Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de lapalettedecouleurs.over-blog.com

Le blog de lapalettedecouleurs.over-blog.com

Des milliers de vidéos pour vous aider à comprendre le dessin et la peinture (aquarelle, huile, acrylique), mais aussi l'écologie des cours d'eau, la lecture en écoutant de la musique relaxante

Publié le par laurent
Publié dans : #pastel et fusain, #nature morte

 

 

      

       

        

 

 

Dans cette démonstration, l’artiste Patricia Soulier vous présente, étape par étape, la réalisation d’une nature morte au pastel sec que vous pourrez facilement refaire chez vous. 

 

Matériel utilisé par Patricia :

 

 

Voici ses explications :

 

 

Dans un premier temps, j’ai adapté mon image de départ, de sorte à faire entrer les fruits dans le sac en papier, puis j’y ai rajouté des noisettes.

 

Ensuite, pour le dessin sur la feuille Canson, j’ai décidé d’utilisé un crayon pastel clair et j’ai réalisé, en larges touches très légères, un schéma succinct. 

 

Pour les débutants, je conseille de réaliser ce dessin sur une feuille de calque, pour le reporter ensuite à l’aide de papier transfert Saral sur la feuille mi-teinte Touch de Canson, dont le grain est fragile et ne supporte pas le gommage.

 

 

La 1ère étape va consister à poser les couleurs en larges aplats, côte à côte en essayant d’élargir au maximum les différentes nuances. Les pommes se prêtent volontiers à cet exercice car, si on les regarde attentivement, leur robe recèle de multiples teintes : du jaune à l’orange, du vert au brun et du rouge au cramoisi.

 

La seconde étape nous conduit à utiliser le Duo-Pastello, outil remarquable car, avec ses 2 embouts, on peut balayer et homogénéiser les pigments précédemment posés. Les teintes vont ainsi se fondre entre elles et donner un velouté superbe.

 

Dans la 3ème étape nous allons remettre toutes nos couleurs aux mêmes endroits, mais en appuyant sur notre craie pastel pour en faire ressortir toute l’intensité et la richesse chromatique. On pourra néanmoins conserver les teintes fondues du 1er jus de la première étape pour les lointains et pour certains effets de transparence.

 

L’estompage de la 4ème étape se fera, non pas avec le Duo-Pastello, mais avec des estompes ou même avec les doigts, technique que j’affectionne.

 

Ces 4 étapes se mènent successivement, mais à chaque fois sur l’ensemble du dessin pour respecter la théorie du contraste simultané des couleurs, qui signifie que la valeur d’une couleur dépend de celle à côté de laquelle elle se trouve.

 

Toutes les couleurs sont posées, maintenant il faut aborder les détails et poser les ombres et les lumières.

 

Pour les détails, les crayons pastel CarbOthello sont parfaits car ils répondent à de belles nuances de teintes et permettent de dessiner des formes minutieuses.

 

Pour les ombres, je reprends des pastels bleus et bruns en évitant le noir, trop fort, et les touches de lumière sont appuyées à la craie blanche.

 

 

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog