Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Le blog de lapalettedecouleurs.over-blog.com

Le blog de lapalettedecouleurs.over-blog.com

Des centaines de vidéos pour vous aider à comprendre le dessin et la peinture (aquarelle, huile, acrylique), mais aussi l'écologie des cours d'eau, la lecture en écoutant de la musique relaxante

Articles avec #techniques peinture catégorie

Publié le par laurent
Publié dans : #peintres, #techniques peinture

 

 

la paserelle de bry

 

Dans cet article, vous allez découvrir comment peindre un paysage à la manière des impressionnistes. l’impressionnisme est un courant pictural du 19 ième siècle, Les peintres impressionnistes peignaient souvent en plein air, ils ont eu une production artistique abondante. S'inspirer de leur technique peut vous faire progresser plus rapidement, tout en prenant énormément de plaisir.  

La plupart du temps, on éprouve des difficultés à trouver les couleurs pour peindre un paysage et la végétation qui le compose.

 Il existe cependant, des raccourcies qui peuvent être utilisés pour peindre efficacement cette végétation avec des pinceaux spécifiques, et une technique d’observation basée essentiellement sur l’intuition, bien plus que sur l'analyse.  

 Cette méthode, assez simple, est inspirée du style pictural de Claude Monet. La vidéo est explicitée ,étape par étape. Chaque séquence va vous permettre de vous exercer à la ,réalisation. A votre rythme, vous allez pouvoir reprendre toutes ces étapes, vous entrainer et les mettre en application dans vos propres réalisations. 

N’hésiter pas à revoir la vidéo plusieurs fois , même au ralenti, Pour observer plus en détail le mouvement du pinceau. 

 

Comment Peindre un paysage impressionniste  

 

   

 

A retenir : 

– faire un premier glacis, en plaçant les couleurs dominantes sur la toile. 

-Réaliser une ébauche rapide, ou l’on retrouve les lignes directrices de la composition. 

– Remplir chaque zone à peindre, dans l’ordre d’importance des couleurs.  

-Commencer à peindre le ciel et la végétation, puis terminer par les plus petits détails. 

-Marquer les zones d’ombre et de lumière par touches grossières. ( avant de commencer, observer l’emplacement exact de chaque zone à peindre sur la toile). 

-Peindre par petites touches, pour affiner l’image. 

-Terminer par les rehauts de lumière et les plus petits détails de la composition. 

 

Cette toile à été réalisée avec de la peinture acrylique. A l’huile, à cause du temps de séchage, décomposer toutes les étapes citées ci-dessus en plusieurs séances , selon l’épaisseur des couches de peinture. attendre plusieurs jours, si nécessaire, avant de réaliser l’étape suivante, je vous conseille aussi de mettre du siccatif dans vos glacis à l’huile pour accélérer le séchage. 

 

Apprendre à observer 

 

 

Cette technique se base avant tout sur l’observation. Avant de peindre, vous devez d’abord vous consacrer à l’observation des paysages que vous souhaiter peindre et être attentif à l’évolution des éclairages et aux mouvements de la lumière et de l'ombre. 

Les impressionnistes devaient peindre rapidement pour pouvoir restituer le maximum d'éléments essentiels du paysage qu’ils réalisaient à un instant "T" et saisir ainsi l'harmonie générale, en quelques  coups de pinceaux rapides . 

Ainsi ils composaient des toiles à la fois efficaces et puissantes de réalisme. ils synthétisaient en quelques grandes lignes, l’ensemble du tableau. C’est par ces peintures d’une véracité étonnante, qu’ils ont réussi à faire progresser l’art du paysage. 


 

Cette technique va vous permettre de peindre rapidement et efficacement un paysage en prenant certains raccourcis. Vous avez simplement besoin de faire une ébauche rapide sur la toile , la composition prend forme avec la peinture et avec l’œil de l'observateur qui synthétise l'ensemble. 

Un peu de technique et beaucoup d'observation seront les ingrédients indispensable pour arriver à votre but.

 

La peinture de paysage, c’est 80 % d’observation ,et 20 % de technique. 

 

L' Impressionnisme, par laurentsaintgermain

 

Voir les commentaires

Publié le par laurent
Publié dans : #Peinture acrylique, #techniques peinture

 

 

Dessin et peinture - vidéo 2070 : Peindre sur un support original préparé avec du gesso et décoré de manière abstraite avec de la peinture acrylique..

 

 401/ Le REC GRAND ...

Comment peindre une bouteille de whisky avec des peintures acryliques et du gesso A l'aide d'un couteau A palette ? Le style abstrait lui confErant une texture brute.

401/ Le REC GRAND ...

Voir les commentaires

Publié le par laurent
Publié dans : #Peinture acrylique, #techniques peinture, #peinture abstraite

Voir les commentaires

Publié le par laurent
Publié dans : #techniques peinture, #aquarelle

 

 

Dessin et peinture - vidéo 2043 : Quel matériel choisir pour débuter à l'aquarelle ?

 

2/ MYLENE FARMER  + vers 2014 : TIMELESS 2013 !!!

Avant toutes choses, il faut savoir que l'aquarelle est une technique bien particulière. En effet, il faut apprendre à maîtriser l'eau et la couleur, ce qui n'est pas facile.

Pour commencer l'aquarelle, sans pour autant se ruiner, il vous faut, une petite boîte de 12 demi godets (type Cotman, Van Gogh, Daler Rowney), environ 3 pinceaux (un mouilleur en poils petit gris et deux ronds, un petit et un moyen, en poils martre rouge, évitez de prendre de la martre de Kolinski car il coûte très cher).
Le support, prendre un papier aquarelle 300 grs, grain fin (il existe trois sortes de grains, grain torchon, grain fin et grain satiné, le premier et le dernier étant réservés à des personnes qui ont déjà l'habitude de l'aquarelle).

2/ MYLENE FARMER  + vers 2014 : TIMELESS 2013 !!!

Quel matériel pour l'aquarelle ? par laurentsaintgermain

2/ MYLENE FARMER  + vers 2014 : TIMELESS 2013 !!!

 

Voir les commentaires

Publié le par laurent
Publié dans : #pastel dessin et fusain, #techniques peinture

 

perso-4-dessinerenligne

 567/ COUP de COEUR SERIE 40 : GAME OF THRONES saison 5

Comment créer votre personnage et le dessiner en partant de rien 2/2

Niveau : intermédiaire


 

Votre personnage est maintenant prêt ! Tout est imaginé, jusqu’aux plus petits détails. Même si vous avez une foule de détails sur ses compétences, son histoire etc… vous ne les représenterez pas tous, tout de suite. Ils sont néanmoins utiles parce qu’ils aident à faire des choix lorsque vous allez le dessiner. Des choix cohérents avec l’histoire et l’univers que vous avez imaginé (même si c’est encore vague).

Vous savez ou vous allez, tout est dans votre tête, vos idées sont bien structurées, c’est magnifique ! Il ne reste plus qu’à mettre en “forme” tout ces mots.

Les détails du personnage

Vous avez sans doute une image du personnage en tête. N’y accordez pas trop d’importance pour le moment. Dans un premier temps, nous allons partir des informations contenues dans la fiche du personnage. Elle vous donne beaucoup d’informations, dont environ plus de la moitié ne peuvent être représentées (Sagacité, parler des langues étrangères, avoir des connaissances en civilisation ancienne, etc ). Cependant, elles apparaîtront quand vous déciderez de raconter une histoire, ou de mettre votre personnage en scène dans une illustration.

L’autre moitié des informations permettent de représenter le personnage. En regardant les liens entre les plus fortes caractéristiques et compétences, vous allez avoir la base de votre personnage. Et normalement dans les finitions du personnage, vous avez noté des détails de look, cheveux, sexe, âges, des détails physiques, qui vous serviront pour la suite.

Comment les dessiner ? 

Dans une sorte de dessin technique (modèle dans la fiche action ci-dessous à télécharger), sur un corps aux proportions génériques, vous allez dessiner ce qui caractérise votre personnage, toujours en partant de votre fiche, souvenez-vous, vous avez noté des valeurs à coté de chaque caractéristique et compétence, utilisez les plus fortes.

Puis, tentez d’ajouter à vos caractéristiques les plus importantes, un maximum de détails secondaires (toujours issus de votre fiche) à votre dessin.

Vu qu’il s’agit ici de conception (concevoir votre personnage), n’ayez pas peur du tâtonnement. Vous n’y arriverez pas du premier coup et vous vous rendrez compte par vous-même que vous avez besoin de diversifier les tests, recommencer, ajuster, faire des choix et voir que certaines choses marchent mieux que d’autres… Ainsi, vous allez développer et enrichir votre personnage et peut-être revoir certaines choses et revenir sur votre fiche pour affiner votre description pour plus de cohérence.

La silhouette du personnage

perso-3-dessinerenligne

perso-2-dessinerenligne

 

perso-1-dessinerenligne

 

Ici, il s’agit de prendre un peu de distance avec l’étape précédente. Comme dans une sorte de dé-zoome, on s’éloigne du personnage pour regarder son aspect général et sa silhouette. Comme le ferait un couturier, qui va commencer par regarder ce que génère comme silhouette tel type de vêtement avec tel tissu et telle couleur. L’analogie s’arrête là, puisque un couturier se base sur des corps sveltes et grands pour dessiner ses vêtements.

Contrairement à lui, il est possible pour nous de varier les morphologies pour que la silhouette de votre personnage soit unique. Servez-vous des choses que vous avez noté sur le look, la corpulence, la taille et l’attitude pour la dessiner. Et c’est ici que l’image du personnage que vous aviez dans la tête au début vous servira. Comme pour la première étape, varier, tester, pour concevoir.

 

Finition du personnage

perso-4-dessinerenligne

Maintenant que vous avez travaillé les détails et la silhouette, il serait bienvenue de mettre tout ça au propre ! Vous n’avez plus qu’à reporter vos esquisses sur une feuille en dessinant votre personnage de face, dos et profil. Maintenant, vous avez votre personnage. Il ne manque plus qu’à le mettre en scène. Et ça tombe bien puisque vous savez dans quel univers se situe votre personnage !

Comment dessiner un personnage ? par laurentsaintgermain 567/ COUP de COEUR SERIE 40 : GAME OF THRONES saison 5

 

Voir les commentaires

Publié le par laurent
Publié dans : #pastel dessin et fusain, #techniques peinture

 

 

 

 

 

 

 

 

Comment créer votre personnage et le dessiner en partant de rien 1/2

 

Niveau : intermédiaire
 

 

 

Quel dessinateur en herbe n’a pas eu envie de dessiner des personnages en plein action dans un décor imaginé, en racontant quelque chose d’ inventé de toute pièce ?  Pour ma part, ça à toujours été le cas ! Mais souvent nous nous retrouvons confrontés à l’un de ces cas de figure : 

 

  • La difficulté à dessiner une illustration qui raconte quelque chose.
  • Des difficultés à dessiner un personnage inventé.
  • Des difficultés à aller plus loin que le portrait d’un personnage imaginé
  • Les personnages sont trop stéréotypés.

 

Ayant eu plus ou moins les mêmes déboires avec mes dessins, qui la plupart du temps n’était pas finis parce qu’à un moment donné je me retrouvais bloqué : plus d’idées ou au contraire de nouvelles idées arrivaient mais n’étaient plus cohérente avec ce que j’avais déjà dessiné… ou tout simplement je passais à autre chose.  Bref, tout ça peut devenir  pénible jusqu’à nous faire oublier le plaisir de créer.

 

Là, je me suis rappelé de ma période pré- ado où je jouais à des jeux de rôles. Pas les jeux de plateau, mais dans la vrai vie où il fallait s’inventer un personnage et le jouer selon notre imagination du moment. Il suffisait de lancer les dès et d’imaginer les caractéristiques et compétences du personnage en fonction de l’univers choisi.

 

Voila, c’est ce qu’il me fallait ! Imaginer des personnages complets avant même d’être dessinés ( physique, caractéristiques, environnement, univers, etc). Leur histoire serait intégrée dans mon processus de création sans faire appel a un scénario.

 

Vous, dessinateur, vous pouvez suggérer une histoire avec un dessin : Une posture, une attitude, le mouvement des personnages dans l’espace dans une composition dynamique, ajoutez y le look, l’attitude, la silhouette, la coupe de cheveux, la couleurs des yeux, les accessoires, les décors, etc. Tous ces éléments vont contribuer à suggérer une histoire dans la tête du spectateur et lui donner envie d’en savoir plus. Ainsi votre dessin acquiert un pouvoir d’évocation chez le spectateur, en d’autres termes, il lui titille l’imagination

 

Alors comment faire ? Au lieu de s’acharner, travaillons de manière astucieuse, c’est plus facile. Et reprenons le cheminement que l’on à tous quand on cherche un personnage à dessiner. Nous nous basons sur ce que l’on connaît déjà : livre, bd, cinéma, jeux vidéo et nos expériences personnelles. Tout cela contribue à enrichir notre imagination, nous allons donc nous y attarder.

 

La première impulsion de l’idée nous pousse à se lancer directement en la dessinant. Et justement c’est là ou il faudrait s’arrêter pour la développer. Il n’y a pas de bonne ou mauvaise idée en soi, c’est ce que vous allez en faire qui va être intéressant. Il suffit de sortir un peu des clichés et des stéréotypes pour les réinterpréter. Est ce que vous retrouvez dans “Game of Throne” un Conan le Barbare ? Pourtant c’est un personnage qui se situe dans un univers d’héroic-fantasy, tout comme la série.

 

L’idée est donc de le développer pour qu’il soit bien le VOTRE, ou du moins qu’il y ait de vous dans ce personnage même si vous partez d’un personnage déjà existant. Pour ma part je suis parti d’un personnage bien connu, Lara Croft dont j’ai fait une relecture au travers de la fiche action.

 

Vous avez du mal à imaginer VS vous avez une imagination débridé.

 

Dans le premier cas de figure, il faudra trouver des moyens pour la provoquer et dans l’autre des moyens de la canaliser.

 

Comme évoqué plus haut, je vous expose la façon dont j’avais procédé pour trouver des personnages à dessiner. Et pour les besoins de cet article, j’ai étoffé et structuré le procédé en détournant les règles de création de personnages dans les jeux de rôles. Ce procédé vous permet de trouver un ou des personnages et l’univers dans lequel ils vont évoluer.

 

En suivant ces quelques étapes, vous aurez de quoi développer des pistes d’idées ou canaliser celles qui partent dans tous les sens :

 

Définir le lieu, l’époque et l’univers du récit

 

Vous souhaitez faire vivre votre personnage dans un monde Mediéval-fantastique, Steampunk, de Science-fiction, ou plus proche de notre époque, une entreprise hightech au beau milieu d’un désert, ou encore plus proche de notre quotidien, le parking du carrefour vide à 1h du matin par exemple, etc. Ensuite vous allez définir votre personnage selon ses caractéristiques et ses compétences.

 

Les caractéristiques :

 

Force, constitution, taille, dextérité, apparence, intelligence, pouvoir. Pour les définir, vous devrez faire intervenir le hasard en jetant les dès (voir la fiche action)

 

Les compétences :

 

Elles dépendent de l’époque ou se trouve votre personnage. Vous allez donc lui attribuer des compétences pour le définir. Pour cela vous pourrez piocher dans la liste de soixante compétences environ, à télécharger à la fin de l’article. Et rien ne vous empêche d’ajouter la votre si elle ne s’y trouve pas. Cette liste de compétences est universelle, elle peut s’adapter à tout type d’univers.

 

Une fois les compétences choisies, vous allez définir les plus fortes pour donner du relief à votre personnage. Vient ensuite l’étape de finalisation du personnage.

 

La description de votre personnage

 

C’est ce qui va donner vie à votre personnage.

 

  • Son sexe, homme, femme, ou pas du tout sexué
  • Son comportement, ses bizarreries
  • Son histoire personnelle
  • Ses buts et ses motivations
  • etc…

 

Vous trouverez plus d’exemples dans la fiche action. A la fin, vous obtiendrez une fiche qui récapitule tout ce que vous aurez défini. Elle vous servira pour l’étape suivante : dessiner votre personnage.

 Comment dessiner un personnage ? par laurentsaintgermain

 567/ COUP de COEUR SERIE 40 : GAME OF THRONES saison 5

 

Voir les commentaires

Publié le par laurent
Publié dans : #techniques peinture, #peinture abstraite, #mixed media

 

Dessin et peinture - vidéo 2030 : Effets de textures à l'acryliques et objets - le mixed média.

 

96/ Barres, Lignes de Séparation ....

 

Quelques conseils pour se faciliter la tâche.

1.     Choisir des supports à peindre relativement grands et des châssis entoilés de préférence en coton.

2.   Privilégier des pinceaux et des brosses de grande qualité.

3.   Peindre avec envie, aussi souvent que possible, car c’est en peignant que l’on effectue des progrès.

4. Apprendre à gérer les échecs, cela présuppose que l’on ne se fixe pas d’objectifs inaccessibles.

5.  Considérer le tableau comme une expérience. Le mixed média permet d’expérimenter de nombreuses techniques en accumulant des expériences artistiques en dévoilant sa personnalité .

96/ Barres, Lignes de Séparation ....

Voir les commentaires

Publié le par laurent
Publié dans : #techniques peinture

 

Résultat de recherche d'images pour "van gogh"

Terrasse du café le soir, également connu sous le nom de Terrasse de café sur la place du Forum, est une peinture de l'artiste néerlandais Vincent van Gogh réalisée à Arles en septembre 1888, entre le 9 et 16 du mois. Wikipédia
Dimensions : 81 cm x 65 cm
Création : septembre 1888–16 septembre 1888
Support : Peinture à l'huile

 401/ Le REC GRAND ...

Dessin et peinture - vidéo 2023 : Le jaune une couleur chaude et lumineuse.

 

Le jaune, couleur primaire impossible à fabriquer est par sa puissance pigmentaire une couleur totalement indispensable sur la palette. Il peut transformer n’importe quelle autre couleur par association (Dans un mélange, un noir deviendra un beau vert, et un violet se transformera en brun) ou par juxtaposition avec du violet sa complémentaire. Il est vrai que le jaune est la couleur du soleil, de la fête et de la joie ; de nombreux peintres Fauves comme Matisse, Derain ou impressionnistes tels que Gauguin mais surtout Van Gogh avaient su saisir la particularité de ce pigment.

Obtenir des couleurs, par laurentsaintgermain 

401/ Le REC GRAND ...

 

 

Voir les commentaires

Publié le par laurent
Publié dans : #Peinture acrylique, #techniques peinture, #peinture abstraite

 

 

Dessin et peinture - vidéo 2004 : Utilisation du modeling paste pour structurer le fond, de peinture acrylique très liquide et d'une paille pour la réalisation d'une peinture abstraite.

 

 

UNE PAILLE S.V.P !

 

 

Quoi de plus facile que d’utiliser le « modeling paste » que l’on dépose avec une spatule sur la toile pour créer du volume, de pissettes remplies de peinture acrylique pour obtenir des masses colorées sur le support, de l’eau pour maintenir la consistance très liquide et de souffler dans une paille ou une pipette pour obtenir des formes issues de notre esprit créateur !

UNE PAILLE S.V.P !

 

Voir les commentaires

Publié le par laurent
Publié dans : #techniques peinture, #peinture abstraite

 

strukturen

MODELING PASTE

 

 

le modeling paste est une sorte de gesso très épais, que vous allez appliquer comme un plâtre sur votre toile. Il est blanc laiteux et un peu granuleux. Il faut l'appliquer au couteau et ensuite le travailler comme bon vous semble, le lisser ou le triturer avec divers instruments pour lui donner des effets: le couteau ou même tout ce qui vous tombe sous la main comme vos doigts d'ailleurs, une fourchette ou un peigne si vous voulez des rainures, un bâton ou n'importe quoi). Il faut appliquer le modeling, le laisser sécher et peindre dessus. Vous pouvez aussi le teinter avec l'acrylique avant de l'appliquer en prenant en considération qu'il est blanc et qu'il va dénaturer votre couleur ... du modeling avec du rouge donnera du rose.

 

Comment utiliser le "modeling paste" ? par laurentsaintgermain

MODELING PASTE

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog