Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de lapalettedecouleurs.over-blog.com

Le blog de lapalettedecouleurs.over-blog.com

Des milliers de vidéos pour vous aider à comprendre le dessin et la peinture (aquarelle, huile, acrylique), mais aussi l'écologie des cours d'eau, la lecture en écoutant de la musique relaxante

peinture acrylique

Publié le par laurent
Publié dans : #Peinture acrylique, #aquarelle, #techniques peinture

 

Dessin et peinture - vidéo 3062 : Comment utiliser la cire ou la paraffine ? aquarelle ou acrylique.

 

On utilisera la paraffine comme technique de réserve donc pour garder des blancs ou des valeurs pâles. Ici, on s’en servira surtout pour créer des effets et non pas pour garder la lumière sur le sujet. Vous pouvez quand même l’utiliser dans ce but mais comme la cire ne s’enlève pas complètement, dans tous les cas on ne pourra pas retravailler là où on a déposé de la cire. Il faut donc l’appliquer judicieusement car on devra composer avec nos «blancs».
 
En plus de votre matériel d’aquarelle habituel, vous aurez besoin de :
 
-paraffine râpée (à la râpe à fromage) ou en petits morceaux
-un brûleur à huiles essentielles avec son lampion
-des allumettes
-un vieux pinceau qui ne servira qu’à la cire. Une fois trempé dedans, il ne pourra plus servir à autre chose.
-du papier journal (quelques épaisseurs ou un journal complet)
-des essuie-tout
-un fer à repasser pour enlever la cire
 
Dessiner votre sujet.
Allumer le brûleur et y faire fondre la cire.
  1. À l’aide d’un vieux pinceau, prendre de la cire pour créer des effets (tracer des lignes, laisser tomber des gouttes de cire,…) sur votre papier aquarelle. Vous pouvez aussi utiliser d’autres matériaux pour créer de la texture : pellicule plastique, éponge, essuie-tout, … Idéalement, donnez du mouvement à vos lignes, varier les directions et les longueurs.
Attention, comme la cire durcit très rapidement, il faut travailler très vite!!! Vous pouvez faire différents essais avec différents matériaux mais sachez que tout ne fonctionne pas toujours bien étant donné la rapidité de la cire à figer! Faites des essais sur un autre papier.
Mise en garde : Nous sommes parfois tentés de mettre beaucoup de cire au début parce que comme elle est transparente on ne voit pas bien où on l’a déposée et aussi parce qu’on ne sait pas toujours s’arrêter!!! Veillez donc à vous réserver un peu car on en mettra plus tard en 2 ou 3 étapes.
 
 
Aquarelle, cire ou paraffine, par laurentsaintgermain
  1. Faire un premier lavis sur le fond et le sujet. Travailler les deux simultanément pour bien les intégrer ensemble. Rester dans des valeurs pâles en commençant quand même à créer de l’intérêt avec un lavis pas trop homogène.
  2. Laisser sécher.
Répéter les étapes 1,2 et 3 au besoin (cire, lavis, séchage) en rajoutant de la cire par-dessus  le premier lavis surtout aux endroits où vous voulez foncer davantage. Il est inutile de rajouter de la cire là où vous voulez garder des valeurs pâles car les effets de cette dernière ne seront créés que lorsque vous rajouterez une valeur plus foncée sur la cire. Dans ce cas, l’ajout de couleur sur une zone où il y a de la cire gardera la couleur déjà présente en-dessous et créera des effets fort intéressants.
Terminer en ajoutant des valeurs plus fortes à quelques endroits pour créer plus de contrastes et donner plus de puissance à votre composition.
Une fois le travail terminé, on retire le surplus de cire avec un fer à repasser. On dépose alors sur notre plan de travail un masonite (ou autre matériau qui protégera la table de la chaleur), quelques épaisseurs de papier journal, 1 ou 2 épaisseurs d’essuie-tout, notre papier aquarelle, encore 1 ou 2 essuie-tout et pour finir 1 ou 2 épaisseurs de papier journal. Repasser avec le fer jusqu’à ce que tout surplus de cire soit retiré. Passer la main délicatement sur votre aquarelle et si vous sentez du relief, refaites cette même étape. Changer les essuie-tout au besoin pour ne pas «souiller» votre aquarelle avec la cire qui aura adhéré au premier essuie-tout.
Note : Le fait d’enlever la cire ne changera pas l’allure de votre travail comme le fait la gomme réserve. Cette étape ne sert qu’à enlever le surplus de cire.
 
Avec cette vidéo, Admirer le travail pour la réalisation d'un nu !!!!
 

  

 

Voir les commentaires

Publié le par laurent
Publié dans : #Peinture acrylique, #aquarelle, #techniques peinture, #Divers
 

Dessin et peinture - vidéo 3061

 
 

Dessin et peinture - vidéo 3061 : Comment réaliser une scène nocturne en ville ? - toutes les techniques.


 

 Photo 

Le sujet
Peindre une scène de rue le soir avec comme point focal une partie plus éclairée.
 
Mise en place
Détermination de la ligne d’horizon, du point de fuite et des lignes de perspectives.
Le tableau nécessite que ces cinq éléments soient établis pour permettre de peindre de manière cohérente et crédible, même si l’effet final sera flou.
   
 
Le centre de la feuille doit être marqué (étoile avec centre rouge) pour éviter de placer un sujet à cet endroit. Si un sujet est placé au centre, inconsciemment l'œil est attiré au centre  ne recherche pas à visiter le tableau. S'il n'y a rien au centre, l'œil se promène dans le tableau à la recherche du sujet.
 
Les nombres d’or : en composition, les points de croisement (points noirs) de la feuille séparée en tiers sont les endroits stratégiques pour répartir les formes dans le tableau en vue d'obtenir harmonie et cohérence de l'ensemble.
 
La ligne d’horizon : elle est établie en respectant la règles des tiers (ligne double horizontale). Elle n’est pas au milieu de la feuille, elle est à proximité du 1er 1/3 ou du 2/3 horizontal. C’est sur la ligne d’horizon que le point de fuite est déterminé. Si des personnages sont inclus dans la composition, leur tête frôle la ligne d’horizon.
 
Le point de fuite : il s’inscrit sur la ligne d’horizon (croix noire) en respectant la règle des tiers. Il n’est pas au milieu de la feuille, il est à proximité du 1er 1/3 ou du 2/3 vertical.  Il devient le point focal. C’est de là que la lumière vient.
 
Les lignes de perspectives : elles partent du point de fuite et rayonnent tout autour (lignes pointillées). Ces lignes de perspectives déterminent l’inclinaison des toits, des balcons, des fenêtres, des enseignes, etc.
 
Sur la feuille de papier aquarelle, marquer très légèrement au crayon le point de fuite et les lignes de perspectives pour les avoir en repère pendant l’exécution du tableau.
 
Fixation de la feuille de papier aquarelle sur un support rigide
Pour pouvoir manipuler la feuille aisément tout en faisant couler l’eau qui y sera aspergée, il faut fixer le haut de la feuille du papier aquarelle sur un support rigide.
 
Esquisse rapide
Dessiner rapidement les grandes masses des bâtiments pour avoir une représentation approximative du tableau.
 
Travail à l’aquarelle
Il est important de diluer une bonne quantité de pigments pour pouvoir travailler sans avoir à refaire un nouveau mélange. Pour les couleurs principales qui composent le mélange, il est intéressant de prendre du pigment frais – directement sorti du tube – pour obtenir des mélanges plus saturés.
 
Réalisation du fond
Le tableau se fait l’application de lavis successifs.
Le travail se fait sur semi-humide.
 
Premier lavis
Avec un mélange dans une teinte de gris, appliquer avec un pinceau large une ligne de couleur au haut de la feuille. Ensuite mouiller le pinceau pour tracer une ligne en dessous, mouiller à nouveau pour une 3e ligne et ainsi de suite jusqu’au bas de la feuille. Penser à laisser quelques blancs.
 
Deuxième lavis
Pour peindre les édifices qui sont les plus éloignés, en tenant compte des lignes de perspective, peindre leurs silhouettes avec un lavis un peu plus foncé que le premier. Avec de l’eau, descendre la couleur vers le bas.
 
Lavis suivants
Sur les lavis précédents, refaire de nouveaux lavis pour créer les édifices intermédiaires. Les lavis sont de plus en plus foncés et saturés de pigments. Des pigments plus chauds (orange, rouge, orangé) peuvent être ajoutés aux mélanges pour amener un effet de lumière.
 
De l’avant du tableau jusqu’au point de fuite/point focal, les valeurs évoluent en un dégradé des plus foncées aux plus pâles.
 
Pour conserver de la spontanéité dans la composition, peindre les masses des édifices avant de fignoler les détails. Comme le tableau est relativement sombre, les détails ne sont pas abondants.
Faire des retraits de pigments pour suggérer les façades en bordure de rue exposées à la lumière de la rue. Les façades de côté sont plus sombres. Toujours amener les pigments au bas de la feuille avec de l’eau, soit à l’aide du pinceau, soit en aspergeant.
 
Les édifices rapprochés
La feuille de papier aquarelle doit être sèche pour amorcer cette étape.
 
Le travail s’effectue encore avec l’application de lavis successifs. Les mélanges de couleurs sont très saturés, ils sont additionnés de pigments chauds pour projeter les éléments à l’avant du tableau.
 
Peindre les structures des édifices en précisant les angles de leur toit.
Faire apparaître les devantures côté rue, et des détails d’architecture (balcons, fenêtres, enseignes, etc.) en laissant des espaces de lumière (lavis précédents) et en procédant à des retraits légers.
 
Les silhouettes de personnage
Le haut de la tête de tous les personnages est au niveau de la ligne d’horizon. À partir de ce point de repère, la taille des personnages varie selon qu’ils sont plus ou moins loin dans le tableau. Plus ils sont loin, plus ils sont petits, mais leur tête est toujours au même niveau que les autres.
 
Avec un mélange de pigments foncé et chaud, esquisser rapidement des formes de personnes. Laisser sécher.
 
À l’aide d’un mélange plus foncé que le précédent, peindre les personnages sans donner trop de détails – ils sont de dos, leur dos est dans l’ombre – sinon que l’évocation d’un chapeau, d’un manteau, d’un bras qui s’écarte du corps. Ajouter les ombres.
 
Avec du blanc, peindre la lumière qui frappe leur tête et leurs épaules.
Pour ces blancs, du pigment aquarelle pur ou de la gouache est utile vu leur opacité, mais ils peuvent se diluer s’ils sont mouillés. Le Gesso blanc est une bonne option.
 
Atmosphère
Au moyen d’une couleur plutôt chaude pas trop foncé (terre de sienne, par exemple), dans la clarté du point de fuite, ajouter des détails imprécis suggérant des structures au loin.
 
Pour le ciel, appliquer deux lavis, un tirant sur le jaune pour l’ensemble du ciel et, un second, tirant sur le bleu-gris sur le haut pour évoquer des nuages. Éponger pour créer des effets de nuages.
 
Détails de la rue
Ajouter des rehauts de blanc, de jaune ou de turquoise pour souligner tout ce qui reçoit la lumière nocturne : les bordures de toit, de fenêtres; les enseignes et leur lettrage, la lumière provenant des fenêtres.
 
Peindre des halos de lumière simulant les lampadaires : avec le bec du vaporisateur placé tout près du papier asperger un jet qui soulève les pigments et fait apparaître une zone plus pâle. La rehausser de pigment blanc.
 
Si la scène de rue était sous la pluie, ne pas oublier de peindre les reflets sur la chaussée.
 
Rédigé et illustré par Anne-Marie Robert
   

Montage vidéo  Gloria Couture
 

Dessin et peinture - vidéo 3061 : Comment réaliser une scène nocturne en ville ? - toutes les techniques.

Voir les commentaires

Publié le par laurent
Publié dans : #Peinture acrylique, #aquarelle, #techniques peinture

 

 

Dessin et peinture - vidéo 3058 : Comment utiliser la méthode "humide sur humide" ou "wet on wet" ? - peinture aquarelle, mais pas que !!!

Dessin et peinture - vidéo 3058 : Comment utiliser la méthode "humide sur humide" ou "wet on wet" ? - peinture aquarelle, mais pas que !!!

 

 

 

Définition de la technique humide

La technique humide ou “mouillé sur mouillé” consiste à peindre à l’aquarelle sur un papier humidifié. Elle est applicable à l’aquarelle, mais peut aussi être utilisée pour la peinture acrylique, qui est aussi une peinture à l'eau, à condition que le support soit humidifiable.

Il faut au préalable mouiller le papier à l’aide d’un pinceau ou d’une éponge chargé d’eau.

Elle est plus difficile à contrôler que la technique sèche. Les couleurs se dispersent et les contours sont flous, les couleurs se fondent entre-elles.

Pourquoi et quand utiliser la technique humide ?

La technique humide permet de poser un lavis de couleurs transparentes et diffuses.

Quelque chose de flou paraîtra plus éloigné, c’est donc la technique parfaite pour peindre un arrière plan ou un fond.

Elle sera idéale pour une première couche de couleur diffuse où les couleurs se fondent entre-elles pour un effet naturel. Une fois que la peinture est bien sèche, on peut ensuite revenir par dessus avec la technique “mouillé sur sec” pour y ajouter les détails.

C’est également la technique la plus souvent utilisée pour peindre de l’eau : mer, lac, rivière, pluie… ou le ciel.

Comment utiliser la technique du mouillé sur mouillé ?

Du papier adapté

Tout d’abord, il faut utiliser du papier adapté : du papier aquarelle d’un grammage de 300 g/m² au minimum, soit en feuilles, soit en bloc encollé sur les côtés. La technique humide fonctionne mieux avec du papier aquarelle 100% coton.

Si le papier n’est pas encollé, il est préférable de le fixer avec du papier adhésif, voire de le tendre pour éviter qu’il ne gondole. Pour cela, il faut fixer la feuille sur une planche à dessin, la mouiller avec une éponge pour que le papier s’étire et la coller à l’aide de rubans krafts de chaque côtés.

Une fois le papier aquarelle en place, mouillez le avec un pinceau ou une éponge.

Il est possible de mouiller entièrement le papier ou juste la partie à peindre dans l’humide (inondation partielle).

La gestion de l’eau

En fonction du degrés d’humidité du papier, les couleurs se diffuseront différemment. Plus le papier aura séché, plus la peinture sera maîtrisable, mais moins elle sera diffuse. Il est donc important de travailler la peinture rapidement.

La gestion de l’eau et des pigments s’apprend avec la pratique.

Lorsque le papier a commencé à sécher mais que la peinture est toujours humide, il faut alors faire attention à la formation d’auréoles. Celles-ci apparaissent encore plus facilement sur du papier 100% cellulose qui est de moins bonne qualité que le papier 100% coton..

Pour les éviter, prenez très peu d’eau sur votre pinceau et évitez de passer plusieurs fois au même endroit avec celui-ci tant que la peinture n’est pas totalement sèche.

Pour ajouter les détails, il est nécessaire d’attendre que la première couche de peinture soit bien sèche.

Vous pouvez utiliser un sèche-cheveux pour un séchage de la peinture plus rapide.

Peinture aquarelle facile

Aquarelle humide sur humide, par laurentsaintgermain

 

Dessin et peinture - vidéo 3058 : Comment utiliser la méthode "humide sur humide" ou "wet on wet" ? - peinture aquarelle, mais pas que !!!

Voir les commentaires

Publié le par laurent
Publié dans : #Peinture acrylique, #huile, #techniques peinture

 

Dessin et peinture - vidéo 3057 : Découvrir la technique du sgraffite ou sgraffito

 

Dessin et peinture - vidéo 3057 : Découvrir la technique du sgraffite ou sgraffito

 

 Cette technique très ancienne remonte à l'antiquité grecque et romaine (céramique), puis à la renaissance Italienne (peinture et ornementation) et enfin elle fut réutilisée durant la période de "l'art nouveau".

Elle peut aussi combiner les techniques de peinture à l'acrylique et de peinture à l'huile. Une première couche de peinture à l'acrylique est déposée sur le support, suivie d'une seconde couche de peinture à l'huile.

 

 

La première couche séchant très vite, elle permet avec un pinceau type shaper

 

Colour Shaper Forme biseau plat

ou avec un couteau à palette, de gratter la peinture à l'huile (séchage plus lent), en faisant apparaître la sous couche colorée précédente.

 

La technique du sgraffite ou sgraffito, par laurentsaintgermain

 

Dessin et peinture - vidéo 3057 : Découvrir la technique du sgraffite ou sgraffito

 

° Enduire la surface avec un mortier composé de chaux hydraulique à forte granulométrie. L'enduit est étalé à l'aide d'une truelle et taloché pour une meilleure adhérence.

° Une fois sec, l'enduit est recouvert d'un mortier noir ou brun-rouge, d’épaisseur variable, composé de chaux aérienne, de sable, d'eau et de pigment.

° Sur ce fond coloré, on applique à la lisseuse un 3° enduit de couleur claire, à grain fin et d'un demi cm d'épaisseur, contenant sable, chaux aérienne et eau.

° Avant que cet enduit ne sèche, on reporte le dessin avec un poncif (un poncif est un calque à petits trous qui permet de reporter un dessin préparatoire vers une surface à peindre, en tapotant le pigment avec une éponge).

° Dans l'enduit encore frais, on grave ou égratigne, en suivant les contours du dessin, à l'aide d'un objet pointu, pour faire apparaitre la couleur de la couche inférieure.

° La mise en couleur s'applique par aplats.

Voir les commentaires

Publié le par laurent
Publié dans : #Peinture acrylique, #techniques peinture

 

Dessin et peinture - vidéo 3055 : Les principes fondamentaux de la peinture 9 - Les fondamentaux techniques (la peinture acrylique).

 

La peinture acrylique est une peinture à l'eau facile à utiliser, comme de l'aquarelle avec beaucoup d'eau ou en pâte à la manière de la peinture à l'huile.

Sa particularité, qui peut être un inconvénient, est qu'elle sèche très vite, en déposant sur le support une pellicule proche du plastique. En contrepartie, elle ne permet pas de revenir en arrière.

Elle est inodore et très facile à utiliser sur de nombreux supports, elle peut être mélangée à des médiums tels que de la colle, du floetrol pour créer une peinture fluide qui associée à du silicone permet le création de cellules pour le "pouring méthode".

Désormais, elle est disponible en bombe pour le "street art".

  

Dessin et peinture - vidéo 3055 : Les principes fondamentaux de la peinture 9 - Les fondamentaux techniques (la peinture à l'huile).

 

 

Comme pour l'aquarelle, on peut utiliser 2 méthodes:

° soit la méthode "humide sur humide", la partie à peindre doit être humidifiée et permet des effets de fusion des couleurs.

° Soit la méthode "mouillé sur sec", qui est utilisée pour superposer des lavis et obtenir une tonalité souhaitée.

 

Peindre à l'acrylique comme avec de l'aquarelle, par laurentsaintgermain 

 

Dessin et peinture - vidéo 3055 : Les principes fondamentaux de la peinture 9 - Les fondamentaux techniques (la peinture à l'huile).

 

On peut utiliser la méthodologie de la peinture à l'huile pour peindre avec la peinture acrylique, notamment en utilisant le grain de la toile ou du support pour créer des textures.

Avec un travail en pâte, les couleurs deviennent couvrantes et la texture du support disparait sous l'épaisseur de la peinture, en créant du relief.

On peut accentuer l'effet de relief en utilisant des outils, autres que le pinceau, comme le couteau par exemple. Cette spatule, grâce au temps de séchage rapide, permet de garder la matière et les couleurs étincelantes et propres.

 

Peindre avec de l'acrylique comme avec de la peinture à l'huile, par laurentsaintgermain

 

 

Peindre à l'acrylique, par laurentsaintgermain

Voir les commentaires

Publié le par laurent
Publié dans : #Peinture acrylique, #huile, #paysage

 

 

 

 

Cette vidéo montre comment aborder la peinture à l'huile, pour peindre des cascades, en associant pinceaux, couteaux, spatules, en utilisant la palette de couleurs pour paysage. La composition aborde des sujets divers: l'eau, les rochers, les arbres, la végétation, les chutes ou cascades.

 

Peindre cascades ou waterfalls et chutes d'eau, par laurentsaintgermain 

Voir les commentaires

Publié le par laurent
Publié dans : #Peinture acrylique, #corps humain, #huile

 

Dessin et peinture - vidéo 3042 : Comment peindre un nu ( vue de dos) ? - huile ou acrylique.

 

Dessin et peinture - vidéo 3042 : Comment peindre un nu ( vue de dos) ? - huile ou acrylique.

 Photo d'époque - huile sur papier 41 x 33 cm

Peintures de nus, par laurentsaintgermain

Voir les commentaires

Publié le par laurent
Publié dans : #animaux, #Peinture acrylique, #huile

 

Dessin et peinture - vidéo 3039 : Comment peindre un papillon butinant sur des fleurs 1/2 ? - huile ou acrylique

 

Dessin et peinture - vidéo 3040 : Comment peindre un papillon butinant sur des fleurs 2/2 ? - huile ou acrylique.


 

Tuto de peinture à l'huile pour débutants.

Apprendre à dessiner et à peindre facilement un papillon, en créant des effets intéressants.

Peindre des papillons en vidéo, par laurentsaintgermain

 papillon 72

Voir les commentaires

Publié le par laurent
Publié dans : #Peinture acrylique, #huile, #animaux

 

 

Dessin et peinture - vidéo 3039 : Comment peindre un papillon butinant sur des fleurs 1/2 ? - huile ou acrylique

 

Dessin et peinture - vidéo 3039 : Comment peindre un papillon butinant sur des fleurs 1/2 ? - huile ou acrylique

 

Tuto de peinture à l'huile pour débutants.

Apprendre à dessiner et à peindre facilement un papillon, en créant des effets intéressants.

Peindre des papillons en vidéo, par laurentsaintgermain

papillon 64

Voir les commentaires

Publié le par laurent
Publié dans : #Peinture acrylique, #huile, #paysage

 

Dessin et peinture - vidéo 3037 : Comment réaliser un paysage urbain (balade dans Paris) ? - huile ou acrylique.

 

Dessin et peinture - vidéo 3037 : Comment réaliser un paysage urbain (balade dans Paris) ? - huile ou acrylique.

 

PAYSAGE URBAIN ACRYLIQUE HUILE réalisation complète (dessin au fusain, mise en place des valeurs avec des effets de matière (coulures, projections, couteau et pinceau) , mise en couleur. Puis dessin complété et finition avec la peinture à l'huile.

 

La perspective, par laurentsaintgermain

Le paysage urbain, par laurentsaintgermain

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog