Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Le blog de lapalettedecouleurs.over-blog.com

Le blog de lapalettedecouleurs.over-blog.com

Des milliers de vidéos pour vous aider à comprendre le dessin et la peinture (aquarelle, huile, acrylique), mais aussi l'écologie des cours d'eau, la lecture en écoutant de la musique relaxante

Publié le par laurent
Publié dans : #animaux, #pastel dessin et fusain
 
 

Dessin et peinture - vidéo 3165 : Comment réaliser un oiseau, le martin-pêcheur (esquisse et croquis) 1/2 ? - crayon et peinture.

 
 

Peinture à l’huile : Techniques d’esquisses

 

Aujourd’hui je vous propose trois exemples d’esquisses pour vos peintures à l’huile.

Parce que chercher ses proportions, ses valeurs et ses couleurs en même temps est quelque chose de très difficile, le croquis permet de se concentrer sur une seule chose à la fois. J’aime commencer par mon croquis (proportions) puis ma sous-couche (valeurs) et enfin ma peinture (couleurs). En segmentant mon procédé, je trouve que j’éprouve moins de difficulté à créer mon tableau.

 

Technique 1 : Le crayonné

On peut faire un crayonné au moyen d’un graphite, d’un fusain ou même d’un pastel (celui-ci peut s’avérer utile si l’on a teinté notre toile avec une couleur foncée).

Quel crayonné choisir ?

Le graphite a l’avantage de permettre une ligne très fine, et donc de pousser assez loin son croquis si on le souhaite. Lorsque mon sujet est complexe, j’aime dessiner ses détails avant de passer à la peinture. L’inconvénient, c’est que le graphite se gomme mal sur la toile. Vous devrez donc dessiner avec une main très légère, et accepter de ne pas commencer à peindre sur une toile bien propre, sauf bien sûr si vous décalquez votre sujet (petit coquinou que vous êtes).

Le fusain comme le pastel vous donnera un trait plus épais. Il se prête moins aux détails, mais il est parfait pour les croquis succins, lorsque vous voulez juste repérer l’emplacement de vos sujets, leurs masses principales. Le fusain se gomme bien mieux que le graphite. Le pastel, bof.

croquis peinture huile

Croquis au graphite

Fixer ou ne pas fixer ?

Dans tous les cas, la peinture à l’huile va avoir pour effet de dissoudre votre crayonné. Certains artistes utilisent cette propriété pour faire disparaître leur croquis (personne n’aime voir des traces de graphite sous une peinture); d’autres préfèrent utiliser un fixatif pour conserver celui-ci. C’est mon cas, car j’aime bien peindre de grandes zones et venir les diviser ensuite grâce à l’esquisse que j’aperçois toujours sous la peinture. Si vous ne fixez pas, alors vous travaillerez plus dans la juxtaposition des touches de peinture pour ne pas perdre bien sûr vos proportions durement obtenues.

Dans l’exemple n°1 de la vidéo, je fixe mon graphite en teintant ma toile à l’acrylique très diluée. Celle-ci fera une barrière qui empêchera la peinture à l’huile de dissoudre mon oiseau.

ATTENTION l’acrylique d’études a tendance à perdre son adhérence si elle est trop diluée. La mienne est la Sennelier extra fine, et j’ai pu constater qu’elle tenait très bien malgré la grande quantité d’eau que je lui ai ajoutée. Cependant je précise qu’il est souvent recommandé par mesure de précaution d’éviter les lavis aussi dilués. Que voulez-vous, je suis une petite rebelle.

sous-couche peinture à l'huile

Technique 2 : L’esquisse à la peinture

Si vous débutez, le crayonné est une bonne méthode pour commencer sereinement. Dessiner à la peinture peut être plus stressant car on a moins de contrôle sur son trait.

La méthode

Cependant, ce n’est pas bien compliqué. On va simplement diluer sa peinture avec un médium adéquat (si vous faites vos mélanges, alors vous prendrez le plus maigre – dans mon cas, comme  je peins au Liquin tout le long, je prends mon Liquin), charger son pinceau, et en avant pour de nouvelles aventures.

J’utilise un pinceau plat parce que j’aime bien et que je trouve qu’il retient pas mal de peinture, cela m’évite d’incessants aller-retours de la toile à la palette. Dans l’exemple c’est un n°16 de Dalbe série 130P, mais selon la taille de votre sujet cela peut être tout à fait inadapté.

Gommer son trait

Bien sûr votre gomme ne vous sera pas d’une très grande utilité si vous tracez votre croquis à la peinture. Mais un chiffon fera parfaitement l’affaire.

J’utilise mon chiffon sec pour effacer les traits dont je ne suis pas satisfaite. Cela laisse une marque, je vois toujours mon tracé mais il est plus doux. J’aime bien car cela m’aide à ne plus faire cette erreur. Si vous voulez un rendu vraiment propre, imbibez votre chiffon avec un peu de medium à peindre (pour moi, le Liquin) et vous ne verrez plus votre erreur.

Technique 3 : Croquis en négatif

Cette méthode économise de la peinture et offre une expérience amusante qui dédramatise le processus de la peinture à l’huile, souvent intimidant.

Elle consiste à teinter sa toile à la peinture à l’huile, puis à tracer son esquisse dans la peinture fraîche : Le pinceau ne peut déposer de peinture, mais il va en enlever. On va alors enlever les zones les plus claires pour créer une version aux valeurs ultra simplifiées de son sujet.

Cette technique est un test que j’avais envie de faire, ce n’est pas très conventionnel mais c’est un moyen de montrer qu’il faut oser suivre ses idées, parce que l’expérimentation est riche d’inspirations et d’apprentissage. Il n’y a pas d’idées stupides, seulement des enseignements à retirer.

https://i1.wp.com/www.artiste-animalier.com/wp-content/uploads/2020/03/esquisse-peinture-huile-rotated.jpg?ssl=1

 

Dessin et peinture - vidéo 3165 : Comment réaliser un oiseau, le martin-pêcheur (esquisse et croquis) 1/2 ? - crayon et peinture.

 

Voir les commentaires

Publié le par laurent
Publié dans : #Roman

 

Le roman du vendredi 53 : "L'art de perdre" de Alice Zeniter (prix Goncourt des lycéens 2017).

 

 

 

Alice Zeniter, une romancière à découvrir

« J’aime les personnages qui ont des problèmes d’identité, grands ou petits, ceux qui ne sont pas tout à fait à leur place ; j’aime bien travailler sur les problèmes que ça leur pose ». C’est en ces termes que la romancière et dramaturge Alice Zeniter exprimait ses goûts d’écrivain dans un entretien au Monde en 2015. Deux ans plus tard, elle publie un récit dans lequel elle explore les problèmes d’identité des descendants de harkis, ces Algériens obligés de quitter leur pays à cause de leur proximité avec les Français durant la guerre d’indépendance (1954-1962). Dans L’Art de perdre, roman à paraître le 16 août et que j’ai eu la chance de recevoir en avant-première, elle raconte l’histoire sur trois générations d’une famille algérienne prise dans les tourments de la guerre d’Algérie.

Le drame des harkis raconté à travers la fiction

Tout commence avec le grand-père Ali, un paysan kabyle qui s’est enrichi en découvrant un pressoir à olives dans les années trente. Devenu patriarche et chef de son village, il mène une vie confortable au milieu de sa famille et de ses champs. Sa vie bascule avec la guerre d’Algérie : accusé de collaboration avec l’ennemi français par les indépendantistes, il est contraint de quitter précipitamment son pays avec femme et enfants, au milieu de la confusion et de la colère de l’été 1962. Ballottés de camp en camp dans le sud de la France, ils atterrissent dans une cité ouvrière en Normandie. Déchu et déraciné, Ali finit sa vie comme ouvrier dans la France industrielle des Trente glorieuses, élevant tant bien que mal ses dix enfants dans un appartement HLM exigu.

La deuxième partie est racontée du point de vue de son fils aîné Hamid. Ayant vécu les dix premières années de sa vie en Algérie, il en garde quelques souvenirs, mais c’est dans la France de Pompidou et Giscard qu’il va construire son identité grâce à l’école républicaine. En opposition à son père, il rejette ses racines algériennes, et finit par quitter le foyer familial pour vivre sa vie loin de l’Algérie et de son histoire agitée.

La dernière partie, qui est aussi à mon sens la plus intéressante, est racontée du point de vue de Naïma, la fille de Hamid. Née à la fin des années quatre-vingts, elle n’a jamais connu l’Algérie et mène à Paris en 2015 la vie d’une jeune femme intellectuelle et indépendante. Employée dans une galerie d’art de la rive gauche, elle se voit chargée d’une rétrospective consacrée à un peintre algérien. Dans un voyage initiatique qui est aussi un retour aux sources, elle part à la découverte de l’Algérie et renoue avec les membres de sa famille restés au pays après l’indépendence.

Un roman familial

J’ai beaucoup aimé le livre d’Alice Zeniter, pour deux raisons. La première est qu’il raconte l’Histoire à travers le récit intime et personnel d’une famille. J’ai déjà eu l’occasion de l’écrire sur ce blog : ce n’est pas dans les livres d’Histoire que j’ai découvert le Second Empire, mais en lisant la saga des Rougon-Macquart sous la plume de Zola. La fiction en général, et le roman familial en particulier, constituent un moyen puissant et évocateur pour donner un sens aux événements historiques, bien plus que les manuels et ouvrages écrits par des historiens. Ici, c’est le drame de la guerre d’Algérie et de ses rapatriés qui défile sous nos yeux. Il est courant d’entendre des mots comme “blessures encore vives”, “déchirement” et “douloureux” à propos de cette période. Mais qu’est-ce que cela signifie réellement ? En quoi la guerre d’Algérie est-elle un épisode douloureux de l’Histoire de France ? Malgré ses conventions et son caractère artificiel, la fiction littéraire est sans doute le meilleur moyen de donner un sens à ces expressions. Dans un roman comme L’Art de perdre, elle ne se contente pas de raconter cette période sombre. Elle nous la fait sentir sur un plan émotionnel à travers les destins individuels d’Ali ou de Hamid, dont nous partageons l’horreur, la colère ou la tristesse au fil des pages.

Une réflexion sur l’identité

La deuxième raison tient au point de départ de ce roman : réflexion sur le thème de l’identité, l’Art de perdre tire son titre d’une villanelle* éponyme d’Elizabeth Bishop, dans laquelle la poétesse américaine nous apprend à vivre avec le deuil. Dans le roman, la perte de l’Algérie est ressentie de manière différente selon les générations : Ali a vécu le déracinement dans le silence et l’hébétude, sans comprendre ce qui lui arrivait ; Hamid sur le mode de la révolte, rejetant un pays qu’il n’a jamais véritablement connu ; Naïma, elle, est dans la réconciliation et l’apaisement. En renouant avec ce pays fantasmé et lointain, elle accepte les contradictions de sa double identité, celle d’une jeune femme aux origines algériennes, mais dont la vie appartient désormais à la France.

 

Alice Zeniter [1986...], par l'équipe Ecrivains africains d'expression française. Des voix venues d'Ailleurs

Voir les commentaires

Publié le par laurent
Publié dans : #pastel dessin et fusain, #pastel et fusain, #paysage

 

Dessin et peinture - vidéo 3164 : Comment peindre les nuages (importance de la lumière et de l'ombre) ? - pastels.

 

 

Les étapes essentielles pour réussir à peindre un ciel à l’acrylique

1/ Tout d’abord, commencez par peindre le fond, c’est à dire le ciel bleu. Pour cela, utilisez un Spalter, (grand pinceau plat et large) pour poser la teinte de bleu que vous avez choisi en aplat. Travaillez en prenant pas mal de peinture mais aussi en gardant votre pinceau bien humide. Ajoutez du blanc à votre bleu pour obtenir une teinte légèrement plus claire et appliquez -la sur le bas de votre ciel pour obtenir un dégradé. N’attendez pas que la couche précédente sèche pour bien fondre les deux couleurs.

2/ Attendez ensuite que le fond en dégradé soit sec.

3/ Commencez ensuite vos nuages en utilisant du blanc. Dans ce tutoriel, j’ai utilisé un blanc pur. La technique pour peindre les nuages est très simple car elle consiste à travailler la peinture à sec, en mouillant à peine votre pinceau. Votre pinceau ne doit pas quitter la toile et votre geste ne doit pas être trop répétitif pour éviter d’avoir des nuages trop semblables. Commencez par la partie centrale des nuages la plus blanche et progressez ensuite vers la partie extérieure en dégradé. Moins vous aurez de peinture sur votre pinceau, plus vous obtiendrez des effets de transparence. Ne faites pas des nuages trop ronds pour éviter l’effet cartoon.

4/ Une fois que vous avez peint votre ensemble de nuages, retravaillez les zones les plus lumineuses de vos nuages en ajoutant du blanc. Celles-ci sont déterminées par la direction de la lumière dans votre ciel. Généralement, les nuages sont éclairés par le dessus et donc plus sombres en-dessous. Faites attention à ne pas ajouter trop de blanc et à laisser apparaître les parties diffuses de vos nuages qui donnent l’effet réaliste de votre ciel.

Dans ce cours de peinture, j’ai voulu m’en tenir à un ciel bleu classique pour ne pas trop compliquer les choses . Mais comme je vous le disais, peindre un ciel n’est pas une science exacte et il existe une multitude de techniques plus complexes (voir les vidéos ci-dessous, dans le dossier "peindre ciel et nuages en vidéo"), pour arriver à rendre les différents moments de la journée et les différentes teintes.

 

Dessin et peinture - vidéo 3164 : Comment peindre les nuages (importance de la lumière et de l'ombre) ? - pastels.

 

 

 

 

 

Peindre ciel et nuages en vidéo, par laurentsaintgermain

 

Voir les commentaires

Publié le par laurent
Publié dans : #aquarelle, #paysage

 

Dessin et peinture - vidéo 3163 : Peindre une vieille maison andalouse? - aquarelle.

 

  Vieille maison de village à l'aquarelle

 
 
 
Une vieille maison de village espagnol. Construite avec des matériaux de fortune, cette habitation délabrée nous laisse une image évocatrice d'un autre temps, cependant riche en nuances, couleurs, formes, textures.
 
Cette peinture est réalisée "humide sur humide"

Dans la vidéo que vous pouvez voir ci-dessus, l'aquarelle est réalisée étape par étape, très facile à suivre.

Ci-dessous, la photo de départ et un dessin pour composer le tableau. 
 
 

Dessin et peinture - vidéo 3163 : Peindre une vieille maison andalouse? - aquarelle.

 

Dessin et peinture - vidéo 3163 : Peindre une vieille maison andalouse? - aquarelle.

 

Dessin et peinture - vidéo 
<p style= 

Voir les commentaires

Publié le par laurent
Publié dans : #Peinture acrylique, #aquarelle, #huile, #paysage, #pastel dessin et fusain

 

Dessin et peinture - vidéo 3162 : Comment réaliser un petit pont de pierre ? - toutes les techniques.

 

 

Dessin et peinture - vidéo 3162 : Comment réaliser un petit pont de pierre ? - toutes les techniques.

 

Dessin et peinture - vidéo 3162 : Comment réaliser un petit pont de pierre ? - toutes les techniques.

 

 

Dessin et peinture - vidéo 3162 : Comment réaliser un petit pont de pierre ? - toutes les techniques.

 

 Dessin et peinture - vidéo 3162 : Comment réaliser un petit pont de pierre ? - toutes les techniques.

 

Dessin et peinture - vidéo 3162 : Comment réaliser un petit pont de pierre ? - toutes les techniques.

 

Dessin et peinture - vidéo 3162 : Comment réaliser un petit pont de pierre ? - toutes les techniques.

 

Dessin et peinture - vidéo 3162 : Comment réaliser un petit pont de pierre ? - toutes les techniques.

 

Dessin et peinture - vidéo 3162 : Comment réaliser un petit pont de pierre ? - toutes les techniques.

 

Dessin et peinture - vidéo 3162 : Comment réaliser un petit pont de pierre ? - toutes les techniques.

 

Peindre un vieux pont de pierre, par laurentsaintgermain

 

Dessin et peinture - vidéo 3162 : Comment réaliser un petit pont de pierre ? - toutes les techniques.

Voir les commentaires

Publié le par laurent
Publié dans : #aquarelle, #fleurs

 

Dessin et peinture - vidéo 3161 : Comment peindre des oeillets ? - aquarelle

 

Un tuto avec dessins détaillés pour peindre des œillets

 

 

Le choix s’est porté sur des œillets et quelques branches d’eucalyptus.

 

Bouquet d'oeillet

 

La photo ne lui rend pas justice, c’était un très joli bouquet, assez simple dans sa composition et dans la couleur. La fleur est particulière et sa forme est vraiment spécifique (voir la première vidéo et le dessin de la fleur), avec beaucoup de pétales, un peu froissés et surtout réunis par un calice plutôt long et épais. Toutes ces informations doivent se retrouver dans l'aquarelle pour aider le spectateur à identifier correctement la fleur.

Pour donner un côté vaporeux aux fleurs, on crée des bords nets, floutés d’autres. On n’hésite pas à faire plusieurs couches de rouge car cette couleur est difficile à travailler, il est plus facile de construire et d’intensifier la couleur petit à petit. Toujours travailler avec des bords nets et des bords flous qui renforceront l’aspect vaporeux de la fleur.

  

Matériel utilisé :
Pinceaux : Escoda Aquario nº18, Rosemary & Co série 39 1/2″, Raphaël petit gris le « 803 » nº2.
Papier : Canson héritage grain torchon.
Couleurs : Bleu d’indanthrène (Sennelier), Bleu de lune (Daniel Smith), Or de quinacridone (Daniel Smith), Rouge winsor (Winsor & Newton).

Et voici l’aquarelle terminée (cliquez pour agrandir) :

 

Dessin et peinture - vidéo 3161 : Comment peindre des oeillets ? - aquarelle

 

Peindre les oeillets ou carnations (anglais), par laurentsaintgermain

Voir les commentaires

Publié le par laurent
Publié dans : #Peinture acrylique, #peinture abstraite, #technique peinture

 

 

Dessin et peinture - vidéo 3160 : Tout savoir sur "l'acrylic Pouring" ou "pouring méthode" en français - peinture acrylique fluide et abstraite.

 

 

Les sujets qui interpellent:

- A quoi sert la colle ? - Quelles sont les proportions ? - Comment obtenir des cellules ? - En combien de temps la peinture sèche ? - Peut-on faire sans silicone ? - Peut-on préparer à l'avance sa peinture ? - Est-ce que ça reste brillant en séchant ? - Comment protéger l'arrière de sa toile ? - A quoi sert la sous-couche ? - Pourquoi ma peinture craquelle ? - Comment faire disparaitre les bulles d'air ?

 

Dessin et peinture - vidéo 3160 : Tout savoir sur "l'acrylic Pouring" ou "pouring méthode" en français - peinture acrylique fluide et abstraite.

 

Dessin et peinture - vidéo 3160 : Tout savoir sur "l'acrylic Pouring" ou "pouring méthode" en français - peinture acrylique fluide et abstraite.

 

La méthode du "médium pouring" avec du médium de lissage, par laurentsaintgermain

Voir les commentaires

Publié le par laurent
Publié dans : #peintres

 

Dessin et peinture - vidéo 3159 : Le portrait d'un peintre expressionniste méconnu - Egon Schiele (1890-1918).

 

 

 

Jugé dérangeant, voire obscène, par ses contemporains, son travail est considéré aujourd'hui comme l'une des oeuvres majeures de la Sécession viennoise.

Ce documentaire revisite la vie du peintre Egon Schiele (1890-1918). Emporté par la grippe espagnole en 1918, Egon Schiele eut une vie tourmentée. Sorti révolté et sans diplôme en 1909 de l'Académie des beaux-arts de Vienne, dont il avait, trois ans plus tôt, réussi brillamment le concours, le jeune peintre s'émancipe en fondant la Neukunstgruppe, un "groupe pour le nouvel art" qui annonce l'expressionnisme. Doté d'un sens aigu de l'observation et d'une maîtrise parfaite du dessin des corps, surtout féminins, il bouscule les conventions en tordant les silhouettes et les visages de ses modèles. Jugé dérangeant, voire obscène, par ses contemporains, son travail, considéré aujourd'hui comme l'une des œuvres majeures de la Sécession viennoise, ne sera tiré de l'oubli que dans les années 1950, grâce au collectionneur Rudolf Leopold.

Portrait captivant Ce documentaire se penche sur l'œuvre d'Egon Schiele au travers de ses relations avec ses proches, de ses rencontres amicales et amoureuses, et de ses découvertes artistiques (dont Rimbaud). Arpentant les lieux où vécut le peintre, de Tulln an der Donau, où il naquit en 1890, à la capitale autrichienne où son atelier jouxtait celui de Klimt, en passant par la prison tchèque de Cesky Krumlov, où il fut brièvement incarcéré en 1912 pour "diffusion de dessins offensant la pudeur", des historiens de l'art, comme Jean Clair, et des spécialistes éclairent ses toiles et ses dessins à l'aune des événements méconnus de sa fulgurante existence.

Documentaire de Herbert Eisenschenk (Allemagne, 2017, 55mn), à voir jusqu'au 12/05/2020.

 

 

 

Dessin et peinture - vidéo 3159 : Le portrait d'un peintre expressionniste méconnu - Egon Schiele (1890-1918).

 

Egon Schiele, par laurentsaintgermain

Voir les commentaires

Publié le par laurent
Publié dans : #Roman

 

 

Le roman du vendredi 52 : "L'humanité en péril" de Fred Vargas dit Frédérique Audoin-Rouzeau.

 

L'humanité en péril

 

Fred Vargas

Fred Vargas, de son vrai nom Frédérique Audoin-Rouzeau, est une écrivaine au talent reconnu qui connaît un franc succès notamment avec ses romans policiers. C’est sûrement son style d’écriture qui lui vaut cette réussite car, selon Jeanne Guyon dans Le Magazine Littéraire, « Fred Vargas a inventé un genre romanesque qui n’appartient qu’a elle : le Rompol ». Ce style se caractérise notamment par une liberté de ton, des discussions que l’on peut presque qualifier d’irréel quand on connaît le contexte dans lequel il sont inscrits ou encore des situations quasi-humoristiques. Cela fait d’elle une auteure unique dans le polar d’aujourd’hui.

Dans le roman "L'humanité en péril" elle change de registre, pour se pencher sur un sujet qui menace notre humanité et notre planète.
Virons de bord, toute !, tant qu'il est encore temps !!
« Mais bon sang, comment vais-je me sortir de cette tâche insensée ? De cette idée de m’entretenir avec vous de l’avenir du monde vivant ? Alors que je sais très bien que vous auriez préféré que je vous livre un roman policier.
Il y a dix ans, j’avais publié un très court texte sur l ’écologie.
 
 
 
 
Et quand on m’a prévenue qu’il serait lu à l’inauguration de la COP 24, c’est alors que j’ai conçu un projet de la même eau, un peu plus long, sur l’avenir de la Terre, du monde vivant, de l’Humanité.
Rien que ça. »

Ce livre, qui explore l’avenir de la planète et du monde vivant, souhaite mettre fin à la « désinformation dont nous sommes victimes » et enrayer le processus actuel.
 

Le roman du vendredi 52 : "L'humanité en péril" de Fred Vargas dit Frédérique Audoin-Rouzeau.

Le roman du vendredi 52 : "L'humanité en péril" de Fred Vargas dit Frédérique Audoin-Rouzeau.

 

 Fred Vargas, par 2jolian

L' émergence dramatique de ce covid 19, ne serait t'elle pas une chance inespérée de revoir notre modèle économique dévastateur ? Ce roman est une prise de conscience que rien ne sera plus comme avant.

Ce changement viendra forcément des peuples.

 

« L’essai pointu de cette écrivaine et scientifique nous amène à réfléchir sur nos modes de vie. Elle nous invite à mener un combat contre nos dirigeant.e.s et lobbyistes uni.e.s dans une obsession névrotique pour dissimuler ce qui attend l’humanité dans les 25 prochaines années. »

 

Fred Vargas, par l'équipe Polars français

Voir les commentaires

Publié le par laurent
Publié dans : #Peinture acrylique, #peinture abstraite

 

Dessin et peinture - vidéo 3158 : Réaliser une peinture avec des bandes de masquage ? - peinture abstraite.

 

 

Dessin et peinture - vidéo 3158 : Réaliser une peinture avec des bandes de masquage ? - peinture abstraite.

 

Dans cette vidéo, vous assisterez à la réalisation d'une peinture abstraite sur une toile de 80x80cm. Beaucoup de techniques ( bandes de masquage, couches ou projections de peinture opaque, semi-opaque et transparente, pochoirs, petit rouleau, pinceaux, pinceaux éponges ), pour arriver au résultat final qui permet en cours d'exécution d'ajouter des nouveautés sorties de sa propre imagination.

DVD GRATUIT Des Secrets De La Peinture Abstraite: https://goo.gl/U3ga5V

 

Dessin et peinture - vidéo 3158 : Réaliser une peinture avec des bandes de masquage ? - peinture abstraite.

 

Vidéos peintures abstraites, par laurentsaintgermain

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog