décrit avec un pointillisme exacerbé, une écriture de journaliste farouche.

   "La fortune des Rougon" est le premier du cycle Les Rougon Macquart, lequel comporte 20 titres. Paru en 1871 au moment de la Commune il est à peu près passé inaperçu par la critique. Six années plus tard, le succès et le scandale de L'assommoir ont jeté sur ce beau roman un voile, à peine soulevé de temps à autre par la critique ou l'université, à la manière de ce que les impressionistes ont du subir dans le domaine de la peinture.

      "La Fortune des rougon" est avant tout le récit d'une histoire d'amour, entre deux adolescents, sur fond de Coup d'Etat (celui de Napoléon III le 2 décembre 1851). Zola y manie avec talent l'ironie et la dérision. Le renoncement à ses idées, la démagogie, l'âpreté au gain, l'ambition de pouvoir, tout ces germes malsains auront raison de deux enfants nés pour s'aimer...
il y a réellement des pages fabuleuses dans "La Fortune des Rougon". Je le tiens pour un chef d'oeuvre, mais un chef d'oeuvre méconnu.

 Dés le premier roman, nous savons que c'est la branche généalogique des Rougon qui, grâce à des intrigues politiques et à des bassesses morales, va se hisser au-dessus de la condition de la petite bourgeoise mal dégrossie de province et tant pis pour les Macquart, qui ne sont pas attirés par l’appât du gain. Ainsi, Pierre Rougon, fils ainé d’Adelaide, s’empare de la piètre fortune de sa mère avec un appétit féroce, au détriment de ses deux demi-frère et sœur, Antoine et Ursule.
 Zola prend le temps de nous conter la malheureuse histoire de la famille dans sa ville de Plassans. La province vue par Zola est étriquée de cœur et de caractère, un reflet de sa jeunesse provinciale passée à Aix en provence ( la ville de Plassans, par sa topographie, reflète les trois états de la société française après le passage de la Révolution : la noblesse et ses belles maisons, relique d’un temps qui n’en finit pas de mourir, la bourgeoisie, qui croît sans cesse et le monde ouvrier et agricole). C'est encore la vision actuelle de cette ville provinciale du midi où tout un chacun s'observe et se jalouse, les pauvres visant les bourgeois et ceux-ci lorgnant du côté des nobles et de leur prestige. Les riches paradant en adoptant un dédain souverain face à leurs concitoyens. Sur le cours Mirabeau à Aix, il y a  encore le coté bourgeois sur la droite en remontant le cours ( le coté des banques) et l’autre partie réservée au reste de la population ( le coté cafés et petits commerces) 
C’est de cette mesquinerie que vont sortir les Rougon, un couple d’anciens marchands d’huile parents de cinq enfants sur lesquels ils vont reposer leurs espoirs déçus d’élévation sociale. Eugène Rougon, avocat, aura son heure de gloire puisque un volume de la série portera son nom. De même que Pascal, avec qui se termine la série, le médecin philanthrope, observateur objectif des gens qui l’entoure, généreux et désintéressé. Aristide, Sidonie et Marthe complètent le tableau. On retrouve d’ailleurs Zola en ces deux personnages fondamentalement opposés que sont Eugène et Pascal. Le premier est l’illustration du caractère acharné de Zola : cette volonté de puissance dans le travail. Selon Paul Alexis, Eugène Rougon est « ce chaste qui échappe à la femme et qui aime le pouvoir intellectuellement, moins pour les avantages que le pouvoir procure que comme une manifestation de sa propre force ». Il faut quand même ôter la chasteté dans le cas de Zola. Quant-à Pascal, le médecin, il représente la volonté d’observation scientifique qui cimente toute l’entreprise des Rougon-Macquart, le naturalisme.
Roman de l’hérédité, ce premier volume est aussi un roman historique. L’action des Rougon est en quelque sorte la reproduction provinciale et minable des actions politiques parisiennes mais les deux se rejoignent dans l’ignominie du sang versé et du vol. Ce roman est d’une violente attaque contre «le viol brutal de la France » mais également une dénonciation des incapables et des ambitieux qui mènent les républicains à leur perte. Ainsi, Rougon est le profiteur, le loup lâche mais vainqueur quand Sylvère, l’âme juste, ne trouve que le trépas. Méditons un instant sur les comparaisons avec notre société contemporaine. 

 

 Cliquer sur ce lien:link pour la version audio. C'est agréable de pouvoir lire, avec un lecteur mp3, quelquesoit le lieu où l'on se trouve, c'est légal et gratuit.

compteur gratuit
   

Commenter cet article

La Fortune des Rougon version audio 16/07/2012 17:41

Merci pour ce La Fortune des Rougon en version audio !

laurent 17/07/2012 09:27



Bonjour,


Toute la série audio des "Rougon-Macquart" est sur ce blog.



Articles récents

Hébergé par Overblog