Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de lapalettedecouleurs.over-blog.com

Le blog de lapalettedecouleurs.over-blog.com

Des centaines de vidéos pour vous aider à comprendre le dessin et la peinture (aquarelle, huile, acrylique), mais aussi l'écologie des cours d'eau, la lecture en écoutant de la musique relaxante

Publié le par laurent
Publié dans : #huile, #marine

 

 

Dessin et peinure - vidéo 1979 : Un coucher de soleil flamboyant sur une vague déferlante - marine à la peinture à l'huile.

 

 

La remarque qui est souvent faite, lorsque l’on réalise une peinture à l’huile, vient en particulier du long temps d'attente et de séchage entre deux mises en couleurs. A titre informatif, le temps de séchage peut également varier en fonction des couleurs posées en couches successives. Par exemple, il faut compter deux jours pour du mauve, du bleu de cobalt ou de Prusse, du blanc de plomb, etc., environ cinq jours pour les bleus et verts, violets, couleurs de mars, blanc de zinc, noir d’ivoire, etc. Six à douze jours pour certains jaunes et oranges.  Un vernissage de la toile n’est effectué qu’après plusieurs mois de séchage complet. On peut rarement proposer des solutions qui permettent éventuellement de réduire ce laps de temps par quelques astuces, mais l'on peut y remédier, en utilisant les nouvelles catégories de peinture mises à la disposition des artistes.

Rappelons cependant, que la ou les particularités qui font ou ont fait le succès de la peinture à l’huile vient du fait qu'elle est composée d'un pigment et d'une huile siccative, qui permet l’obtention d’une pâte plus ou moins consistante, que l'on travaille facilement. Lorsque la peinture sèche, l’huile s’oxyde et se durcit, protégeant et préservant ainsi l’aspect initial de l’œuvre durant de longues années.

Le travail de la matière est très intéressant. En effet, la peinture à l’huile permet de travailler une matière particulièrement épaisse à la brosse ou au couteau, ou encore au colorshaper. Cela offre ainsi la possibilité d’obtenir des effets de matières ou des reliefs. Ce qui rend l’œuvre encore plus intéressante !

La durabilité de la peinture à l’huile est exceptionnelle. Nombre de chefs d’œuvres sont toujours aussi éclatants plusieurs siècles plus tard.

Ce temps de séchage lent, est aussi un avantage, car il permet à l'artiste de prendre le temps nécessaire pour bien mélanger ses couleurs, de peaufiner son œuvre pour se rapprocher de la perfection, ou encore de retravailler son motif durant plusieurs jours jusqu’à obtenir le rendu souhaité..

 

Tout ces avantages peuvent devenir des inconvénients, lorsque l'on sait qu'il existe désormais:

Des peintures acryliques à la portée de toutes les bourses, qui possèdent les mêmes particularités que la peinture à l'huile, avec en outre l'avantage de ne pas dégager une odeur agressive et prenante avant séchage à cause des solvants utilisés, bien que l'on trouve désormais dans le commerce de l'essence de térébenthine sans odeur.

Des peintures à l'huile diluables à l'eau qui permettent de gagner du temps, mais malheureusement par de l'argent, compte tenu de leur prix excessif.

Que l'on peut, comme cela est démontré dans la vidéo, éliminer le surplus de peinture déposée sur des fonds ou des arrières plans, qui sont souvent composés de teintes et de demi teintes, avec un couteau ou spatule, en ne gardant qu'une fine couche de peinture.

Par contre, éviter le séchage accéléré avec des séchoirs électriques qui ne feront que produire dans le temps, des craquelures disgracieuses. 

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog